Érable champêtre

Érable champêtre, Acer campestre

Botanique

Nom latin  : Érable champêtre, Acer campestre
Famille  : Aceracées
Origine  : Europe, Asie
Période de floraison : mai
Couleur des fleurs  : vert jaune
Type de plante : arbre
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : caduc
Hauteur : 12 à 15 m

Planter et cultiver

Rusticité  : rustique, -28 °C
Exposition  : ensoleillé à mi-ombre
Type de sol : tolérant
Acidité du sol  : neutre à basique
Humidité du sol  : normal
Utilisation : en isolé, haie, bois d'œuvre
Plantation, rempotage : automne et printemps
Méthode de multiplication : semis

Acer campestre, l’érable champêtre est un arbre de taille modeste appartenant à la famille des Acéracées. L’érable champêtre est une espèce européenne, relativement commune partout en France sauf en région méditerranéenne et sur la côte atlantique sud. Il croît en lisière forestière, bocage, ou forêt ouverte. L’érable champêtre est un excellent choix comme arbre ornemental isolé aussi bien que pour planter en haie, car il est indigène et particulièrement mellifère. C’est une belle espèce qui favorise la biodiversité du jardin.

Description de l’érable champêtre

Acer campestre s’élève par une croissance assez lente jusqu’à 10 à 12 m pour l’espèce type, mais souvent d’une taille inférieure pour les divers cultivars. Il produit un tronc droit et relativement court surmonté d’un houppier arrondi à pyramidal. Son écorce ainsi que ses rameaux sont liégeux. Les feuilles sont opposées, plutôt petites pour un érable, inférieur à 10 cm de large. Longuement pétiolées, elles ont un limbe divisé en 5 lobes plutôt arrondis, vert sombre. Le feuillage prend une très belle teinte jaune beurre en automne.

Les fleurs naissent en grappe jaune-vert en mai. Bisexuées, elles sont très mellifères, et ont leur importance dans le maintien des espèces d’insectes butineurs.

Acer campestre à tendance à rejeter autour de la souche ; recépé, il est aisément conduit en arbuste. Avec son feuillage élégant et ses feuilles assez petites, c’est une espèce intéressante pour les haies, d’autant qu’elle est indigène.

Son bois clair est de grain très fin. Il est utilisé pour la fabrication de meubles ou de divers objets, dont des instruments de musique.

Quelques variétés horticoles

  • Acer campestre « Carnival », l’érable champêtre Carnival est un petit arbre (2 à 5 m) au feuillage très clair, panaché. De ce fait, on lui préfère une exposition plus ombragée, protégés du soleil brulant de la mi-journée. Lors du débourrage printanier, ses jeunes feuilles sont roses.

  • Acer campestre « Elsrijk », est un arbre au port plus fastigié. Sa silhouette étroite aux branches dressées le rend idéal pour les alignements. Ses racines supportent facilement les revêtements ou les pavages, c’est un arbre adapté à la ville.

  • Acer campestre « Queen Elizabeth », est à planter en isolé pour profiter de sa belle couronne large et régulière. Ses feuilles aux lobes arrondies, se teintent d’un beau jaune doré en automne. Sa sensibilité à l’oïdium disparait avec l’âge.

  • Acer campestre « Nanum », greffé sur tige ne fait de 2 à 3 m de haut

  • Acer campestre « Postelense », est un adorable petit arbre au feuillage vert acide et feuillage automnal orangé.

Comment planter l’érable champêtre ?

Acer campestre s’installe très facilement à partir d’arbre à racines nues, de novembre à mars, tant qu’il ne gèle pas trop. Puis en dehors de ces dates à partir d’arbre en pot.

Il demande un sol moyen, ni trop sec, ni gorgé d’eau, d’un pH de neutre à basique, mais sans excès. Il exige une exposition ensoleillée ou mi-ombre et supporte mal la concurrence d’autres arbres plus grands. Les formes panachées ou jaune-vert sont plus sensibles aux brulures du soleil.

Capable de vivre environ 150 ans, il peut montrer une certaine sensibilité à l’oïdium lorsqu’il est jeune.

Taille et élagage de l’érable champêtre

Les formes horticoles ne nécessitent aucune taille, si ce n’est enlever les éventuels gourmands autour du tronc, ou couper les branches qui semblent retourner à la forme naturelle.

En haie, il supporte la taille n’importe quand.

La montée de sève étant très précoce les élagages ou recépages interviennent plutôt en automne après la chute des feuilles ou en hiver.

Espèces et variétés de Acer

Le genre comprend environ 150 espèces 

  • Acer palmatum, l’érable japonais le plus répandu
  • Acer italicum, l’érable à feuilles d’obier
  • Acer griseum, au magnifique tronc
  • Acer capillipes, petite espèce avec une écorce en peau de serpent
  • Acer pseudoplatanus, érable sycomore
  • Acer platanoides, érable plane
  • Acer rubrum, l’érable rouge
  • Acer shirasawanum, érable du Japon
Nos fiches
Lire aussi
Conseils pour choisir un érable du Japon sans maladie Conseils pour choisir un érable du Japon sans maladie

Les Acer palmatum ont tant d'attrait et de charme que nous cédons au coup de coeur et c'est bien légitime; mais voilà que la petite merveille va mal, tout le haut dépérit. La déception est énorme,...

La barrière champêtre La barrière champêtre

Décorative et possédant un charme désuet, la barrière champêtre marque les espaces sans obstruer la vision. Charmante et facile à mettre en œuvre, elle apporte du cachet au jardin. Un...

Orme champêtre et l'orme diffus : fiche botanique Orme champêtre et l'orme diffus : fiche botanique

Fiche botanique de l'orme champêtre et de l'orme diffus L'orme champêtre assez commun et l'orme diffus peu répandu sont aussi appelés Ormeau. Ils font partie des essences typiques des vallées...

Le rempotage de l'érable du Japon Le rempotage de l'érable du Japon

La croissance plutôt lente de l'érable du Japon permet de le cultiver en pot sans problème. Cependant au bout de quelques années, il aura besoin d'être rempoté dans de bonnes conditions pour...

Vos commentairesAjouter un commentaire