Rosé-des-prés, Agaric champêtre, souris-rose

Rosé-des-prés, Agaric champêtre, souris-rose, Agaricus campestris
Rosé-des-prés, Agaric champêtre, souris-rose, Agaricus campestris

Représentant incontesté des champignons des prés, le bien nommé Rosé-des-prés est un excellent champignon comestible, cousin proche du Champignon de Paris.

Botanique

Nom latin  : Agaricus campestris
Synonymes  : Agaricus edulis, Psalliota campestris
Famille  : Agaricacées
Chapeau : convexe puis étalé, blanc méchuleux, de 4 à 10 cm
Hyménium  : lames libres roses puis brunes
Spores  : sporée brune
Anneau  : fugace
Pied : blanc, cylindrique, haut.4 à 10 cm, diam.1 à 2 cm
Chair : charnue, blanchâtre
Volve  : absente
Odeur : agréable, fongique

Habitat et usages

Répartition  : France, Europe
Periode : automne
Habitat : zones herbeuses, pâtures
Confusions possibles : Agaricus xanthoderma, Amanita virosa, Amanita phalloïdes
Toxicité : aucune
Intérêt culinaire : très bon, comestible
Usages : culinaire

Généralités

Représentant incontesté des champignons des prés, le bien nommé Rosé-des-prés, Agaricus campestris, Basidiomycète de la famille des Agaricacées est un excellent comestible. Cousin proche du Champignon de Paris, il montrera les mêmes qualités gastronomiques, mais plus sauvage il se fera attendre, apparaissant essentiellement de septembre à novembre.

Description du Rosé-des-prés

Le chapeau du Rosé-des-prés est d'abord convexe puis s'étale en vieillissant, allant de 4 à 10 cm de diamètre. Blanc pur, puis rose-grisâtre avec l'âge, il est parsemé de quelques méchules blanches à fauves. La marge fortement enroulée chez les jeunes sujets reste épaisse, recouvrant les lames libres, roses puis devenant brunes à maturité. La cuticule se détache facilement, et recouvre la chair épaisse, ferme, de teinte blanchâtre. Son odeur est très agréable, de bon champignon, sa saveur douce. Le pied relativement cylindrique s'amenuise progressivement vers sa base. Blanc-crème il porte un anneau fugace, on ne voit généralement que sa trace.

Le mycélium, partie végétative cachée, se répand en fins filaments blancs dans le sol, à la recherche de matières organiques en décomposition.

Détermination de Agaricus campestris

Les Agarics, nombreux, peuvent être difficiles à déterminer. Agaricus campestris ressemble à Agaricus xanthoderma, la Psalliote jaunissante, toxique mais présentant un fort jaunissement du chapeau après frottements, ce qui n'est pas le cas du Rosé-des-prés. Les intoxications les plus grave sont liées à la consommation de l'Amanite vireuse, Amanita virosa, également nommée Ange de la mort et de l'Amanite phalloïde, Amanita phalloïdes, contenant la même toxine. Mais ces deux Amanites ont des lames blanches et une volve persistante. Forestières, ces espèces débordent sur les prairies, prétant alors à des confusions mortelles.

Milieu de vie

Le Rosé-des-prés apprécie les zones herbeuses, prés, pelouses, préférentiellement si vaches et chevaux y ont pacagé. Espèce saprophyte, comme tous les Agarics, il se nourrit de tous débris organiques à sa portée, se développe en groupes importants, après de bonnes pluies automnales. Il n'est cependant pas rare de l'apercevoir au printemps..

Intérêt culinaire

Le Rosé-des-prés est un très bon comestible, au goût et parfum particulièrement fruités.

Usages : Les préparations culinaires autour du Rosé-des-prés ne manquent pas. Il est un des rares champignons à pouvoir être consommé cru, en salade ou en tapas. Cuisiné, il accompagnera sauces, viandes, tourtes... Mais son goût se révèlera tout aussi bien simplement poêlé, saupoudré du traditionnel persil.

Espèces et variétés de Agaricus

Parmis de nombreux Agarics, quelques uns sont de bons voire très bons comestibles :

  • Agaricus bisporus : le champignon de Paris, largement cultivé
  • Agaricus sylvicola : Agaric sylvicole, chapeau blanc jaunissant au touché, odeur forte d'anis
  • Agaricus essettei : Agaric bulbeux, chapeau blanc jaunissant au touché, odeur d'amande amère
  • Agaricus arvensis : Agaric des jachères, chapeau blanc puis jaunissant, odeur anisée
Fiches des champignons du même genre

Mise en garde : Les informations, les photos et les indications présentes sur ce site sont publiées à titre informatif et ne doivent en aucun cas remplacer l'avis d'un professionnel mycologue pour l'identification des champignons. Seule une formation adéquate ou la confirmation par un mycologue averti peut vous permettre d'identifier de manière fiable un champignon. Dans le doute, abstenez-vous de consommer un champignon ! Le site ne saurait donc être tenu pour responsable en cas d'intoxication par les champignons présentés.

Lire aussi
Champignon de Paris, Agaric bispore, Champignon de couche, Agaricus bisporus Champignon de Paris, Agaric bispore, Champignon de couche, Agaricus bisporus

hémisphérique puis s'étale, gris-blanchâtre à brunâtreL'Agaricus bisporus, Basidiomycète de la famille des Agaricacées est un excellent comestible si facile à cultiver qu’il ne manque jamais...

Vesse-de-loup à diaphragme, Vesse-de-loup des prés, Vascellum pratense Vesse-de-loup à diaphragme, Vesse-de-loup des prés, Vascellum pratense

sphère couverte d'aiguillons, 2 à  6 cm de diamètreLa Vesse-de-loup, champignon Basidiomycète : petite boule blanche posée sur le sol, explosant d'un nuage de poussière sous le talon, qui ne s'y...

Histoire de la rose et du rosier (suite) Histoire de la rose et du rosier (suite)

Suite de l'histoire de la rose et du rosier ... » Histoire de la rose et du rosier En 1700, l’arrivée de rosiers de Chine et de Japon bouleversa la culture de la rose en France. En quelques...

Creer une nouvelle variété de rose Creer une nouvelle variété de rose

Si vous avez l'âme d'un apprenti sorcier et que vous aimez les surprises, n'hésitez pas à tenter de créer une nouvelle variété de rose. La technique demande un peu de savoir-faire et beaucoup de...

Vos commentairesAjouter un commentaire