Le bouturage du Laurier Rose

Le bouturage du Laurier Rose
Le bouturage du Laurier Rose

Emblème des jardins méditerranéens qu'il pare de son abondante et odorante floraison durant de long mois, le Laurier rose (Nerium oleander) est une plante facile à multiplier par bouturage. Une large palette de coloris est à votre disposition : du blanc pur au rouge cramoisi en passant par toutes les teintes de rose ou par le plus rare et plus fragile jaune pâle. Des cultivars à fleurs très doubles, au doux parfum d'amande, aux espèces à feuillage panaché de jaune, vous n'aurez que l'embarras du choix !

Comment et quand procéder ?

Au printemps ou en début d'été, prélevez un rameau terminal d'une vingtaine de centimètres de long sur une plante saine et exempte de parasites ou maladies, que vous couperez en biseau. Supprimez ensuite toutes les feuilles de la tige pour ne laisser que les deux feuilles terminales. Les fleurs devront elles aussi être supprimées.

Cette opération appelée le bouturage peut être réalisée sur une tige herbacée ou une tige semi aoûtée, plus tard dans la saison. En zone méditerranéenne vous pouvez profiter de la taille d'après floraison pour récupérer les tiges à bouturer.

Les méthodes de bouturage du Laurier rose

Deux méthode très simple s'offrent à vous :

Le bouturage dans la terre est une méthode aisée ; plantez la tige dans un pot assez profond pour en enterrer une bonne moitié.

Le substrat devra être léger, composé à part égale de sable de rivière et de bon terreau. Placez vos boutures dans un endroit chaud, clair et abrité des vents desséchants.

Évitez le plein soleil tant que la repousse n'est pas effective et ne laissez jamais trop sécher le mélange. Si vous effectuez la bouture en fin d'automne, couvrez-la d'un sac en plastique transparent (type sac à congélation) que vous maintiendrez fermé grâce à un élastique autour du pot. Ceci permettra de maintenir chaleur et humidité.

Vous pourrez ensuite introduire la plante au jardin dès les premiers beaux jours, quant tout risque de gel est écarté. Arrosez copieusement les trois premières années et n'hésitez pas à tailler drastiquement en fin d'automne pour induire la formation de nouvelles tiges dès le printemps suivant.

Le bouturage dans l'eau est le plus simple et le plus amusant à mettre en œuvre.

Il vous suffit de placer plusieurs tiges dans une bouteille coupée au trois quart et d'attendre la formation de racines. Vous constaterez que la concurrence peut être bénéfique et que souvent une bouture unique met plus de temps à raciner que plusieurs tiges réunies. Pour conserver une eau exempte d'odeur, placez un petit morceau de charbon de bois au fond de la bouteille qui évitera son pourrissement. Pensez à rajouter de l'eau si l'évaporation est trop forte et placez votre bouteille en zone ombragée. Attendez une quinzaine de jours : les racines devraient apparaître.

Une fois les racines bien développées (environ deux mois) vous pourrez installer les plantes dans des pots individuels. Agissez avec précaution car les racines produites dans l'eau sont fragiles et cassantes. Installez-les dans un substrat léger composé de 2/3 de bon terreau et d'1/3 de sable de rivière. Gardez les plantes à l'abri du gel durant l'hiver, vous ne les installerez en pleine terre qu'au mois de mai.

Lire aussi
La taille du laurier rose La taille du laurier rose

Arbuste très florifère dans le Sud de la France, le laurier rose peut être conduit en haies, en sujet isolé ou même en arbre. Dans les régions les plus fraîches, il sera cultivé en pot à l'abri....

Le laurier rose, un air de vacances Le laurier rose, un air de vacances

Lors de vacances en Bretagne ou dans le bassin méditerranéen, qui n'a pas craqué devant la floraison splendide du laurier rose ? Ramener une bouture est alors fort tentant, mais il faudra savoir ...

Le bouturage de l'hortensia Le bouturage de l'hortensia

Arbuste à floraison opulente, l'hortensia illumine chaque année nos jardins de ses pompons colorés. La culture de l'hortensia est aisée, et une fois bien installé, il refleurira abondamment à la...

Le laurier rose Le laurier rose

Jean-Yves POIROUX de la pépinière POIROUX nous présente les lauriers roses résistants au froid Les lauriers roses : des espèces résistantes au froid Le laurier rose, appartenant au genre Nerium,...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Emmanuel Peyriller
    Je vais me lancer dans le bouturage de lauriers. J'ai échouée avec les citrons on verra avec le laurier
    Répondre à Emmanuel Peyriller
    Le 23/08/2013 à 14:02
    Griotte (Nord)
    Depuis plus de quinze je m'amuse à faire des boutures que je distribue aux amis et à la famille. Citrons dans le nord ! Je ne m'y risquerais pas mais lauriers, abutillons, géraniums etc m'amusent énormément. Essayez, vous ne saurez plus vous arrêter !!!!
    Répondre à Griotte
    Le 26/09/2016 à 11:34
  • Valerie Hermet
    Merci mon Lapin !!!!!!!! mais maman est une fée dans ce domaine là, moi, une quiche !! alors, comme tu dis, c'est maman qui va s'y coller !! lol
    Répondre à Valerie Hermet
    Le 20/06/2013 à 05:52
  • Nounours Chiassouille Dit Shrek
    Voila ma chiassouille Valerie Hermet,tu clique sur le lien et t'auras la méthode!!!!!!
    Répondre à Nounours Chiassouille Dit Shrek
    Le 19/06/2013 à 18:43
  • Nounours Chiassouille Dit Shrek
    Cool
    Répondre à Nounours Chiassouille Dit Shrek
    Le 19/06/2013 à 18:41