La bouture à l'étouffée

Méthode idéale pour bouturer les plantes les plus frileuses, la bouture à l'étouffée donne de très bon résultats. Avec un matériel de récup' et un peu de patience vous arriverez à multiplier ainsi vos plantes à moindre coût.

Boutures à l'étouffée sous cloche en plastique
Boutures à l'étouffée sous cloche en plastique

En quoi consiste le bouturage à l'étouffée ?

Ce type de bouturage est pratiqué sous protection plastique, en général sous un sac translucide, une bouteille ou une cloche. Il permet de maintenir un taux d'humidité optimal et une chaleur relative tout en évitant les courants d'air néfastes. La bouture a moins de risque de sécher et peut se concentrer sur la production de racines sous cette protection. Le taux de réussite constaté est de plus de 80 %. Laissez-vous tenter !

Matériel nécessaire

Pour pratiquer le bouturage à l'étouffée, vous pouvez utiliser du matériel de récup' et composer vous-même votre mélange. Une bouteille transparente en plastique un peu large dont le fond aura été coupé, ou un sachet à congélation feront parfaitement l'affaire.

Si vous utilisez un sachet, le feuillage de la bouture ne devra pas entrer en contact avec celui-ci, préparer un arceau avec un simple fil de fer pour le maintenir.

Il vous faudra bien sûr un pot, une petite pelle, un sécateur et des gants si votre plante présente des épines ou une sève irritante.

Concernant le mélange vous pouvez vous procurer un terreau 'Spécial semis' dans toutes les jardineries ou le composer vous-même à par égales de terre de jardin, de terreau classique et de sable de rivière. Ce dernier assure un bon drainage à votre mélange et empêche l'eau de trop stagner ce qui occasionne une pourriture de la tige.

Vous aurez aussi besoin de petits cailloux pour obstruer le ou les trous au fond du pot, ceci évitera que votre substrat ne s'échappe à chaque arrosage.

Pour vous assurer une meilleure reprise, vous pouvez au choix investir dans de la poudre d'hormone de bouturage ou fabriquer de l'eau de saule à base de branches du-dit arbre. Les deux substances stimulent la pousse des racines.

N'oubliez pas que le confinement impliqué par la méthode peut induire l'apparition de maladies cryptogamiques, pour y pallier écrasez un petit bout de charbon de bois et mélangez la poudre obtenue à votre substrat. Vous pouvez remplacer la poudre de charbon de bois par une demi-cuillère à café de cannelle en poudre, cette plante aux multiples propriétés est très utile au jardin.

Vous voilà équipés pour débuter votre bouturage.

Choix de la bouture

Choisissez toujours une plante mère saine qui ne comporte ni trace de parasite ni signe de maladie. Si toutefois vous désiriez sauver une plante malade ou parasitée en la bouturant, choisissez le rameau le plus sain, ôtez tous les parasites et placez votre bouture en quarantaine pour ne pas contaminer toute votre production. Pour la même raison, passez les lames du sécateur à l'alcool à brûler et désinfectez votre matériel après l'intervention.

Une extrémité de tige de 10 cm est suffisante pour réaliser votre bouture. Vérifiez dans un livre ou sur internet afin de savoir si la plante se bouture sur tige verte, semi-aoûtée ou aoûtée pour mettre toutes les chances de votre côté. Certains végétaux reprennent mieux si vous laissez un talon (petite partie entre l'aisselle de la plante et la tige), là encore, n'hésitez pas à vous documenter.

Méthode de bouturage à l'étouffée avec une bouteille

Commencez par préparer votre matériel. Choisissez une bouteille en plastique translucide assez large pour que le feuillage de la plante n'adhère pas à ses parois mais d'un diamètre légèrement inférieur à celui du pot. Découpez le fond de la bouteille et laissez en place le bouchon, il servira à aérer de temps à autre.

  1. Remplissez le pot de substrat jusqu'à 1 cm de sa partie supérieure. Tassez bien le mélange et rajoutez-en si nécessaire. Arrosez abondamment.

  2. Avec un sécateur, taillez une extrémité de tige en biseau.

  3. Coupez toutes les feuilles basales, les boutons et les éventuelles fleurs pour ne laisser que les deux feuilles sur la partie supérieure de la bouture. Cette opération évitera d'une part une trop forte évaporation par le feuillage et d'autre part de fatiguer la plante à produire des fleurs. Elle pourra concentrer ses forces sur l'émission de nouvelles racines.

  4. Servez-vous de la pointe d'un crayon ou d'un bâtonnet pour effectuer un trou dans le substrat au centre du pot.

  5. Trempez la base de la bouture dans de la poudre d'hormone de bouturage ou de l'eau de saule.

  6. Placez délicatement votre bouture dans le trou préformé afin de ne pas disperser le produit qui enveloppe l'extrémité de la bouture.

  7. Resserrez la terre autour de la tige avec la pointe des doigts.

  8. Le substrat ayant déjà été humidifié, il est inutile d'arroser, ce qui assure une fois de plus la stabilité de la poudre d'hormone ou de l'eau de saule autour de la tige.

  9. Placez la bouteille sur la terre et enfoncez-là sur deux ou trois centimètres.

  10. Placez une coupelle sous le pot et installez votre bouture dans une pièce chaude, très lumineuse mais sans soleil direct.

Méthode de bouturage à l'étouffée avec un sachet en plastique

Les étapes 1 à 8 sont les mêmes que pour la méthode précédente.

  • Placez un arceau en bambou ou en fil de fer voire de simple tuteurs dans la terre sur le pourtour du pot. La structure devra dépasser de la plante en hauteur et en largeur.

  • Enfilez le sac plastique sur la partie supérieure du pot en prenant garde qu'il ne touche pas la plante.

  • Serrez le bas du plastique sur le corps du pot avec du raphia ou un élastique de taille adaptée.

  • Placez ensuite votre bouture dans une pièce chaude et lumineuse sans soleil direct.

Entretien de la bouture à l'étouffée

Aérez environ tous les deux jours en ôtant le bouchon de la bouteille ou en faisant rentrer de l'air dans le sachet plastique.

Si le substrat sèche quelque peu, arrosez par capillarité en versant de l'eau dans la soucoupe.

Les signes de reprise se manifestent par la production de nouvelles feuilles. Vous pourrez alors ôter la protection et conserver la plante à l'abri le temps qu'elle forcisse.

Lire aussi
Réussir une bouture de thym Réussir une bouture de thym

Pour repiquer une pousse de thym faites un trou et mettez la pousse couchée, recouvrez de terre et tassez avec le talon : la reprise assurée.

De la salive pour les boutures De la salive pour les boutures

La salive humaine étant la substance qui contient le plus d'hormones, plus besoin d'hormones de bouturage, il suffit de lécher la bouture (pas toujours, quelquefois c'est amer). Truc donné par[...]

Bouturer un ananas Bouturer un ananas

L'ananas est un fruit tropical délicieux qui, une fois dégusté pourra être bouturé afin de faire croître une nouvelle plante très ornementale.

Tajine de poulet, citrons confits et olives Tajine de poulet, citrons confits et olives

La cuisson à l'étouffée des tajines est toujours un régal ; les légumes et la viandes en ressortent immanquablement et délicieusement parfumés et tendres. Voici la recette traditionnelle du tajine...

Vos commentairesAjouter un commentaire