Comment bien planter les tulipes botaniques ?

Petites, mais pleines de vitalité, les tulipes botaniques sont plus précoces que les tulipes horticoles. Une fois installées, elles sont capables de se naturaliser sans aucun entretien. Leurs formes et couleurs diverses présentent beaucoup de charmes.

Je m'abonne 

Ce qu’on appelle tulipes botaniques, ce sont les espèces naturelles ou légèrement sélectionnées, mais encore proches de la tulipe sauvage qui vivent le plus souvent dans les montagnes. Elles sont plus petites, mais charmantes, avec des formes qui changent de la tulipe horticole ; des tulipes aux pétales souvent pointus, qui s’ouvrent largement et se referment le soir, souvent bicolores... Elles ont en outre un feuillage généralement bien plus fin que les « oreilles d’ânes » de la tulipe des jardins.

Mais surtout, elles fleurissent avant et ne demandent pas d’être sorties de terre en juin et replantées en septembre pour survivre et fleurir plusieurs années. Elles ne dégénèrent pas.

Comment acheter et choisir ses tulipes botaniques ?

Les tulipes botaniques se trouvent soit par correspondance chez les spécialistes, qui offrent souvent une qualité remarquable et un grand choix d’espèces à partir du mois d’août, soit dans les surfaces de vente, où les bulbes arrivent entre début et mi-septembre.

Dans les magasins ou jardineries, il faudra aller acheter vos bulbes de tulipes botaniques dès que possible, d’une part parce qu’étant précoces, elles ont besoin d’être plantées plus tôt que les tulipes horticoles, mais aussi pour éviter que leur bulbe ne s’abîme dans les courants d’air ou les magasins surchauffés.

Le choix d’espèces y est souvent limité, mais on tombe parfois sur de belles surprises.

Avant d’acheter, observez les bulbes à travers leur plastique ajouré : les bulbes sont petits, entre1 et 3 cm de diamètre selon les espèces, c’est normal, mais vérifiez qu’ils soient sains, fermes et pas encore démarrés.

Ils sont souvent peu nombreux dans chaque sachet, semble peut-être du coup un peu plus chère, mais c’est normal : ces tulipes sont longues à multiplier.

Quand doit-on planter les tulipes botaniques ?

Et bien, dès que possible lorsqu’on dispose des bulbes ! Elles peuvent être plantées entre mi-août et fin octobre, mais pas plus tard. Elles démarreront leur enracinement dès qu’elles seront en terre.

Certaines sortent leurs feuilles avant Noël, telles Tulipa bakeri, ou plus souvent au mois de janvier. Mais aucune crainte à avoir : issues pour la plupart de climat montagnard, elles sont tout à fait rustiques.

Quel emplacement donner aux tulipes botaniques ?

Ces petits trésors sont souvent rase-moquette et très précoces, fleurissant entre mars et avril. Il leur faut un emplacement ensoleillé : à cette période-là,  ils sont nombreux, car tous les arbres caducs laissent passer les rayons du soleil, mais il faut éviter l’ombrage permanent d’un mur, d’un objet ou d’un conifère. S’il n’y a pas de soleil, elles ne s’ouvrent pas beaucoup.

Et puis tant qu’à faire, autant les installer non loin de là où on passe chaque jour, pour en profiter au maximum, même s’il fait froid.

Le terrain. Issues de milieux souvent pierreux, les tulipes botaniques apprécient que le sol soit assez drainant et supportent d’ailleurs les terrains pauvres en matière organique.

Elles se plaisent :

  • sur une pente : elles sont très bien sur un talus
  • dans une rocaille
  • dans une auge
  • sur le bord d’une allée de gravier.
  • ou en massif, mais posées sur un petit lit de gravier

Donc, dans un sol lourd (argileux), on leur aménage un peu de drainage. Mais certaines espèces sont insensibles aux sols lourds comme Tulipa bakeri et acceptent non seulement d’y fleurir année après année, mais se naturalisent et se multiplient, lentement certes, mais sûrement. C’est là qu’on s’intéresse au nom latin inscrit sur l’emballage et qu’une petite recherche sur internet peut être utile… côté rocaille ou côté massif ?

La plantation des tulipes botaniques

Profondeur. Souvent sur les emballages est inscrite la profondeur qui est censée leur convenir, mais les tulipes, botaniques ou pas, apprécient d’être profondément enfouies. Bien que ce soit souvent indiqué moins, les bulbes de tulipes donnent le meilleur d’eux-mêmes lorsqu’ils sont sous 10/12 cm de terre.

Plantation en groupe

Un large trou de 10/12 cm de profond est décaissée. La terre au fond est ameublie avec une griffe. Puis on dépose une couche de gravier de 2 cm. Les bulbes y sont déposés, pointe en haut et bien appuyés sur le fond. Il faut éviter qu’une poche d’air reste sous le bulbe, cela contrarie le développement des racines.

Un espace minimum d’environ 2 cm, est laissé entre les bulbes.

Un peu de terre est remise au-dessus à la main pour ne pas les bousculer, le reste est mis en place avec un outil.

Marquez ensuite cet emplacement bien terrassé avec une petite étiquette, ce serait trop bête de retaper dedans en voulant y planter autre chose par la suite. Par contre, un semis de plantes au développement plus estivales y est tout à fait indiqué.

Plantation éparpillée entre les vivaces

Comme les tulipes botaniques occupent le terrain de janvier à avril/,mai, et que la plupart des plantes vivaces à feuillage caduc le font de mai à octobre, ces petites tulipes peuvent s’immiscer sans heurt dans un massif ou une rocaille. Chaque petit espace à côté de la souche d’une plante peut accueillir un ou 2 bulbes. On utilise alors une gouge ou un plantoir. Le fond du trou de 10 cm est ameubli avec la bouge ou un transplantoir, un peu de gravier y est mis si le sol est lourd, on y pose bulbe, bien appuyé au fond. On rebouche.

Très peu d’Entretien

Inutile de les sortir de terre. Ces tulipes reviendront au printemps suivant. Et elle se multiplie peu à peu si les conditions leur conviennent. Tulipa bakeri, par exemple est capable de stoloniser doucement et de s’étaler sur 1 m² en une dizaine d’années. Tulipa humilis et Tulipa sylvestris se multiplent assez vite également. D’autres, comme Tulipa clusiana seront plus lentes.

Un peu d’engrais au mois de mars, en faible quantité est parfois utile pour les bulbes en pot ou en auge, mais inutile pour les espèces plantées en pleine terre.

Le feuillage des tulipes botaniques n’est souvent pas très imposant, parfois même assez minuscule, mais il est important de le respecter et de le laisser disparaître naturellement pour que les bulbes puissent se régénérer suffisamment avant leur repos estival.

Lire aussi
Tulipes de jardins ou botaniques ? Tulipes de jardins ou botaniques ?

4 siècles de sélection séparent les tulipes botaniques des tulipes de jardins sous toutes leurs formes. Elles ne s'utilisent pas de la même manière. Petit tour d'horyzon...

Les tulipes botaniques Les tulipes botaniques

Faciles de culture, les tulipes botaniques reviennent chaque année au jardin l'illuminant de leurs coloris éclatants. Robustes, elles se plient à de nombreux emplois et quittent les plates-bandes...

Tulipes botaniques, conseils de culture Tulipes botaniques, conseils de culture

Nathalie ADAM de LA BULBERAIE nous explique la différence entre tulipe botanique et horticole et nous conseille sur leur culture.

Bien planter de jeunes plants en godets Bien planter de jeunes plants en godets

Céline BOUETARD des pépinières HUCHET nous explique comment bien planter de jeunes plants en godets.

Vos commentairesAjouter un commentaire