Comment bouturer les hortensias ?

Bouturer un hortensia ? C’est peut-être plus facile que de le transplanter ! les boutures sont possibles presque en toutes saisons, notamment pour les espèces macrophylla paniculata ou serrata. Mais la technique diffère selon le moment.

Je m'abonne 

Les hortensias peuvent être bouturés en vert au mois de mais/juin, en été avec des boutures semi-aoutées, et même en novembre ou en mars avec des boutures lignifiées sans feuilles…

On peut donc se lancer un peu n’importe quand !

Les hortensias sont capables de refaire des racines à partir de branches vertes, de branches semi-lignifiées (qui sont donc en feuilles) à la fin du printemps ou en été, mais aussi à partir de branches lignifiées sans feuilles, soit en automne ou en fin d’hiver. Ils se multiplient facilement par bouturage ce qui permet de les déplacer sans heurts ou d’en offrir à ses amis.

Les hortensias, ainsi que d’autres espèces d’hydrangéas, comme les Hydrangea macrophylla, H. serrata ou H. paniculata (ex l'hortensia Annabelle sont très faciles à bouturer 

c’est vrai que certaines espèces telles l’Hydrangea quercifolia, à feuilles de chêne, sont plus réfractaires au bouturage, mais ils ne sont pas impossibles à bouturer, il faut simplement en faire plus pour obtenir un résultat 

La majorité des Hydrangéas sont des arbustes qui se bouturent volontiers, y compris les variétés élaborées et rares.

Le bouturage est même parfois préférable à une transplantation quand on doit changer son hortensia préféré de place pour une raison ou une autre, surtout si le spécimen en question est déjà gros.

Pour les Hydrangea macrophilla, Hydrangea serrata, Hydrangea paniculata et certainement d’autres espèces encore, le taux de reprise peut approcher les 100 %. Cependant, faire plusieurs boutures à la fois permet encore d’augmenter ses chances.

Les boutures en vert, c’est-à-dire les boutures de rameaux avec des feuilles

Il y en a 2 sortes :

  • celles de bois tendre en mai-juin
  • celles de bois semi-lignifié  en juillet-août, voire début septembre.

Les boutures d’hortensia de bois tendre, en mai ou juin

Ces boutures sont prélevées sur les tiges qui ont commencé à pousser à partir du mois de mars, et qui ne portent pas de boutons de fleurs. Feuilles et tiges sont vert vif, très souples. Ne sont prélevées que les têtes des tiges comportant 2 à 3 nœuds, à l’aide d’un sécateur bien aiguisé pour ne pas écraser la tige tendre.

Toutes les feuilles et éventuellement le bourgeon apical sont coupées sauf une ou 2 feuilles bien développées [selon leur ampleur], celles du nœud le plus haut, dont on le laisse que la moitié.

Ne laisser qu’1 ou 2 demi-feuilles sur cette bouture lui permettra de perdre moins d’eau par évapotranspiration, donc de ne pas se dessécher trop rapidement avant de s’enraciner.

Les tiges sont enfoncées dans un simple pot de terreau ordinaire. Cependant ces tiges étant très tendres, il vaut mieux d’abord faire un pré-trou avec un petit bâton puis resserrer le substrat autour de la bouture.

Au moins 1 nœud doit être enterré ; le terreau resserré avec les doigts autour et le tout arrosé copieusement tout de suite.

Toujours pour éviter le dessèchement de la bouture, elle est mise à l’étouffée : pot + bouture ont emballés dans un plastique transparent. Outre que l’atmosphère à l’intérieur reste humide, il n’y a ainsi quasiment pas besoin d’arroser pendant plusieurs semaines.

Cette bouture à l’étouffée est maintenue dehors à l’abri des rayons du soleil direct.

Les boutures d’hortensia semi-lignifiées ou semi-aoutées en juillet, août, début septembre

Ces boutures sont prélevées en été, alors que le bois commence à se lignifier : il durcit et change légèrement de couleur. Le top est de trouver un rameau court qui commence à durcir en bas, mais encore vert tendre en haut. Il se prélève en bouture à talon, en tenant ce rameau à la base et en tirant vers le bas : une petite épaisseur à la base vient avec.

La suite se fait tout à fait comme pour la bouture en vert de mai-juin :

  • on limite la surface foliaire en ne laissant que 1 ou 2 demi-feuilles
  • on fait un pré-trou
  • on enterre la bouture au minimum de 1/3
  • on resserre la terre autour de la bouture
  • on arrose copieusement sans laisser par la suite le fond du pot tremper dans l’eau
  • on ensache à l’étouffée
  • on laisse la bouture ensachée dehors à l’ombre.

Résultats

Ces deux types de boutures en vert s’enracinent généralement en 6 à 10 semaines

Ce n’est pas parce qu’on voit de nouvelles feuilles apparaître sur la bouture qu’elle est systématiquement enracinée. Par contre, les boutures sont assurément reprises lorsqu’on voit des racines qui passent par les trous de drainage au-dessous. Dès que c’est le cas, votre nouvel hydrangéa gagne à être mis dans un grand pot, si ce n’est pas le cas.

Ces boutures racinées peuvent être transplantées au jardin lorsqu’elles auront perdu leurs feuilles en octobre/novembre ou en mars/avril, en dehors des périodes de fortes gelées.

Les boutures sans feuilles, donc de bois lignifié

Les boutures de bois lignifiées en automne

Les hortensias ou autres espèces d’Hydrangea se bouturent également avec des boutures de tiges lignifiées, après la chute des feuilles :

  • comme dit le dicton « à Sainte-Catherine, tout bois prend racine », donc ces boutures sont possibles en octobre/novembre, lorsque les feuilles sont tombées : sur toute une tige qu’on prélève à partir de la base, on peut récupérer plusieurs boutures comportant 2 à 3 nœuds chacune.

Il y a généralement plus de chance de reprise avec les tronçons près de la base, dont le bois concentre naturellement davantage d’hormones d’enracinement.

Ces boutures n’ont pas besoin d’être mises à l’étouffée puisqu’elles ne perdent pas d’eau par leurs feuilles. On prend soin simplement de ne pas laisser la terre du pot se dessécher, ce qui peut arriver aussi l’hiver s’il y a du vent ou qu’il gèle longtemps.

En effet, ces boutures sont maintenues dehors sous les intempéries. Les mettre sous châssis empêche d’éventuels dégâts dus aux fortes gelées, mais il est bon que ces boutures restent bien aérées. Une autre technique consiste à les tenter directement en pleine terre ou à enterrer les pots de boutures.

Boutures lignifiées sans feuille du printemps, soit en mars-avril

Cette méthode permet d’utiliser les branches en trop du centre de l’hortensia qu’on enlève pendant son entretien annuel printanier.

Elles se font de même en tronçons de 2 à 3 nœuds, chacune enterrée entre 1/3 et 2/3, et en maintenant le sol modérément humide jusqu’à l’apparition de racines qui sortent des trous de drainage ; elles peuvent être maintenues dehors, en châssis ou en serre froide, et sont généralement enracinées au mois de mai.

Le bouturage est une excellente technique de multiplication pour les hortensias. Pour être sûr d’en réussir au moins une, faites-en 3 ou 4. les surplus feront plaisir à vos amis. Cependant, évitez de trop prélever sur le même arbuste. Vous le privez tout de même de quelques branches qui auraient fleuri l’année suivant.

Lire aussi
Comment tailler et entretenir les hortensias ? Comment tailler et entretenir les hortensias ?

La taille des hortensias ou Hydrangea se fait en 3 temps : la taille de sanitaire, la taille de renouvellement, et une taille en hauteur. L'entretien annuel, complété d'un bon amendement est...

Comment bouturer le lantana ? Comment bouturer le lantana ?

Le lantana n'en finit pas de charmer les visiteurs des jardins du Sud. Pour bouturer cette plante aux inflorescences en pompons vivement colorés, rien de plus simple, suivez le guide !

Les hortensias Les hortensias

Vaste famille dont les représentants à gros pompons sont les plus célèbres, les hortensias ou hydrangeas se déclinent sous de multiples espèces et variétés. Buissonnants, grimpants ou arbustifs les...

Comment bouturer un rosier en début d'été ? Comment bouturer un rosier en début d'été ?

Bouturer les rosiers  est possible en juillet : tiges de rose en bouquet ou rameaux prélevées sur buisson, ces boutures encore tendres permettent un enracinement rapide, puis un repiquage en...

Vos commentairesAjouter un commentaire