Comment obtient-on un plant truffier ?

Une truffière et ses arbres truffiers dans le Vaucluse
Une truffière et ses arbres truffiers dans le Vaucluse

Les truffes, bien connues des gastronomes, sont des champignons issus de la symbiose entre les racines d'un arbre et des mycorhizes. Pour obtenir un plan truffier un travail d'accélération du processus de mycorhization est mis en œuvre par les laboratoires.

Mieux connaître la truffe

La truffe noire (Tuber melanosporum) est un champignon fort goûteux qui vit en symbiose avec les racines de chênes ou de noisetiers. Elle a besoin d'un sol calcaire et d'une vive lumière affleurant la terre pour se développer correctement, voilà pourquoi elle pousse seulement dans les clairières ou sous des arbres solitaires et jamais en sous-bois denses, ce qui explique sa rareté et son coût.

Sa formation est issue de la symbiose entre les racines de l'arbre qui fournissent aux mycorhizes des sucres pour se développer en échange de quoi, elles permettent à l'arbre de mieux absorber les divers éléments minéraux présents dans le sol. Les mycorhizes donnent alors naissance à un carpophore : la truffe.

Histoire de la technique des plants truffiers

Au XIX ème siècle le phylloxéra ravage les vignobles français. Les chênes se développent alors à leur place produisant des truffes. De manière empirique, les premières plantations apparaissent pour exploiter les truffes, avec pour résultat une production de près de 1000 tonnes au début du XX ème siècle. Deux guerres mondiales et un exode rural ont eut raison de cette belle production. C'est alors que l'INRA, au début des années 1970, mit au point en laboratoire la technique des plants mycorhizés par le champignon de la truffe reproduisant ce que réalise déjà la nature à la perfection mais de manière beaucoup moins aléatoire.

La technique est ensuite reprise par la société Agri-Truffe à grande échelle. Les plants truffiers certifiés sont alors commercialisés et des truffières plantées aux quatre coins du globe. Les contraintes de terroirs étant très importantes, l'offre est toujours inférieure à la demande, ce qui justifie l'envolée des prix pour ce champignon très convoité !

Comment obtient-on un plant truffier ?

Il existe divers plants truffiers : chêne pubescent, chêne, vert, noisetier sont ensemencés avec différents types de truffes comme la noire du Périgord (Tuber melanosporum) ou la truffe de Bourgogne (Tuber uncinatum).

Quel que soit l'hôte choisi, la technique reste la même : en un premier temps, il s'agit de faire germer la graine (gland, noisette) dans un terreau sain et exempt de tout autre champignon risquant de compromettre l'opération.

Ensuite, les plantules obtenues sont transplantées dans un substrat naturel contenant des spores de truffe. Ils vont peu à peu coloniser les racines et former la fameuse mycorhize dont la qualité sera contrôlée par l'INRA durant les 4 à 6 mois nécessaires à son développement. S'ils sont parfaitement mycorhizés et en bonne santé, ils seront alors commercialisés sous un numéro unique garantissant leur authenticité et leur qualité.

Lire aussi
Comment bien choisir un plant truffier ? Comment bien choisir un plant truffier ?

Si l'idée de produire des truffes vous séduit, plusieurs paramètres seront à prendre en compte avant de vous lancer. Climat, terroir, type de truffe et bien sûr, choix de l'essence seront les...

Comment faire du bon compost ? Comment faire du bon compost ?

Recycler ses déchets ménagers est un geste pour un jardinage durable et apporte au sol de la matière organique nécessaire aux végétaux, mais comment faire un bon compost ? Le compost est le...

Comment protéger une plante exotique l'hiver ? Comment protéger une plante exotique l'hiver ?

Difficile de ne pas succomber à une belle plante exotique dans son jardin, mais si vous n'habitez pas une région au climat doux, une protection hivernage s'impose ! Nous prendrons ici, l'exemple...

Sapins, épiceas comment les reconnaître ? Sapins, épiceas comment les reconnaître ?

Dans la vaste famille des conifères, rares sont les personnes qui arrivent à différencier un sapin d'un épicéa, d'autant que le fameux 'sapin' de Noël brouille les pistes depuis des décennies....

Vos commentairesAjouter un commentaire