Comment prendre soin de son bonsaï en hiver ?

Un bonsai sous la neige
Un bonsai sous la neige

Le bonsaï est un arbre miniaturisé selon un art ancestral oriental. Suivant son espèce et son origine, il pourra ou non, être laissé à l'extérieur en hiver. Voyons comment lui apporter les meilleurs soins.

Les divers types de bonsaïs

Pour savoir comment soigner un bonsaï en hiver, il faut bien sûr connaître son espèce afin de savoir s'il est potentiellement rustique. Les bonsaïs issus d'essences tropicales tels les Serissa, Ficus, Adénium, Carmona, Sageretia sont très frileux et ne devront donc pas être exposés au froid.

Les espèces poussant dans l'hémisphère Nord comme l'Orme, le hêtre, le Chêne, l’érable ou le pin sont beaucoup plus tolérants et pourront être laissés en extérieur.

Comment entretenir un bonsaï d'intérieur ?

Les bonsaïs d'intérieur ne doivent en aucun cas être exposés au gel ou aux intempéries. Le vent hivernal glacial pourrait les décimer en très peu de temps.

Préservez-les en les rentrant dans une pièce peu chauffée mais hors gel comme une véranda, un jardin d'hiver ou une remise lumineuse.

Une température située autour des 12°C leur conviendra bien. Il suffira ensuite de réduire peu à peu les arrosages mais sans les stopper complètement.

L'hivernage dans une pièce fraîche est préférable car la chaleur est un des paramètres qui favorisent le développement de maladies et de parasites.

Ainsi mis au frais votre protégé sera préservé à la fois du froid extérieur, des précipitations trop abondantes, du vent, mais aussi des parasites qui prolifèrent en serres ou en appartements surchauffés. 

Comment entretenir un bonsaï à l'extérieur ?

Les arbres tolérant le froid pourront être laissés à l'extérieur en automne sans protection particulière. Une petite cale pour incliner le pot légèrement afin de faciliter l'écoulement des eaux de pluies souvent abondantes en cette saison sera toutefois prévue sous celui-ci.

Pensez aussi à ôter la soucoupe sous le pot afin que l'eau ne stagne jamais au niveau des racines.

Lorsque le froid commence à sévir, placez votre bonsaï sous une avancée de toiture ou un préau pour que les fortes pluies et le vent ne l'atteignent pas. Il sera placé dans un cageot rempli de paille ou de feuilles mortes bien sèches  jusqu'au niveau du tronc.

Si un grand coup de froid est annoncé, n'hésitez pas à envelopper le cageot dans du papier à bulles, le temps de l'épisode glacial. Dès que les températures remontent, enlevez la protection.

Vous pourrez sortir votre bonsaï de son cageot protecteur vers mars/avril, lorsque les températures seront plus clémentes et le replacer à son emplacement d'origine.

Lire aussi
Le Bonsaï, l'arrosage fait (presque) tout ! Le Bonsaï, l'arrosage fait (presque) tout !

Parce que l'eau est la principale nourriture d'un bonsaï, de la qualité de l'arrosage dépend la santé et la beauté de l'arbre. Quelques conseils pour ne pas se tromper et réussir la culture de son...

Le Bonsaï, une histoire millénaire Le Bonsaï, une histoire millénaire

Né en Egypte, développé en Chine puis codifié au Japon, l'art de la culture des arbres en pot remonte à 4 000 ans. Une formidable épopée planétaire qui n'a touché l'Europe finalement qu'assez...

Bonsaï, différentes espèces utilisées Bonsaï, différentes espèces utilisées

Si tous les arbres et buissons peuvent être conduits en bonsaï, certaines essences se prêtent mieux à la structuration que d'autres. Si théoriquement il n'existe pas d'arbres spécifiques à l'art du...

Le Bonsaï, l'art de la taille Le Bonsaï, l'art de la taille

Un arbre miniature parfaitement structuré s'obtient en le sculptant régulièrement par une taille décidée des feuilles et des racines. Ce geste est l'essence même de l'art du bonsaï ! Outre la...

Vos commentairesAjouter un commentaire