Domestique le moineau ?

Moineau domestique mâle bavette noire et calotte grise
Moineau domestique mâle bavette noire et calotte grise

C’est peut-être le plus connu des oiseaux. Moineau, Pierrot, piaf, il porte sur ses épaules plusieurs appellations. Faisons un peu plus connaissance avec ce petit animal à plumes !

Jeune moineau domestique Moineau domestique mâle bavette noire et calotte grise Jeune moineau mangeant un morceau de pain à la main. Il vient facilement s'il est jeune et qu'il a confiance. Jeune moineau domestique à l'écart des adultes Les fins de repas sont appréciés des oiseaux. En camping ils changent de tente quand le repas est terminé. Moineau domestique mâle mettant les pattes dans le plat. Femelle de moineau domestique Les moineaux toujours en bande. Dés fois on les retrouve dans des endroits plutôt inhabituels, ici c'est à l'intérieur d'une boutique; Il faut dire qu'il y avait un peu de nourriture à leur disposition. Moineau domestique mâle Femelle dans l'attente d'un bon repas Nourrissage du petit avec des miettes de pains ou autre nourriture grappillée sur la table Moineau cisalpin mâle nourrissant un jeune

A l’origine moineau viendrait de moinet car son plumage ressemble à l'habit des moines. Certains disent que l'origine proviendrait du mot moisnel qui voulait dire : moisson. A la fin du XIXème siècle, le moineau est appelé piaf dans les rues parisiennes. Son nom est célèbre puisque deux chanteuses l’on porté : « la Môme moineau » en 1920 et Edith Piaf en 1939, toutes les deux ayant commencé leur carrière à…. Paris. De même la Bible, la Fontaine, Victor Hugo, Prévert ont célébré le moineau.

Ce petit passereau sédentaire (Passer domesticus) originaire du Moyen Orient, avec sa quinzaine de centimètres de hauteur et sa trentaine de grammes. A l’origine le moineau domestique nichait en colonie dans les arbres mais il s’est peu à peu adapter pour devenir un hôte des habitations humaines. Malgré un déclin de la population dû à la raréfaction des sites de reproduction et au manque d’insectes pour nourrir les jeunes, la Grande-Bretagne l’a inscrit en 2002 sur sa liste rouge des espèces les plus menacées, cet oiseau est rencontré en ville comme à la campagne, mais toujours proche de l’homme. Il est présent dans toutes les régions sauf en Corse où il est remplacé par le moineau cisalpin. Les moineaux friquet et soulcie, fréquentent aussi la France.

C’est un oiseau trapu dont le bec conique et fort indique un régime essentiellement granivore. Cependant durant l’été, il modifie son régime alimentaire en capturant des insectes pour nourrir les jeunes. C’est courant de voir le moineau voler dans tous les sens pour capturer un petit papillon, qui évidement n’est pas de cet avis. Les vacances d’été sont pour lui une source de complément alimentaire non négligeable. Adepte des campings, ou autres lieux fréquentés par les touristes, il n’est pas rare de voir notre piaf jouer les pique assiettes. Grimpant sur les tables, les chaises ou autre support, il est à l’affût de la moindre nouille, miettes, enfin de tout ce qui peut se manger. Il n’est pas rare que les parents profitent de cette abondance de nourriture pour alimenter leur progéniture. Pain ou brioche, ils sauront faire la différence gustativement et visuellement. Entre les deux morceaux, ils se précipiteront sur la brioche que l’on tient dans la main et dédaigneront le pain.

Les piafs sont des oiseaux sociables opérant en bandes. Les troupes ne sont pas des plus discrètes. Bruyant, turbulent, toujours en train de se chamailler, c’est encore pire pendant la période de reproduction. Les mâles courent après les femelles et se battent sans arrêt, rappelant un peu un certain village gaulois !

Mâle et femelle sont facilement identifiables grâce au dimorphisme très net. Calotte et bavette  grise, bec noir pour monsieur, sourcil crème et bec clair pour madame. L’hiver, les couleurs deviennent moins marquée et le bec vire au marron clair.

La période de reproduction est de mars à septembre. Il peut couver trois à quatre fois et avoir quatre à six œufs à chaque fois.

Le piaf, c’est notre compagnon de tous les jours. Partout où on est, il y est aussi. Alors il ne faut pas hésiter à l’aider un peu. Mangeoires l’hiver et de l’eau l’été, se sera déjà un bon début.

Lire aussi
Le moineau Le moineau

Petit oiseau très commun en ville comme à la campagne, le moineau finit par faire partie de notre quotidien sans que nous nous y attardions. Apprenons à mieux connaître cette petite boule de plumes...

L'abeille domestique L'abeille domestique

L’abeille est une alliée de poids pour le jardinier. Cet insecte velu est en effet l’un des meilleurs agents naturels de pollinisation au potager. L'abeille domestique est présente...

Les dangers du jardinage Les dangers du jardinage

Gare aux outils de jardinage que nous laissons souvent traîner ici ou là, lorsque l'on a des enfants. Savez-vous que ce type d'accident est parmi les plus courant en France. Bien évidemment , on...

Le jardinage urbain Le jardinage urbain

Marre de la grisaille de nos villes ! Qu’à cela ne tienne, pourquoi ne pas créer un jardin sur le balcon, la terrasse ou même sur le toit des immeubles. Les citadins ont besoin de ce retour à...

Vous aimerez...
Le moineau

Le moineau

L'abeille domestique

L'abeille domestique

Les dangers du jardinage

Les dangers du jardinage

Le jardinage urbain

Le jardinage urbain

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Marie (PACA )
    Les pigeons sont aussi plus rapides et leur piquent tout ! Obligé de cacher les boules de graines !!
    Répondre à Marie
    Le 28/08/2018 à 21:05