La disparition des insectes

Des cétoines dorés butinant dans une spirée au printemps contribuant à sa pollinisation
Des cétoines dorés butinant dans une spirée au printemps contribuant à sa pollinisation

Dans le drame qui se joue actuellement au niveau de la disparition inquiétante des insectes, chacun a son rôle à tenir. Politiques, agriculteurs mais aussi particuliers doivent prendre conscience des conséquences de leurs actes sur le futur.

Une étude alarmiste

Publiée le 18 octobre 2017 par la revue 'PloS ONE', la très sérieuse étude scientifique menée en Allemagne sur une période de 30 ans annonce des résultats plus qu'inquiétants concernant les populations d'insectes en Europe. Selon celle-ci, une chute moyenne de l'ordre de 80 % a été enregistrée sur les 63 sites étudiés et ce, quels que soient les fonctions des terrains, leurs caractéristiques ou les changements météorologiques. La cause de ce déclin des populations d'insectes n'a pas été clairement avancée bien que l'utilisation massive de pesticides soient soupçonnée. Associée à l'abus d'engrais, aux rejets industriels, à l'assèchement des zones humides et à l'éclairage nocturne, le cocktail semble bien meurtrier !

Les sites étudiés étaient pourtant protégés, mais entourés de zones agricoles, ce qui révèle une certaine corrélation. Les conditions météorologiques ont quant à elles été écartées, bien qu'elles aient été prises en compte dans les fluctuations naturelles de la masse d'insectes. Mais là, justement, cette disparition ne semble pas vraiment naturelle et c'est bien cela qui alarme le monde scientifique.

En quoi la disparition des insectes est-elle si inquiétante ?

Nous le savons tous, les insectes jouent un rôle prédominant dans la pollinisation. Sans eux, certaines plantes ne peuvent pas être fécondées et risquent donc de ne pas se reproduire. Mais ceci n'est que la face visible du terrible iceberg !

Parmi les insectes, nombreux sont ceux qui vivent à la surface du sol permettant à l'humus de se former grâce à la dissection et à la transformation des matières organiques qu'ils opèrent. Un écosystème important est en place entre insectes et micro-organismes du sol visant à transformer tous les débris végétaux (feuilles mortes, brindilles, herbes sèches...) en humus fertile. Ce dernier sert à la fois d'engrais mais aussi de nourriture et de décompacteur au sol, qui sans lui serait tassé, lessivé de ses nutriments et deviendrait pauvre et incultivable.

D'autres part, les insectes ont un rôle important dans la chaîne alimentaire, puisqu'ils constituent une nourriture de choix pour les oiseaux, les chauves-souris, les reptiles, les batraciens et de nombreux petits mammifères.

Leur disparition perturbe cet équilibre et met en danger toutes ces populations, d'autant qu'une baisse du nombre d'insectes de 82% a été constatée en été, c'est à dire lors de la période de reproduction.

Les solutions

Une évolution des mentalités est la seule à pouvoir sauver nos insectes. Certains agriculteurs ont bien compris qu'ils y gagnaient en travaillant en harmonie avec la nature et en préservant ses écosystèmes. Malheureusement, ils sont encore trop rares, tout comme les particuliers à accepter que quelques pucerons colonisent leurs rosiers ; Quant aux politiques, ils subissent la pression des grandes firmes, pour exemple l'interdiction d'utilisation de certains pesticides remise en cause dernièrement. Une prise de conscience rapide s'impose, pour la sauvegarde de la biodiversité et de l'humanité.

Lire aussi
Les autres insectes Les autres insectes

Les insectes forment une classe d'invertébrés de l'embranchement des Arthropodes. Les insectes sont les animaux les plus nombreux sur terre, ils représentent 80% des espèces animales. Ver luisant...

Une maison pour les insectes Une maison pour les insectes

Vous êtes préoccupés par l’écologie et désireux de revenir à un mode de jardinage plus en accord avec la nature ? Pourquoi ne pas aider les insectes auxiliaires à s’installer...

Les insectes du bassin Les insectes du bassin

La réussite d'un bassin au jardin repose sur la mise en place d'un écosystème complexe où les insectes tiennent une place importante puisqu'ils sont bien malgré eux, un véritable « garde-manger »...

Des insectes au menu Des insectes au menu

Çà craque sous la dent, çà croustille, c'est surprenant, et selon les dires des autorités européennes nous allons tous nous y mettre un jour : l'entomophagie est notre avenir ! Courage... Une...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • S. Dufour (Entre Dreux et Evreux)
    Votre article sur la disparition des insectes est très bien fait, clair, documenté, plaisant à lire, illustré de photos qui nous parlent. On y voit bien comment chacun pourrait faire un effort pour préserver la vie des insectes puisque vous citez les comportements qui la mettent en danger de manière simple et claire. ("abus d'engrais, rejets industriels, assèchement des zones humides éclairage nocturne"). Il nous suffirait donc d'agir à notre petite échelle, et d'essayer de convaincre nos semblables ainsi que les instances municipales et politiques qui nous entourent, car oui nous aimerions beaucoup revoir les abeilles dans les fleurs, les grenouilles, les hérissons, et tous les oiseaux qui se nourrissent d'insectes et qui ont disparu de nos jardins.
    Répondre à S. Dufour
    Le 02/01/2018 à 21:53