L'écussonnage du pommier, une technique de greffe pour multiplier une variété choisie

Il n'est pas rare qu'une graine de pommier donne un arbre spontanément au jardin, cependant il mettra de nombreuses années à produire des fruits. Marc-Henry Doyon nous détaille ici la technique de l'écussonnage qui va permettre de greffer une variété intéressante sur le petit pommier qui a poussé spontanément afin d'obtenir des fruits d'une variété choisie plus rapidement.

Je m'abonne 

Quand pratiquer l'écussonnage sur le pommier ?

Réalisez l'opération d'écussonnage du pommier de préférence au mois de juillet.

Il existe plusieurs techniques d'écussonnage. La technique dite 'en T' est un peu compliquée car il faut que l'écorce se décolle. Nous parlerons ici de la technique du 'chip budding' qui est réalisable sur une plus longue période et qui ne requiert pas le détachement de l'écorce.

Comment choisir et préparer le greffon ?

  • Prélevez votre greffon sur une variété de pommes qui vous intéresse et sur une plante saine. Le greffon doit être exempt de signes de maladies ou de ravageurs.

  • Prélevez une tige lignifiée (présentant du bois) sur une branche. La partie prélevée est située dans la zone médiane de la branche, vers le milieu.

  • Munissez-vous d'un greffoir dont la lame aura été au préalable affûtée et désinfectée afin de faire des coupes très franches et de ne pas transmettre d'agents pathogènes lors de la greffe. La cicatrisation sera ainsi optimisée.

  • Ôtez les feuilles de la base de la tige avec le greffoir puis repérez et prélevez un bourgeon naissant sur la tige. Pour cela, réalisez une encoche dans la branche afin de prélever la partie présentant le bourgeon (œil) munie d'une partie d'écorce tout autour.

Comment réaliser la greffe ?

Veillez à bien arroser le pommier porte-greffe les jours précédant l'opération.

Réalisez une encoche sur la tige principale du porte-greffe pour enlever une petite bande d'écorce correspondant à la taille du greffon afin de pouvoir les faire coïncider au mieux.

Alignez bien le greffon sur l'encoche, au moins un côté doit être correctement aligné avec l’écorce du porte-greffe.

Nouez un lien spécifique (parafilm étirable) autour du tronc pour maintenir la greffe en place. Le bourgeon ne doit pas sécher avant que la greffe ne prenne, il doit être bien serré contre le porte-greffe.

La prise devrait être effective en un mois mais elle ne sera pas forcément visible avec la greffe d'été.

En février suivant, si la greffe a fonctionné, coupez le porte-greffe juste au dessus du bourgeon qui va démarrer et produire la variété escomptée.

Lire aussi
L'écussonnage ou greffe en écusson L'écussonnage ou greffe en écusson

L'écussonnage est une technique de greffe intéressante à mettre en oeuvre sur de nombreux arbres fruitiers ainsi que certains arbustes. Opérée dans de bonnes conditions, elle offre un fort taux[...]

Pommier odorant, Pommier coronaire, Pommier sauvage, Malus coronaria Pommier odorant, Pommier coronaire, Pommier sauvage, Malus coronaria

Malus coronaria, le pommier odorant une variété de pommiers à fleurs parfumées, mellifère, aux abondants petits fruits qui nourrissent les oiseaux en hiver. Il est décoratif toute l'année et...

La greffe à l'anglaise La greffe à l'anglaise

La greffe à l'anglaise est une technique très prisée pour multiplier et améliorer les caractéristiques des végétaux car contrairement à d'autres types de greffes, elle convient à la majorité des[...]

La greffe en écusson à oeil dormant La greffe en écusson à oeil dormant

Il existe différentes formes de greffe, voici la greffe en écusson à oeil dormant

Vos commentairesAjouter un commentaire