Silène acaule

Silene acaulis 'Mount Snowdon'

Botanique

Nom latin  : Silene acaulis
Famille  : Caryophyllacées
Origine  : régions subarctiques d'Europe, d'Asie et d'Amérique du Nord
Période de floraison : avril à juillet
Couleur des fleurs  : rose
Type de plante : plante couvre-sol
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : persistant
Hauteur : 3 à 5 cm

Planter et cultiver

Rusticité  : très rustique, jusqu'à -34 °C
Exposition  : ensoleillée à mi-ombre
Type de sol : très drainant, rocailleux
Acidité du sol  : légèrement acide à légèrement alcalin
Humidité du sol  : toujours frais
Utilisation : rocaille
Plantation, rempotage : printemps
Méthode de multiplication : divisions, semis

Généralités

Silene acaulis, le silène acaule est une plante vivace au feuillage persistant appartenant à la famille des Caryophyllacées, donc apparenté aux œillets et aux lychnis. Le silène acaule est distribué là où le climat est subarctique, soit sur le haut de l’hémisphère nord, mais aussi dans les massifs montagnards, c’est ainsi que cette plante est présente dans les Alpes, les Corbières et les Pyrénées, parfois à très haute altitude (3700 m). Le silène acaule, avec son allure de mousse fleurie, est emblématique de la plante alpine, et c’est toujours un plaisir de le rencontrer en fleur dans les pierriers alpins. Cependant, bien qu’il soit très désirable, sa culture n’est pas des plus aisées et demande quelques aménagements spécifiques.

Description du silène acaule

Silene acaulis produit un tapis dense et très plat, qui épouse la forme du sol. Il est haut de 1 à 4 cm et s’étend de 20 à parfois 60 cm. Ses tiges sont courtes, de 2 à 6 cm, plus ou moins prostrées et portent quelques minuscules feuilles linéaires et pointues, mais non piquantes, un peu succulentes et ciliées à leur base. Ce feuillage est vert clair.

La sous-espèce Silene acaulis subsp. bryoides, encore appelée silène fausse-mousse, est encore plus compacte, formant un coussin dense et dur ; ce silène fausse-mousse se rencontre en haute altitude, à l’étage subalpin.

Les fleurs apparaissent entre juin et septembre. Portées par une tige courte, elles semblent posées sur le coussinet compact. Les corolles rose tendre à 5 pétales mesurent 9 mm de large. Dans de bonnes conditions de culture, elles sont capables de couvrir entièrement le feuillage : le tapis de feuilles se transforme en tapis de fleurs.

Ces fleurs sont pollinisées par les papillons et produisent de petites capsules allongées renfermant de minuscules graines.

Silene acaulis ‘Alba’, est une variété à fleurs blanches et lumineuses.

Comment cultiver le silène acaule ?

Le silène acaule est cultivé dans un sol contenant une grande partie de pierraille ou sable grossier. Il demande à la fois un excellent drainage et que sa terre reste fraîche, un peu humide, presque toute l’année. Silene acaulis croit en plein soleil ou en mi-ombre. Cependant, il est sensible à la surchauffe et à la sécheresse.

Pour éviter la surchauffe en été, il faut que ses racines puissent s’enfoncer assez profondément dans le sol graveleux, et éventuellement qu’elles puissent se mettre au frais sous une roche avoisinante. Un ombrage au plus chaud de la journée peut être bienvenu. Mais ce qui permet de le conserver plusieurs années et de le faire se développer en largeur, ce sera de s’assurer qu’il soit arrosé régulèrent en été, soit par un arrosage automatique, léger, mais quotidien, soit par des arrosages manuels plus conséquents, mais réguliers, pour éviter que le sol ne sèche.

Cultivé dans une auge ou en pot (assez profond), le silène acaule doit être arrosé souvent.

Comment multiplier Silene acaulis ?

Semis : les fines graines sont déposées en surface d’un substrat graveleux humide, puis couvertes d’un film plastique et maintenu à 20 °C et à la lumière. Elles germent sporadiquement dans les 3 mois. Les jeunes plantules sont fragiles, mais c’est intéressant de persévérer, car un semis réussi permet de sélectionner des plantes fiables pour les conditions de votre jardin. Semées au printemps, elles seront capables de fleurir dès leur deuxième été.

Le bouturage est possible à l’étouffée.

Espèces et variétés de Silene

300 à 400 espèces dans ce genre

  • Silene maritimum, le silène maritime
  • Silene saxifraga, le silène saxifrage qui aime le calcaire
  • Silene schafta, le silène schafta, une plante de rocaille caucasienne aux fleurs roses et brillantes
  • Silene alpestris, une plante alpine à fleurs très blanches qui existe aussi sous forme ‘Flore Pleno’
  • Silene dioica, le compagnon rouge
  • Silene fimbriata, à la corolle blanche laciniée Silene laciniata, une espèce californienne
  • Silene alba, compagnon blanc
  • Silene vulgaris, le silène enflé
Lire aussi
La plante au bon endroit La plante au bon endroit

Si les plantes ont des qualités d'adaptation hors du commun, planter une exotique en montagne ou un résistant à l'intérieur c'est contre nature ! Soleil, vent, type de sol, froid, arrosage... en...

Comment protéger une plante exotique l'hiver ? Comment protéger une plante exotique l'hiver ?

Difficile de ne pas succomber à une belle plante exotique dans son jardin, mais si vous n'habitez pas une région au climat doux, une protection hivernage s'impose ! Nous prendrons ici, l'exemple...

Le bambou, une plante facile à vivre Le bambou, une plante facile à vivre

Muriel NEGRE, présidente et propriétaire de LA BAMBOUSERAIE nous présente les bambous et nous conseille sur leur culture. La bambouseraie est un parc très ancien construit en 1956 par Eugène Mazel,...

L'ortie, une plante à tout faire L'ortie, une plante à tout faire

Sa mauvaise réputation lui a valu pendant des années un arrachage systématique dans nos jardins. Considérée comme une mauvaise herbe, qui plus est urticante, l'ortie regorge pourtant de trésors...

Vos commentairesAjouter un commentaire