Echeveria frisé

Echeveria frisé, Echeveria shaviana 'Pink Frills'

Botanique

Nom latin  : Echeveria shaviana
Famille  : Crassulacées
Origine  : Mexique
Période de floraison : juin
Couleur des fleurs  : orange à rosé
Type de plante : plante succulente
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : persistant
Hauteur : 40 cm

Planter et cultiver

Rusticité  : peu rustique, jusqu'à -3 °C
Exposition  : ensoleillée à ombre claire
Type de sol : tolérant
Acidité du sol  : légèrement acide à basique
Humidité du sol  : normal à sec
Utilisation : serre, véranda, plante d'intérieur, extérieur en zone méditerranéenne
Plantation, rempotage : printemps, été
Méthode de multiplication : bouture, semis

L’echeveria frisé, Echeveria shaviana, est une plante succulente, appartenant à la famille des Crassulacées, comme les sédums ou les joubarbes. Bien que sa forme frisotée nous fasse penser à quelques sélections horticoles, Echeveria shaviana est une plante originaire du nord du Mexique. Elle croît en zone forestière montagneuse, une région fraiche en hiver et très arrosée en été. C’est pourquoi, tout en étant très décoratif, cet echeveria frisé est une plante très facile à cultiver.

Description de l’echeveria frisé

Echeveria shaviana montre une rosette dense aux multiples feuilles plates et grasses, en forme de cuillère, mais dont les rebords sont joliment ondulés. Le limbe est de bleu violacé à gris bleuté, en fonction de l’ensoleillement que la plante grasse subit. La rosette, large de 7 à 15 cm, est solitaire pendant plusieurs années, elle est de croissance assez lente. Sa tige épaisse s’allonge et se dénude à la base comme un petit tronc, puis finit généralement par produire quelques rejets.

Dans de bonnes conditions de culture, Echeveria shaviana fleurit courant juin juillet. Ses fleurs, bien que petites, sont charmantes. Chaque rosette produit une ou plusieurs hampes florales bleutées qui se développent en forme de crosse, elles déroulent un épi de petites fleurs en clochette, rose orangé.

La superbe couleur de l’épiderme de l’echeveria est due à la présence de pruine, une cire naturelle blanchâtre, qui malheureusement s’efface au contact des doigts. Il faut donc éviter de toucher cet echeveria afin qu’il conserve sa perfection.

Variétés

  • Echeveria shaviana ‘Pink Frills’ : les rosettes sont de diamètre plus modeste, rosées. Cet echeveria rejette facilement.

  • Echeveria shaviana ‘Truffles’ est une grosse plante impressionnante aux feuilles trapues, épaisses et raides. La plante prend une jolie forme de dôme avec l’âge.

Cultiver Echeveria shaviana

L’echeveria frisé, par son origine forestière, est résistant aux excès d’eau et supporte une exposition peu ensoleillée. Il peut être cultivé dans toute sorte de sols : terre de jardin pure, si elle n’est pas trop compacte, mélange pour cactée, ou même un mélange de terre de jardin et de terreau. On évite le terreau pur, non pas parce que l’echeveria frisé n’y pousse pas, mais parce ce sol se rétracte vite à la sécheresse et que les cochenilles s’y trouvent un peu trop à leur aise.

Echeveria shaviana supporte le plein soleil sauf, aux heures les plus chaudes dans les régions où le soleil est brulant. Sinon la mi-ombre, ou une ombre lumineuse lui convient parfaitement.

Il est planté dans un pot de diamètre à peine plus large que la rosette, afin que le sol passe rapidement de l’état humide à la sécheresse. En effet Echeveria shaviana apprécie des apports d’eau importants et réguliers d’avril à septembre. À l’intérieur, on laissera la terre du pot sécher presque complètement entre chaque arrosage. Si l’echeveria frisé est installé dehors pour la belle saison, l’aération naturelle lui permet de supporter les pluies interminables, simplement, il faut que l’eau puisse s’écouler librement du pot.

À partir de mi-septembre, les apports d’eau sont stoppés pour son repos hivernal. Il est maintenu au sec et au frais, entre 0 et 12 °C. Au sec, il peut même supporter quelques gelées légères. Pendant l’hiver, si les feuilles les plus âgées se dessèchent trop, le sol peut être humidifié, mais légèrement, sans déclencher un début de croissance, qui serait de toute façon étiolée et problématique.

Multiplication d’Echeveria shaviana

Pour les plantes à rosettes multiples, il suffit de prélever l’une d’elles durant l’été. Les plantes solitaires se reproduisent par bouturage de feuilles.

Espèces et variétés de Echeveria

Environ 150 espèces très ornementales

  • Echeveria agavoides, petite plante aux feuilles pointues
  • Echeveria gibbiflora, une plante massive pouvant atteindre 1 m de hauteur
  • Echeveria glauca, bleuté
  • Echeveria derenbergii, très facile à cultiver
  • Echeveria nodulosa, une espèce plus rare
  • Echeveria pulvinata ‘Ruby’, aux feuilles rougissantes
  • Echeveria pulvinata, duveteux
Nos fiches
Lire aussi
La plante au bon endroit La plante au bon endroit

Si les plantes ont des qualités d'adaptation hors du commun, planter une exotique en montagne ou un résistant à l'intérieur c'est contre nature ! Soleil, vent, type de sol, froid, arrosage... en...

Comment protéger une plante exotique l'hiver ? Comment protéger une plante exotique l'hiver ?

Difficile de ne pas succomber à une belle plante exotique dans son jardin, mais si vous n'habitez pas une région au climat doux, une protection hivernage s'impose ! Nous prendrons ici, l'exemple...

Le retour du printemps pour notre plante exotique Le retour du printemps pour notre plante exotique

Cet article fait suite à la fiche Protéger efficacement une plante exotique en hiver ou nous avions pris comme exemple la protection d'un jeune bananier, que nous retrouvons ici... Au début du...

L'ortie, une plante à tout faire L'ortie, une plante à tout faire

Sa mauvaise réputation lui a valu pendant des années un arrachage systématique dans nos jardins. Considérée comme une mauvaise herbe, qui plus est urticante , l'ortie regorge pourtant de trésors...

Vos commentairesAjouter un commentaire