L'extraction du miel

Georges et André nous détaillent l'opération d'extraction du miel des cadres de la ruche et nous présentent le matériel nécessaire.

Je m'abonne 

Le retour des hausses pleines de miel

La dimension d'une hausse correspond à la moitié de la hauteur du corps de la ruche. Elle est positionnée au-dessus de la ruche lorsque l'apiculteur pense qu'il va y avoir une miellée, c'est à dire un pic d'activité des essaims d'abeilles qui rentrent du nectar et où la production de miel s'intensifie.

Il y a plusieurs périodes dans l'année pour poser les hausses, qui ne restent sur les ruches qu'au moment des miellées. Par exemple, fin avril-début mai, on peut poser des hausses pour la miellée de colza. Vient ensuite celle du sarrasin (blé noir).

Sous la hausse se trouve le corps de la ruche, le lieu de vie des abeilles. Le miel qui y est produit est laissé aux abeilles ; seul le surplus qui est produit dans la hausse est récolté. Cela correspond à un tiers de la production totale de miel.

Les abeilles butineuses entrent dans la ruche par la porte d'entrée. Le nectar apporté est ensuite remonté dans la hausse qui fait office de garde-manger, et stocké dans les alvéoles des cadres que l'apiculteur a préalablement installé.

Le miel est prêt à être récolté quand les alvéoles des cadres sont operculés (c'est à dire que les abeilles les ont fermées) à 75%.

La récolte du miel

Pour récolter le miel des cadres operculés, il est nécessaire de rouvrir les alvéoles en enlevant les opercules. Pour cela, on utilise un couteau spécial que l'on fait glisser au ras des alvéoles. Les opercules sont déposés dans une bassine car il y a du miel qui y est accroché. Ils seront mis à égoutter pour le récupérer.

Attention : il ne doit plus rester d'opercule sur le cadre car le miel ne sortirait pas, ensuite, de l'extracteur. Un petit peigne permet d'enlever les derniers déchets d'opercules.

À savoir : Sur un cadre comme celui qui est utilisé ici, on peut récolter près de 1,5 kg de miel.

Les cadres sont ensuite positionnés dans l'extracteur et la centrifugeuse est actionnée à l'aide d'une manivelle durant 5 minutes. Le miel est alors projeté sur les parois de l'extracteur. Une fois les cadres vides, on ouvre le robinet situé au bas de l'extracteur et on récupère le miel dans un seau.

La mise en pot ne se fait pas de suite car il faut faire décanter le miel extrait durant 8 à 10 jours. Une pellicule blanche va alors se former au-dessus du miel. Elle sera enlevée et redonnée aux abeilles. Ensuite, le miel sera prêt à être mis en pot.

Lire aussi
Comment choisir son miel ? Comment choisir son miel ?

Quelques conseils pour bien choisir votre miel ...

Le miel, merveille de la nature Le miel, merveille de la nature

Miel, propolis, gelée royale ou bien encore pollen, les produits de la ruche ne manquent pas de ressources.

Mini gâteaux chocolatés, amande et miel Mini gâteaux chocolatés, amande et miel

Chocolat, amande et miel : voilà un trio gourmand dont on ne se lasse pas. Pour en profiter, voici la recette de petits gâteaux moelleux recouverts d'une couche craquante de chocolat.[...]

Armillaire couleur de miel, Pourridié, Naratake,Tête de méduse, Souchette, Armillaria mellea Armillaire couleur de miel, Pourridié, Naratake,Tête de méduse, Souchette, Armillaria mellea

Redoutable parasite qui atteint une taille record de dix kilomètres carrés, l'Armillaire couleur de miel se rencontre dans toutes les forêts de l'Hémisphère Nord.

Vos commentairesAjouter un commentaire