Histoires de chênes

Arbre remarquable dans de nombreuses régions, le chêne accompagne l'homme dans son quotidien depuis la préhistoire. Partons à la découverte de ce souverain millénaire.

Un chêne majestueux ou il fait bon de se retrouver... conter des histoires...
Un chêne majestueux ou il fait bon de se retrouver... conter des histoires...

Un arbre essentiel

Le chêne apporte à l'homme protection avec des charpentes solides, du feu avec son bois et son charbon, de la nourriture avec ses glands bouillis, des médicaments avec son écorce tannique. Il s'est adapté à tous les climats européens, se déclinant en de nombreuses espèces. Chênes pédonculé et sessile sont parmi les plus communs, chênes vert et liège apprécieront les climats plus doux, le chêne pubescent se contente de terrains calcaires arides, le chêne tauzin préférera les sols siliceux légers... L'arbre est omniprésent dans notre quotidien. Le pédonculé et le rouvre marquent la majorité de nos paysages de leurs puissantes silhouettes, et si leur bois est toujours réputé, leurs rôle nourricier, leurs propriétés médicinales, quelques utilités oubliées, méritent d'être redécouvertes.

Recettes de chêne

Si les glands ont longtemps permis de nourrir les cochons, leur apport dans l'alimentation humaine était loin d'être négligeable. D'autant plus en périodes de disette. Ils ont l'avantage d'être riches en amidon, mais leur âpreté traduit une forte teneur en tanins, toxiques, à l'origine de troubles digestifs, rénaux, nerveux. La détoxification a lieu par torréfaction, qui permet l'élimination d'une partie des tanins. L'ébullition à plusieurs eaux est un procédé sûr, à condition d'en respecter toutes les étapes avec précision. Les glands ainsi soigneusement débarrassés de leurs tanins pouvaient être mis à sécher puis broyés en farine, mélangés à du blé ou autre céréale ils rentraient dans la confection de galettes. De la préhistoire jusqu'à la dernière guerre mondiale les glands ont fourni une ressource importante. Torréfiés, ils servaient également de succédané du café.

Certains chênes du sud de l'Europe produisent des glands doux, le chêne ballote, Quercus ilex sbp.ballota, mais aussi le chêne tauzin ou le chêne liège. Leurs usages se rapprochaient de la châtaigne.

Vieilli en fût de chêne, le vin et divers alcools prennent une couleur et un bouquet incomparable. Le bois des tonneaux provient de différentes forêts, chacune conférant des qualités spécifiques.

Propriétés médicinales

Peu connues, les propriétés médicinales du chêne méritent pourtant d'y prêter attention. Tous les chênes présentent une forte concentration en tanins et se placent ainsi dans les toniques astringents. L'écorce des rameaux de 3, 4 ans, utilisée fraîche ou séchée, était réputée pour ses actions hémostatique, fébrifuge, antiseptique, anti-diarrhéique...En usage externe son utilisation couvre un grand nombre de maux, l'usage interne est plus délicat, les possibilités d'intoxications étant bien réelles. Les feuilles, récoltées l'été, séchées, montrent des propriétés semblables à l'écorce. Les glands de même. Les galles, nombreuses et variées sur les chênes, concentrent les tanins et s'utilisent comme l'écorce, avec prudence.

Le chêne, véritable écosystème, vit avec toutes une foules d'insectes, araignées, oiseaux, mais aussi de nombreuses plantes dont certaines ont également des propriétés médicinales. Combinées à leur arbre hôte, polypode, gui, lichen, étaient d'autant plus recherchées.

Utilités du chêne

Le chêne pédonculé et le chêne sessile ont sensiblement les mêmes propriétés, la distinction de leurs bois est difficile. D'excellente qualité, ces bois trouvent de multiples usages. Charpentes, traverses de chemins de fer, poteaux, sont réputés pour être solides et indestructibles. Les constructions navales, ponts, écluses, profitaient de sa durabilité illimitée en milieu humide. Moyeux, roues, jantes, des anciens chars résistent encore aux intempéries, exposés désormais dans les parcs et jardins. Menuiserie, ébénisterie, lui trouvent de nombreuses utilisations.

Coupé, fendu aisément, le bois deviendra chaleur dans les cheminées, ou charbon de bois pour la métallurgie. Les arbres têtards, taillés régulièrement pour les fagots, se remarquent pour leur port particulier. Le tanin de l'écorce a longtemps traité les peaux, vendu sous forme de poudre appelée « tan ». Les galles séchées, combinées avec de l'eau et du fer, permettaient de fabriquer un sel de couleur noire, base pour l'encre à écrire.

Quelques histoires...

Le chêne est entouré de nombreux mythes et légendes. Les dieux de la guerre, de la foudre, de l'orage, l'habitaient. Mais il fut aussi arbre solaire, de la fécondité, de la force, de la longévité, de l'endurance.

Les dryades résident sous son écorce, et là où elles vivent peut jaillir une source vive...

Arbre sacré, le chêne fut peut être un des premiers temples sous lequel se recueillaient les hommes.

Liés depuis la préhistoire, l'homme et le chêne ont vu leurs relations évoluer au cours des siècles. Solide et ramifié, il accueille désormais les plus belles cabanes, et les rêves des enfants.

Lire aussi
Les chênes à petit développement Les chênes à petit développement

Bruno ROULLIER des Pépinières Laurentaises nous présente les chênes à petit développement

Histoires de sureau Histoires de sureau

Depuis la préhistoire les plantes accompagnent les hommes dans leurs activités quotidiennes. Arbuste des lisières à la porte des habitats humains, le sureau a de multiples facettes. Nourricier,...

Histoires d'échenilloirs Histoires d'échenilloirs

Tous les jardiniers, particulièrement ceux qui possèdent un petit verger, connaissent l'indéniable utilité de l'échenilloir. Ce dernier, fixé au bout d'une perche et actionné à distance par une...

Histoires de plantes, magnolia, olivier, lilas et aubépine Histoires de plantes, magnolia, olivier, lilas et aubépine

Les plantes ont toutes leur petite histoire. Certaines furent importées puis acclimatées pour notre plus grand bonheur, d'autres ont une réputation sulfureuse... Explorons ensemble leurs secrets.

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Antoiner82 (Pays de la Loire)
    J'ai un chêne Sessile dans mon jardin en tant que jeune arbre (reçu de la main des Pépinières Huault), il pousse vite mais d'un centimètre seulement.
    Répondre à Antoiner82
    Le 29/08/2020 à 19:37
  • Raymond (Roscoff bretagne)
    Super pour le jardin et les conseils
    Répondre à Raymond
    Le 23/08/2020 à 22:41