Chêne vert, Yeuse, Chêne faux houx

Chêne vert, Yeuse, Chêne faux houx, Quercus ilex

Botanique

N. scientifique Quercus ilex
Famille Fagacées
Origine sud de l'Europe, nord de l'Afrique
Floraison avril à mai
Fleurs verte
Typearbre 
Végétationarborée
Feuillage persistant
Hauteur5 à 20 m

Planter et cultiver

Rusticité rustique jusqu'à -17 °C
Exposition ensoleillée à mi-ombre
Solsablonneux, limoneux, argileux, calcaire…
Acidité légèrement acide à très basique
Humidité normal à sec
Utilisationen isolé, forêt, haie, sol sablonneux, exposition maritime
Plantationsemis
Multiplicationautomne
Chêne vert, Yeuse, Chêne faux houx, Quercus ilex

Le chêne vert, yeuse ou faux houx, Quercus ilex, est un arbre appartenant à la famille des Fagacées, tout comme les hêtres et les châtaigniers. Le chêne vert est l’espèce emblématique de nos garrigues. Il est distribué sur le pourtour méditerranéen. En France, il croît naturellement dans le sud de la France mais aussi sur la côte atlantique, remontant le littoral jusqu’en Bretagne.

Description du chêne vert

Quercus ilex forme un arbre haut de 5 à 20 m, soit au tronc unique assez court et tortueux soit aux troncs multiples, ayant plus l’aspect d’un arbuste. Son houppier est large et arrondi. Le chêne vert devient presque aussi large que haut, sauf s’il est taillé. Son écorce est grise, lisse mais fendillée. Sa croissance est lente, son bois dur et compact. Il peut vivre de 200 à plus de 500 ans.

Les feuilles sont coriaces, persistantes, luisantes sur le dessus, et feutrées de blanc au revers. Assez variables, elles mesurent de 3 à 6 cm de long et sont entières à marge lisse, dentée ou très épineuse, semblables à de petites feuilles de houx.

Quercus ilex est généralement monoïque (aux fleurs unisexes), bien qu’il y ait des exceptions. Les individus mâles portent de longs chatons pendants jaune vert. Les femelles ont de petites fleurs verdâtres insignifiantes qui fructifient en glands. Les glands sont longs de 1 à 3 cm, riches en tanin, donc très amers, sauf pour la variété ibérique appelée Chêne vert à gland doux, Quercus ilex subsp. ballota, qui est cultivée pour la consommation de ses fruits au gout de châtaigne.

Quelles sont les conditions de culture du chêne vert ?

Quercus ilex est rustique jusqu’à -17 ° C. Il aime les expositions ensoleillées ou à mi-ombre. Il est très tolérant pour le type de sol, supportant les terres excessivement calcaires, caillouteuses ou très sablonneuses.   Il est cependant limité par les sols compacts et non drainants.

Le chêne vert, trapu et persistant, est xérophyte, il supporte très bien la chaleur et la sécheresse, mais aussi les embruns. Bien que de croissance lente il est intéressant pour fixer les sols sablonneux et protéger du vent en bord de mer, où il fait d’excellentes haies d’espèces indigènes. Son enracinement étalé et profond en fait une espèce résistante à la sécheresse, mais rend sa transplantation difficile.

Quercus ilex est transplanté en automne à partir d’arbre en pot, ses racines devront être perturbées le moins possible. Il sera arrosé pendant les périodes les plus sèches durant 1 à 2 années. La reprise est généralement plus aisée lorsque les arbres ne sont pas trop grands.

Comment multiplier le chêne vert ?

Il se reproduit par semis. Les glands germent bien lorsqu’ils sont extrêmement frais. Il arrive d’ailleurs qu’ils commencent leur germination sur l’arbre. Ils sont cueillis à maturité, puis semés immédiatement à une profondeur de 5 à 10 cm soit en place directement, soit en pot individuel car il ne supporte pas le repiquage, dans un sol sablonneux.

Le saviez-vous ?

  • Les glands du chêne vert servent à nourrir les porcs espagnols pour faire le fameux jambon ibérique.
  • Quercus ilex est un arbre truffier.
  • Un chêne vert, classé arbre remarquable, âgé de près de 500 ans peut être admiré sur la commune de Lezan.

Espèces et variétés de Quercus

600 espèces dans ce genre :

  • Quercus suber, le chêne-liège
  • Quercus puspescens, le chêne pubescent
  • Quercus palustris, le chêne des marais
  • Quercus robur, Quercus petraea, le chêne sessile
  • Quercus rubra, un chêne américain aux feuilles rouges
Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
Chêne sessile, Chêne rouvre, Chêne à trochets, Quercus petraea Chêne sessile, Chêne rouvre, Chêne à trochets, Quercus petraea

Arbre emblématique de nos forêts françaises, Quercus petraea, le chêne sessile, est un arbre de la famille des Fagacées, au feuillage caduc et pouvant atteindre 40 m de hauteur. Le[...]

Chêne des marais, Quercus palustris Chêne des marais, Quercus palustris

Le chêne des marais, Quercus palustris est un arbre de grand développement, appartenant à la famille des Fagacées. Originaire d'Amérique du Nord, où il vit en massif forestier, associé à[...]

Chêne pédonculé, Quercus robur Chêne pédonculé, Quercus robur

Roi des arbres, le chêne porte en lui tous les symboles de la puissance et de la pérennité. Pour beaucoup, il est synonyme d'espoir en la vie pour les générations[...]

Houx crénelé, Houx japonais, Ilex crenata Houx crénelé, Houx japonais, Ilex crenata

Ilex crenata, appelé houx japonais ou houx crénelé, est un arbuste au feuillage persistant de la famille des Aquifoliacées. Bien qu'il soit qualifié de houx japonais, le houx crénelé est[...]

Vos commentairesAjouter un commentaire