Hivernage, quelles solutions ?

Piscine avec couverture rigide
Piscine avec couverture rigide

Lorsque l'hiver arrive au jardin, la piscine doit faire l'objet de précautions particulières pour éviter que l'eau ne gèle et qu'elle soit souillée par les débris portés par le vent. L'hivernage peut être soit actif soit passif.

Lorsque l'automne est là, il convient de protéger le bassin des feuilles mortes balayées par les vents et du gel : c'est l'hivernage. Deux grandes techniques sont utilisées pour mettre en sommeil la piscine.

L'hivernage passif

La première dite d'hivernage passif consiste à clore la piscine hermétiquement pour éviter que les feuilles et la pluie n'y pénètre. On utilise pour clore la piscine une bâche d'hivernage épaisse et opaque. Cette bâche est arrimée solidement sur les margelles pour éviter que la pluie ne vienne faire déborder le bassin. Le fait que la bâche soit opaque permet de stopper la prolifération des algues qui ne peuvent vivre sans lumière.

L'hivernage passif de la piscine implique un grand nettoyage préalable du bassin, du filtre et du système de filtration. Généralement avant de clore le bassin, un traitement de choc est réalisé pour que l'eau retrouve un pH équilibré. Le niveau d'eau du bassin est descendu jusqu'à découvrir les bouches du système de filtration (skimmers, buses de refoulement et prise balai). Un bon nettoyage de la ligne d'eau est alors possible.

Lorsque le circuit est vide, le système de filtration peut alors être débranché puisqu'il ne craint plus le gel. Des bouchons sont alors installés sur les bouches laissées hors d'eau pour limiter les dégâts en cas de grosses pluies qui arriveraient à s'infiltrer sous la bâche.

L'hivernage actif

L'autre grande technique utilisée dite d'hivernage actif consiste à laisser tourner le système de filtration au ralenti, soit de 1 à 2 heures par jour uniquement. Cela maintient la pompe en état de fonctionnement. Lorsque le froid s'instensifie, la filtration est remise en charge maximum pour que le mouvement soit constant dans les tuyauteries ce qui évite la prise au gel. Lorsque l'hiver est très rude, les journées et les nuits les plus froides nécessiteront la mise en route de la filtration 24 heures sur 24.

L'hivernage actif peut être complété avec la mise en place d'une bâche pour éviter que les feuilles mortes et les débris portés par le vent ne tombent dans le bassin.

Lorsque la température descend sous 18°C, il est conseillé de stopper les appareils régulant la qualité de l'eau comme l'électrolyseur au sel ou  le régulateur de PH, leurs cellules étant sensibles au froid.

Le choix de la méthode d'hivernage la mieux appropriée dépend des températures courantes en hiver dans la région mais aussi de la situation du local technique et du groupe de filtrage. En effet, pour les systèmes de filtration enterrés, il est souvent impossible de faire descendre le niveau d'eau de façon suffisante sans devoir vider entièrement la piscine.

Lire aussi
L'hivernage de la piscine L'hivernage de la piscine

Lorsque l'hiver arrive, il est impératif de protéger sa piscine contre le gel. Deux techniques cohabitent habituellement : soit le bassin est mis en sommeil soit il est mis au ralenti. A l'entrée...

Quelles solutions pour que les oiseaux reviennent ? Quelles solutions pour que les oiseaux reviennent ?

Les études scientifiques le prouvent : les oiseaux disparaissent peu à peu de notre environnement et de manière inquiétante. En 30 ans, la population d'oiseaux a décliné de 20 % en Europe soit 421...

L'hivernage des plantes en pot L'hivernage des plantes en pot

A l'approche de l'hiver, l'hivernage des plantes non rustiques en pot sur le balcon ou sur la terrasse doit s'envisager. Il convient soit de les rentrer, soit de prendre quelques précautions pour...

L'hivernage des cactus L'hivernage des cactus

En période hivernale, à moins d’habiter dans une région très privilégiée de l’extrême Sud de la France, il est nécessaire d’hiverner vos cactus et autres plantes succulentes. En...

Vos commentairesAjouter un commentaire