Quelles solutions pour que les oiseaux reviennent ?

De jeunes hirondelles dans leur nid... Elles sont malheureusement de moins en moins nombreuses...
De jeunes hirondelles dans leur nid... Elles sont malheureusement de moins en moins nombreuses...

Les études scientifiques le prouvent : les oiseaux disparaissent peu à peu de notre environnement et de manière inquiétante. En 30 ans, la population d'oiseaux a décliné de 20 % en Europe soit 421 millions d'oiseaux en moins sur le vieux continent. Il est temps d'y remédier avant que la situation ne devienne catastrophique.

Les causes de la disparition des oiseaux

Les spécialistes ont réussi à déterminer plusieurs causes au déclin des oiseaux. En milieu agricole, il s'explique par les déserts verts couverts de cultures monospécifiques baignées de pesticides, mais aussi par l'arrachage des haies, des arbres et la destruction de tous les habitats où ils pouvaient se poser pour y trouver le repos, le gîte et le couvert. Souvent les zones humides ont été comblées ou ont disparu au profit de vastes espaces cultivés, ce qui n'arrange pas les affaires de nos amis volatiles.

En milieu forestier, les chiffres sont moins alarmants mais on constate malgré tout une baisse inquiétante des populations d’oiseaux. Certains évoquent alors le réchauffement climatique qui ferait mourir les arbres adaptés au froid et à l'humidité, d'autres l'exploitation intensive des forêts qui n'auraient plus le temps de se développer sur un temps prolongé pour offrir des arbres centenaires aux oiseaux. Les vieux arbres présentent des anfractuosités et des trous propices à l'installation de nombreuses espèces, s'ils sont coupés trop tôt, c'est toute une partie de la population qui en souffre forcément.

En zone urbaine, certains oiseaux qui ne trouvent plus les conditions idéales dans la nature, se sont adaptés à la ville, c'est le cas de la pie ou du pigeon ramier. Tous les oiseaux se contentant d'une alimentation généraliste survivent bien en ville, contrairement aux hirondelles qui disparaissent peu à peu, tout comme les insectes dont elles se nourrissent.

Les solutions pour sauver les oiseaux

Une prise de conscience importante est nécessaire pour que les oiseaux reprennent leur place dans leurs milieux naturels. Des solutions existent mais elles nécessitent quelques changements comportementaux de la part des humains.

Dans le milieu agricole, la seule suppression des pesticides chimiques arrangerait déjà la donne. La plantation de haies bocagères, la remises en place de talus et de fossés permettraient aux rongeurs, aux insectes et à tout un écosystème de se recréer, les oiseaux trouveraient ainsi le gîte et le couvert. Ceci implique bien sûr une réduction des parcelles agricoles et un travail du sol différent pour limiter les intrants et les produits de traitements chimiques. Difficile pour certains de remettre en question les pratiques culturales transmises depuis 40 ans !

En zone forestière, il serait intéressant de créer des zones dédiées à la protection des oiseaux, où l'Homme n'aurait aucun droit d'exploitation. Il serait aussi intéressant de laisser les troncs tombés au sol, et les vieux arbres en place pour que les oiseaux reviennent.

En milieu urbain, de nombreuses communes font des efforts afin de passer au plan 'zéro phyto'. Apprentissage des techniques de gestion biologique, formation du personnel, permettent alors une approche plus respectueuse de l'environnement dans toutes les zones vertes de la ville.

Au niveau individuel, chacun peut inviter la nature sur son balcon en offrant des plantes mellifères aux insectes et en évitant l'emploi de pesticides dans son jardin.

Pensez aussi à laisser un petit point d'eau (une coupelle peut suffire) pour les ablutions des oiseaux, ils viendront chez vous avec joie !

Lire aussi
10 plantes pour régaler les oiseaux 10 plantes pour régaler les oiseaux

Que vous viviez en ville ou à la campagne, la présence d'oiseaux dans un jardin est toujours un plaisir ! Si vous désirez les attirer, voici une liste de dix plantes incontournables ! 1- La lavande...

Comment aménager son jardin pour les oiseaux ? Comment aménager son jardin pour les oiseaux ?

Les oiseaux ont des besoins vitaux parfois bafoués par l'activité humaine. Pour les inciter à venir dans votre jardin, il est nécessaire de bannir l'usage de certains produits et de réaliser...

Des arbustes pour accueillir les oiseaux Des arbustes pour accueillir les oiseaux

Nourriture variée, lieu de reproduction et abri sont essentiels pour attirer les oiseaux dans votre jardin. Certains arbustes s'y prêtent particulièrement, plantez-les et vous les verrez...

De l'eau en toutes saisons pour les oiseaux De l'eau en toutes saisons pour les oiseaux

Si vous aimez observer les oiseaux ou que vous désirez les attirer autour de chez vous pour qu'ils débarrassent votre jardin de multiples parasites, l'eau est un élément primordial ! Installer un...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Griffon (St Marc sur mer 44 sud Bretagn)
    J'habite entre la mer et la campagne. J'ai acheté en 1992 un terrain ou il n'y avait pas d'arbre la ferme qui le possédait faisait son ensilage, j'ai du évacuer une montagne de plastique noir. J'ai planté de nombreux arbre : chênes, noyer, arbre fruitier et j'ai planté des haies sauvages. Aujourd'hui mon terrain est devenu un paradis pour les crapeaux, hérissons et les oiseaux : merles, geais, pic vert, mésange etc. Derrière chez moi j'ai une ferme bio avec des vaches laitières. A 300 m de chez moi "Entre chèvres et choux" maraîchage bio et élevage de chèvre. Grace à tout cela on arrête le bétonnage à outrance de la ville de St Nazaire. A présent je vis dans un milieu moins pollué et plus harmonieux...
    Répondre à Griffon
    Le 26/08/2018 à 17:08
  • Didier Chateau (Auvergne)
    J'habite une maison avec jardin dans un village au nord-ouest de Clermont-Ferrand. Mon jardin est pensé pour le bien-être des oiseaux, mais depuis quelques années, j'ai moi aussi constaté la raréfaction de certains passereaux, mésanges (noires, charbonnières et bleues), rouges-gorges, pinsons, et la disparition d'autres comme les mésanges à longue queue, chardonnerets, sitelles, verdiers, etc. Par contre, les populations de ramiers, corbeaux et merles se (trop) portent bien. Autre signe inquiétant, au cours de balades dans le Cantal, j'ai noté la disparition des vipères et couleuvres. Je sais que personne n'aime ce genre de bestioles, mais elles participent d'un équilibre naturel, et leur disparition indique que quelque chose ne tourne pas rond !!
    Répondre à Didier Chateau
    Le 25/08/2018 à 13:29
  • Jojo (Sud Sarthe)
    On ne parle pas de la disparition des oiseaux s'en parler de la disparition inquiétante des insectes (le garde manger des oiseaux). J'habite à la campagne entouré d'agriculteurs et de producteurs de pommes, leur travail consiste a supprimer tout insecte qui pourrait venir perturber leur production. Depuis quelques années je remarque la diminution de certains, bien sûr les abeilles mais aussi les criquets, les papillons, même les moustiques. (et beaucoup d'autres), le changement climatique, les aménagements du réseau routier, peuvent-ils être aussi des facteurs de la disparition de tout ce petit monde On a besoin du monde agricole rurale, leur position a toujours été entre 2 chaises, j'espère que dans les années futures on pourra se passer de tous ses insecticides et pesticides et que les oiseaux reviendront nous charmer de leur chant.
    Répondre à Jojo
    Le 23/08/2018 à 10:39
  • Roger (Magog)
    J'ai des moineaux et des rouges-gorges dans ma haie de cèdres et deux tourterelles qui viennent se percher sur le câble électrique face à ma demeure.
    Répondre à Roger
    Le 23/08/2018 à 02:17