Les limaces

Redoutées par les jardiniers, les limaces sont des gastéropodes particulièrement voraces qui partout où elles passent font de gros dégâts. Nuisible, la limace a toutefois sa place dans l'équilibre du jardin !

Les limaces
Les limaces

Les limaces sont des gastéropodes, comme les escargots, mais elles sont sans coquilles. Cet animal à sang froid compte 103 000 espèces distinctes dans le monde dont une quarantaine en Europe. Les plus courantes dans nos jardins sont de couleurs rougeâtre à brun, grise ou encore noire. Leurs tailles oscillent entre 1 à 15 cm.

La limace que l'on connait aujourd'hui est née dans la mer il y a des millions d'années. A force d'évolution, cet animal s'est peu à peu acclimaté à vivre sur la terre mais il a toutefois gardé une vraie dépendance à l'eau. Et de fait, le corps d'une limace est composé à 85% d'eau.

Pour conserver son équilibre, la limace doit donc impérativement rester humide. Cette spécificité qu'elle partage avec l'escargot son cousin implique que la limace est un animal principalement nocturne. La journée, elle se terre dans un trou ou se réfugie sous des amas de pierres et de bois divers. La nuit, la limace rayonne sur un territoire restreint de quelques mètres seulement. On peut la suivre à la trace du fait de sa trainée de mucus qui l'aide à glisser sur les surfaces les plus diverses.

Comme l'escargot, la limace est hermaphrodite. Tantôt mâle et tantôt femelle, elle pond sous la terre des grappes d'œufs qui peuvent atteindre jusqu'à 200 individus. En fonction du climat et de la saison de ponte, les œufs peuvent prendre de 2 semaines à 4 mois pour se développer et éclore.

La limace a une nourriture variée. Elle peut manger aussi bien des végétaux vivants que des champignons, des tissus de végétaux morts ainsi que des cadavres d'animaux en décomposition. Ce régime diversifié fait de la limace un animal utile à la nature puisqu'il contrôle la végétation et recycle la nécromasse (végétaux et animaux morts). Son autre rôle biologique est de servir de repas riche pour une multitude d'animaux (oiseaux, musaraignes, hérissons...).

Au négatif, la limace est un ennemi redoutable pour les cultures. Sa voracité dans les jeunes plants est une hantise pour tous les jardiniers. De plus, son mucus véhicule de nombreuses maladies pour les plantes comme la rouille ou encore le mildiou. Pour en venir à bout, les produits pesticides spécifiques du commerce ne sont que de peu d'utilité puisqu'ils n'agissent que sur les limaces adultes et non sur les larves enterrées.

Lire aussi
Le piège à bière et les limaces Le piège à bière et les limaces

Tous les trucs anti-limaces comportant de la bière sont à bannir car en effet la bière attire les limaces jusqu'à 100 mètres; si vous voulez attirer les limaces du voisin[...]

Le sel de cuisine contre les limaces Le sel de cuisine contre les limaces

Contre les limaces ayant déjà coloniser le jardin, un truc simple et écologique: le sel de cuisine. Il suffit de débusquer les limaces et de saupoudrer un peu de sel[...]

Du sable contre les limaces et les escargots Du sable contre les limaces et les escargots

Les limaces n'aiment pas le sable, exactement comme le marc de café. Limaces escargots ne peuvent plus avancer sur ce terrain là. Les fourmis si elles creusent, s'enterrent elles même.[...]

Comment protéger ses cultures des limaces ? Comment protéger ses cultures des limaces ?

Comment protéger ses cultures des limaces ? Gérard BOURGES nous explique le rôle joué par les limaces dans le jardin et comment les tenir à distance de nos cultures.

Vos commentairesAjouter un commentaire