Amaryllis pourpre

Amaryllis pourpre, Cyrtanthus elatus

Botanique

Nom latin  : Cyrtanthus elatus
Synonyme  : Vallota speciosa
Famille  : Amaryllidacées
Origine  : Afrique du sud
Période de floraison : en fin d'été, la plupart du temps
Couleur des fleurs  : rouge
Type de plante : plante à bulbe
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : persistant
Hauteur : 60 cm

Planter et cultiver

Rusticité  : peu rustique, jusqu'à -5 °C
Exposition  : ensoleillée à ombre claire
Type de sol : riche et drainant
Acidité du sol  : légèrement acide à légèrement basique
Humidité du sol  : normal
Utilisation : parterre, potée, fleurs coupées
Plantation, rempotage : automne, printemps
Méthode de multiplication : bulbilles, semis

Cyrthantus elatus, l’amaryllis pourpre, est une plante bulbeuse appartenant à la famille des Amaryllidacées. Proche des vraies Amaryllis et des Hypeastrum (les amaryllis à grosses fleurs hivernales), le genre Cyrtanthus contient une cinquantaine d’espèces parmi lesquelles l’amaryllis pourpre est certainement le plus aisé à cultiver. Cyrthantus elatus est originaire du sud-ouest du Cap. C’est une excellente plante à bulbe, facile à maintenir en potée, mais éventuellement cultivable en pleine terre en climat méditerranéen.

Description de l’amaryllis pourpre

D’allure intermédiaire entre l’amaryllis et le clivia, Cyrthantus elatus est une plante bulbeuse au feuillage persistant. Les bulbes sont à peu près de la taille d’une noix, entourés d’une chemise papyracées. L‘amaryllis pourpre est distique, les feuilles se développant sur 1 rang, face à face, longues et rubanées, vert sombre et un peu coriaces. Chaque année, la touffe de l’amaryllis pourpre s’étoffe par production de bulbilles latérales.

Cyrthantus elatus est connu pour avoir une floraison sporadique, et peut fleurir à n’importe quelle période de l’année. Cependant les hampes se développent préférentiellement dans la seconde partie de l’été. Epaisses et bien raides, les hampes florales culminent à 60 cm. Elles portent une ombelle de 3 à 7 grandes fleurs. Les 6 tépales, rouge vif, s’ouvrent en une coupe régulière large de 8 cm, qui penche d’un côté.

Les fleurs pollinisées produisent un fruit renfermant des graines plates et noires, légèrement ailées.

Il existe des variétés horticoles, plus ou moins florifères, de teintes roses, blanches ou saumonées.

Cultiver l’amaryllis pourpre

Facile à maintenir, peut-être parfois plus capricieuse à faire fleurir, la culture de Cyrthantus elatus est à la portée de tous. Il demande un sol bien drainant riche en matières organiques, donc un bon terreau mélangé avec un peu de sable. Les bulbes sont enterrés à fleur de terre, avec le col qui émerge au-dessus du sol.

L’exposition est préférable ensoleillée une bonne partie de la journée. Il sera plutôt installé en potée extérieure où les rayons directs du soleil et les différences de température seront plus propices à l’induction florale. De plus, une bonne aération permet d’arroser l’amaryllis pourpre très souvent.

Assez peu rustique, il supporte cependant quelques gelée brèves jusqu’à -5 °C. En dehors des zones climatiques aux hivers doux, Cyrthantus elatus est cultivé en pot et hiverné à l’abri du gel.

Il doit être arrosé copieusement et régulièrement durant toute la saison de croissance, tout en laissant le sol presque sécher entre deux arrosages. Assez gourmand, Cyrthantus elatus apprécie un peu d’engrais tous les 15 jours pendant sa croissance. En hiver, l’amaryllis pourpre est maintenue un peu plus au sec.

Le rempotage a éventuellement lieu en fin d’automne ou au printemps. Une potée où les bulbes sont trop serrés peut limiter la floraison, mais globalement l’amaryllis pourpre préfère ne pas être dérangée.

Multiplier l’amaryllis rouge

Chaque bulbille peut être séparée, ou la plante divisée en fin d’automne. Cependant, il est préférable de laisser la bulbille atteindre presque sa taille adulte avant de la séparer.

Les graines germent facilement lorsqu’elles sont fraiches. Elles permettent de produire des plantes nouvelles, peut-être plus florifères : en effet, il est possible que les divisions de bulbes générations après générations, expliquent parfois la difficulté à faire fleurir cette espèce.

Espèces et variétés de Cyrtanthus

50 espèces dans ce genre

  • Cyrtanthus brachyscyphus ou parviflorus à la floraison printanière
  • Cyrtanthus epiphytus, un peu plus rustique
  • Cyrtanthus spiralis, aux superbes feuilles enroulées en spirale
  • Cyrtanthus angustifolius, le lis de feu
Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
L'Amaryllis, pour les fêtes L'Amaryllis, pour les fêtes

C’est pendant les sombres mois d’hiver que l’Amaryllis en pot apparait le plus majestueux. Les variétés rouges et blanches de ce bulbe à fleurs d’intérieur s’adaptent...

Impressionnantes amaryllis Impressionnantes amaryllis

Des bulbes géants pour des fleurs surprenantes, les amaryllis sont sans conteste des plantes spectaculaires ! Cultivés en intérieur dans des vases ou en potées sur un rebord de fenêtre, les...

Multiplier les amaryllis par semis Multiplier les amaryllis par semis

Le semis de graines d'amaryllis est à réserver aux expérimentateurs patients. Souvent aléatoire, ce type de multiplication demande un certain savoir-faire et beaucoup de temps pour assister à la...

Création d'un jardin Création d'un jardin

Exemple de création de jardin par Rossano BARBONE Voici un jardin que j'ai réalisé pour une grande entreprise de vin prestigieux. Le dessin de ce jardin de 250 m2 a été guidé par différents points...

Vos commentairesAjouter un commentaire