Mandelieu-La Napoule et le mimosa

Mandelieu-La Napoule et le mimosa
Mandelieu-La Napoule et le mimosa

Mandelieu-La Napoule et le mimosa, une longue histoire d'amour...

On ne saura jamais exactement qui du Duc de Vallombrosa, du Marquis Morès ou de Lord Brougham, hôtes hivernaux assidus de Cannes, eut l’idée de planter cet arbre à feuilles vertes persistantes. Son acclimatation fut si spectaculaire qu’il ne fallut pas longtemps aux horticulteurs et jardiniers pour comprendre que le Mimosa pouvait se récolter en bouquets et qu’ils pourraient tirer profit du commerce de la fleur coupée.

On ne tarda pas à le voir sur les bancs des fleuristes parisiens. Très vite le commerce s’organisa et les premières plantations à caractère commercial virent le jour. C’était au tout début du siècle.

Les plantations s’accélérèrent avec la découverte du forçage : méthode permettant la floraison précoce de la fleur de mimosa dès l’arrivée des premiers bourgeons.

Les saisons se succédèrent et le nombre de mimosistes se multiplia d’une façon extraordinaire. Mandelieu abandonna la culture du Jasmin et des arbres fruitiers pour se lancer dans celle du Mimosa. Les marchés se développèrent et des wagons entiers de mimosa quittèrent tous les jours les gares de Cannes et de La Napoule pour le nord de la France et l’étranger.

Le 13 février 1929, le premier grand coup dur de l’histoire du mimosa : -9°. Les plantations sont gelées. Il faudra attendre 2 ans pour fêter le renouveau des cultures. Mandelieu organise alors la première fête du mimosa, le 16 février 1931, sous la présidence de son Maire, Monsieur Gandolphe.

Le mimosa fait son cinémaEn 1956, nouveau gel sévère : -12°c. Le mimosa, les agrumes et les oliviers subissent de gros dégâts. Avec du courage, on repart. Mais certains mimosistes âgés préfèrent abandonner. Certains terrains ayant pris de la valeur, des propriétaires décident de laisser la place aux promoteurs. Les plantations se concentrent alors dans le Massif du Tanneron.

Puis les modes changent. De nouvelles fleurs arrivent sur les marchés du monde entier. On reproche au mimosa de ne pas se conserver longtemps. La découverte de la poudre Chrysal en 1967 révolutionne la profession. Le mimosa se conserve épanoui 8 jours.

Hélas, en 1970 un gigantesque incendie, suivi en 1971 d’un gel sévère détruit la totalité des plantations. Une aide à la replantation fut consentie, mais le redémarrage fut difficile.

Sur 100 mimosistes dans la seule commune de Mandelieu, on en dénombre seulement 8 en 2000.

Aujourd’hui, de par son histoire, le mimosa est devenu la fleur symbole de la commune de Mandelieu-La Napoule qui reste une des rares à la cultiver et à commercialiser la fleur coupée grâce à sa coopérative.

La « Route du Mimosa »

130 km de ravissement de Bormes-les-Mimosas, à Grasse, en passant par Le Rayol-Canadel, Sainte Maxime, Saint Raphaël, Mandelieu-La Napoule, le Tanneron et Pégomas. A parcourir de janvier à mars.

Lire aussi
Mandelieu-La Napoule (06) Mandelieu-La Napoule (06)

« Notre identité verte au coin de la Grande Bleue » Située dans les Alpes-Maritimes, au bord de la Méditerranée, au pied des massifs de l’Estérel et du Tanneron, la Ville de Mandelieu-La...

Préférer un mimosa greffé ? Préférer un mimosa greffé ?

La culture du mimosa en pleine terre n'est pas préconisée dans toutes les régions de notre pays car cette plante est très gélive. Les variétés greffées semblent toutefois mieux adaptées à des...

Mimosa des quatre saisons, Acacia retinodes Mimosa des quatre saisons, Acacia retinodes

Acacia retinodes, c'est le mimosa des quatre saisons, originaire du sud de l'Australie. Il forme un petit arbre pouvant atteindre 10 m, avec un feuillage allongé vert bleuté, dont la phyllode...

Mimosa d'hiver, Acacia dealbata Mimosa d'hiver, Acacia dealbata

Véritables boules d'or parfumées, les mimosas en fleurs attirent le regard de très loin. En plein hiver, non contents d'illuminer le jardin à un moment où ce dernier préfère le repos, ils embaument...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Kalimera (Savoie)
    J'entretiens un mimosa en pot (hauteur 1 mètre). Il passe l'hiver à l'extérieur contre une porte inutilisée de mon habitation, protégé du froid, au besoin, par un voile d'hivernage.. La fleur est actuellement au stade d'un petite boule taille petit pois extra fin. Pour l'avoir en fleurs le 31 décembre m'est venue l'idée de lui faire franchir la porte pour l’installer à l'intérieur, température 15°C Ne vais-je pas le massacrer ?
    Répondre à Kalimera
    Le 22/12/2016 à 10:37
  • Valérie (Vendée)
    Bonjour, j'ai un mimosa gaulois altier, en pot, a quelle saison doit-on le planter ?J'espère que vous me répondrez assez rapidement. Merci d'avance
    Répondre à Valérie
    Le 22/08/2014 à 18:57