La bêche, de l'origine au moyen-âge

La bêche

La bêche, un outil possédé par tous les jardiniers nous vient de loin ...

Aux débuts de la production raisonnée de végétaux consommables, après avoir compris que des graines semées dans un sol remué poussaient avantageusement, certaines tribus entreprirent de labourer minutieusement de petites parcelles de terre. A ce commencement les hommes utilisaient un outil rudimentaire : Le bâton à fouiller. Cependant ce dernier, passablement efficace pour le défoncement et l'émottage, trouva sa limite d'emploi dans des sols durablement cultivés et progressivement allégés. Les précurseurs du jardinage durent rapidement constater qu'enfoncer une béquille à base élargie dans le sol permettait non seulement de mouvoir une portion de terre plus large, mais aussi de la soulever pour mieux l'émietter en la retournant : Un nouvel instrument aratoire était né : La bêche.

La forme aboutie qu'on lui connaît aujourd'hui date probablement de la préhistoire. Au début de notre ère, les romains avaient acquis une telle maîtrise de la métallurgie que les premières bêches à dents furent employées en terrain rocailleux. Malheureusement, les longs siècles de pénuries, de récession technologique, économique et sociale qui suivirent l'époque gallo-romaine marquèrent l'arrêt de leur fabrication.

De ces "temps barbares" , et jusqu'à la fin du moyen-âge, la bêche monoxyle asymétrique (ci-dessous) a largement été utilisée  ;  cela s'explique facilement par le fait que la pression exercée par le poids entier du bêcheur se situe dans l'axe de l'instrument, compensant en partie le manque d'efficacité d'un bord d'attaque en bois, toujours durci au feu, souvent enveloppé d'une coquille de fer pour qui en avait les moyens. (voir dessins en haut de page)

Aujourd'hui il serait difficile de s'imaginer bêcher avec de tels outils. Pourtant, bien que le rendement et la qualité du labour soient inférieurs à nos bêches contemporaines, il convient d'admettre que leur utilisation en terres grasses, après en avoir saisi le maniement, apporte un résultat globalement convenable.

Faites donc comme nos ancêtres jardiniers, fabriquez votre bêche de bois et tentez l'expérience.

Frédéric DESCHAUME
Lire aussi
La fourche-bêche La fourche-bêche

La fourche-bêche est un outil majeur du jardinier. Utilisée pour de nombreux travaux, elle constitue une alternative à la bêche qui occasionne plus de dégâts dans le sol. Qu'est-ce qu'une...

Les plantes et la cuisine au moyen-âge Les plantes et la cuisine au moyen-âge

La société du Moyen-âge est une société très organisée et cela se retrouve dans les aliments et la cuisine. La société du Moyen-âge est une société très hiérarchisée qui se divise en trois ordres...

Le raphia, origine et utilité Le raphia, origine et utilité

Quel jardinier n'a jamais utilisé du raphia pour lier ses plantes à un tuteur sans pour autant se poser la question de sa provenance ? En bobines, en brins, le raphia naturel s'intègre parfaitement...

Installation d'un arrosage automatique pour le potager Installation d'un arrosage automatique pour le potager

Mr Collinet habitant à Marseille : Je souhaite mettre en place dans mon jardin un arrosage automatique (goutte à goutte) pour le potager. Comment faut-il faire ? Les 3 principales contraintes...

Vos commentairesAjouter un commentaire