Les plantes et la cuisine au moyen-âge

Le poireau perpétuel

La société du Moyen-âge est une société très organisée et cela se retrouve dans les aliments et la cuisine.

La société du Moyen-âge est une société très hiérarchisée qui se divise en trois ordres principaux : la noblesse, le clergé et les travailleurs. Cette division sociale, très marquée, se retrouve jusque dans les assiettes. En effet, on ne mange pas de la même façon selon le rang auquel on appartient. La nourriture doit afficher le statut de chacun.

Les aliments sont également classés, certains étant plus « nobles » que d'autres. Ainsi la nourriture animale est considérée comme plus noble que les légumes racines car elle est moins éloignée de Dieu.

Ainsi les fruits poussant sur les arbres, les céréales et les oiseaux sont très appréciés des nobles (car en hauteur). En revanche, tous les légumes poussant sous terre comme les poireaux, les carottes ou encore les navets sont laissés aux paysans. Les légumes poussant sur des tiges (pois,...) sont un peu mieux considérés.

L'alimentation était principalement composée de céréales telles que l'orge, le seigle ou encore le mil utilisé pour en faire du pain (aliment de base de la nourriture paysanne), des galettes, de bouillies, sans oublier la cervoise !

En ce qui concerne les légumes, il ne faut pas oublier que beaucoup de ceux que nous mangeons quotidiennement aujourd'hui étaient encore inconnus à l'époque. C'est le cas notamment de la pomme de terre, des différentes sortes de haricots ou de la courge qui n’apparaîtront en France qu'à partir de la Renaissance. Quant à l'aubergine, originaire d'Asie, il faudra attendre le milieu du XVIIIème siècle pour la retrouver dans nos assiettes.

Les légumes cultivés et mangés au Moyen-âge peuvent être classés en trois catégories :

  • les racines (carottes, navet, panais,...)
  • les légumineuses (pois, pois chiche, fèves, lentilles,...)
  • les légumes verts (poireaux, cardons, bettes, épinards,...)

Ces derniers étaient généralement cuisinés sous forme de potée appelée « porée », les plus riches pouvaient l’accompagner d'un morceau de viande.

Découvrir les légumes du moyen-âge

Parmi les légumes appréciés au Moyen-âge, mais devenus rares de nos jours, vous retrouverez par exemple au jardin botanique de la Chevalerie de Sacé le maceron dont les usages culinaires étaient variés. Les jeunes pousses étaient consommées crues, en salade. Les feuilles servaient à aromatiser les soupes et les plats de viandes. Les racines pouvaient être également mangées. Plein d’autres aromates et condiments y poussent.

Lire aussi
Les plantes amies Les plantes amies

Vous ne le savez peut être pas mais les plantes ont une influence les unes sur les autres. Ce constat est très intéressant dans le domaine du jardinage biologique car il permet de lutter de façon...

Arrosage de plantes ayant des besoins différents Arrosage de plantes ayant des besoins différents

Jean-Philippe LEFEVRE habitant en Ile de France :  J'ai relié tout un réseau de goutteurs Gardena (principalement du 2 litres/h) à un seul programmateur. Le réseau arrose des végétaux très...

Balcons et terrasses, le principe de pose pour les plantes en pots Balcons et terrasses, le principe de pose pour les plantes en pots

Un système d'arrosage automatique pour une terrasse est très simple à réaliser. Il suffit d'un simple robinet. Une alimentation électrique 220 volts n'est pas indispensable. Supprimons tout de...

Cactus, succulentes ou plantes grasses Cactus, succulentes ou plantes grasses

Les cactus sont des plantes succulentes ou plantes grasses originaires des régions subdésertiques ou ils ont su s'adapter à merveille. Les cactacées se distinguent des plantes par leurs coussinets...

Vos commentairesAjouter un commentaire