A LA UNE »
Céleri rémoulade

Des perruches dans nos villes

Des perruches à collier (Psittacula krameri) en région parisienne
Des perruches à collier (Psittacula krameri) en région parisienne

Depuis quelques années, le ciel parisien et d'autres villes s'est doté de splendides oiseaux venus de contrées lointaines. Très bien acclimatées, les perruches semblent avoir trouvé une terre d'accueil à leur goût et s'installent progressivement un peu partout en France.

Perruche à collier qui es-tu ?

Psittacula krameri manillensis est un oiseau originaire du sous-continent indien. Il s'agit du Psittacidé le plus répandu au monde. Bel oiseau vert pomme, à la queue bleu turquoise et au bec bien rouge, la perruche à collier ajoute une touche d'exotisme à la grisaille de nos villes.

Le mâle se reconnaît au collier noir qui souligne sa tête. A l'âge adulte une perruche à collier peut atteindre une taille de 40 cm.

Cet animal qui peut vivre près de trente ans, est grégaire et se déplace en groupe en émettant des cris stridents. La colonie s'installe le soir sur un arbre pour y passer la nuit.

La nidification est de type cavernicole, c'est à dire que la perruche fait son nid dans le creux des arbres comme les vieux platanes ou même les palmiers dans le Sud.

Son régime alimentaire est composé de fruits et de graines, cette perruche est d'ailleurs considérée comme indésirable en Asie où elle fait des ravages sur les cultures de céréales et de maïs.

Une nouvelle arrivée mais déjà bien intégrée

Depuis près de 30 ans la perruche à collier fait son chemin dans nos villes dont elle apprécie la douceur du climat. Elles serait arrivées par conteneurs d'Asie et s'en serait échappées un beau jour de l'année 1974 dans la zone aéroportuaire d'Orly. En 1990, c'est de l'aéroport de Roissy, que les facétieuses bestioles s'échappent à nouveau.

De nos jours, la population de perruches à collier est estimée à près de 1 500 sujets rien qu'en Île-de-France. A Paris, elle a élu domicile au parc de Sceaux, au parc de la Vallée-aux-Loups, dans le bois de Vincennes, à l'Hay les roses, à Sarcelles, Drancy, au parc de Sevran, et au parc Monsouris. On la trouve aussi dans de nombreuses autres villes comme Toulouse dans le quartier des Pradettes, à Marseille notamment au Parc Borely, mais aussi à Nancy ou à Nice.

Ailleurs sur le continent européen, elle est déjà bien implantée surtout en Grande-Bretagne où les fameux oiseaux sont présents depuis les années 60. Londres en compterait 10 000 exemplaires tout comme Bruxelles. Mais ce n'est pas tout ! Cet adepte des zone urbanisées a aussi posé ses valises à Barcelone, Hambourg ou Zurich.

Problèmes causés par la présence de la perruche à collier

En France cet oiseau n'a pour l'instant aucun statut particulier mais il est surveillé car il serait soupçonné de déloger des espèces locales comme les étourneaux, les chouettes, les sittelles voire même les écureuils. Son impact sur les cultures n'est pour l'instant pas notable, cependant, on prévoit une multiplication par 10 de la population dans les 10 années à venir, ce qui pourrait alors avoir des conséquences génantes.

Lire aussi
Un espace de vivaces dans un style anglais Un espace de vivaces dans un style anglais

Une demande de Stephanie Cassar  J'aimerai créer un espace de vivaces fleurissant tout l'été style jardin anglais. J'aurai besoin d'un "patron".

Une éolienne dans son jardin Une éolienne dans son jardin

L'éolien domestique, sans mauvais jeu de mot, a le vent en poupe. De plus en plus de particuliers se lancent dans l'installation d'une éolienne dans leurs jardins mais le retour sur investissement...

Les prix spéciaux du concours des Villes et Villages Fleuris Les prix spéciaux du concours des Villes et Villages Fleuris

Dans le cadre d'une démarche partenariale avec différentes institutions, le Conseil National des Villes et Villages Fleuris à mis en place des prix spéciaux qui permettent de récompenser des...

Plaidoyer pour la diversité dans les haies Plaidoyer pour la diversité dans les haies

Finie la haie triste et uniforme, massive et rectiligne. La haie de jardin a évolué, vive la haie composée ! Inspirée de la haie bocagère, cette version moderne met en valeur des végétaux plus...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Lucky (Ile de France)
    Vous pouvez en apercevoir tous les jours dans le parc de Gif-sur-Yvette (91) dans les deux grands platanes. ils sont présents depuis des années.
    Répondre à Lucky
    Le 29/10/2017 à 14:39
  • Saxo (VERSAILLES )
    Depuis 2006, elles ont aussi élu domicile dans le parc du château de Versailles. Gît et couvert aux alentours ....
    Répondre à Saxo
    Le 22/08/2016 à 10:54
  • Sainteu (Aquitaine)
    La présence de cet oiseau dans nos pays n'est pas dû seulement à des oiseaux échappés d'aéroports ou de containers. Il y a aussi beaucoup d'oiseaux qui se sont échappés de chez des particuliers et des particuliers qui ont simplement lâché des oiseaux, en prenant conscience que s'occuper d'eux représente un travail de tous les jours. Ma femme possède 3 couples de ces oiseaux magnifiques, dans une grande volière. De plus pour information, ces oiseaux ne sont pas tous de la même couleur. Il y en a de couleurs jaune, gris, bleu, beige. On diffère le mâle et la femelle grâce à un collier sur l'arrière du cou chez le mâle. Ce collier peut être noir ou rose.
    Répondre à Sainteu
    Le 21/08/2016 à 12:44
  • Catherine (Paris)
    Il y en a aussi dans les Parcs Georges Brassens et du Luxembourg : plumage vert fluo et cris stridents...
    Répondre à Catherine
    Le 20/08/2016 à 18:58
  • Alain (91 nord ouest)
    Vu dans le cerisier du voisin
    Répondre à Alain
    Le 08/08/2016 à 12:21