Les protéas, conseils de culture

Chantal RAILHET de la pépinière RAILHET nous présente la famille des protéas

Je m'abonne 

La famille des protéacées

Les protéas sont issue de la famille des proteaceae, une famille comptant parmi les plus anciennes, dans le monde.

Les plantes de cette famille sont originaires d'Australie et d'Afrique du sud. En Afrique du sud, on rencontrera surtout des protéas, des leucospermums et des leucadendrons, alors qu'en Australie, on trouve davantage de plante appartenant aux genres banksias, telopéas et beaucoup de grévilléas.

Les protéas d'Afrique du sud fleurissent au printemps et en automne, tandis que les protacées d'Australie peuvent fleurir en hiver, au printemps et en automne.

Aucune d'entre elles ne fleurissent en été ; c'est leur période de repos végétatif. Elle correspond à la saison d'hiver, dans leur pays d'origine.

Elles ont toutes un feuillage persistant.

Conseils de culture des protéas

La plupart des protéas d'Afrique du sud demandent du plein soleil, un sol pauvre, acide et drainé. Leur rusticité est comprise dans une fourchette de température allant de – 4°C à – 10°C.

Les protéacées d'Australie sont un peu plus rustiques (- 10°C / -12°C). Certaines, comme par exemple les télopéas, apprécient davantage une exposition de mi-ombre voire d'ombre.

Conseils de taille des protéas

Les protéas d'Afrique du Sud doivent être taillés.

En effet, se sont les nouveaux rameaux qui portent les fleurs. Pour forcer la plante à  se ramifier et produire de nouveaux rameux, il faut donc tailler les anciens.

Quand aux protéacées d'Australie, il est rarement nécessaire de les tailler, car les ramification se produisent naturellement à partir des boutons floraux fanés.

Qui peut accueillir les protéas ?

La Bretagne offre aux protéas des conditions de culture idéales ; il y fait ni très froid, ni très chaud. Si vous habitez la Côte d'Azur, vous pouvez également vous essayer à leur culture, sachant que toutefois vos plantes souffriront de la chaleur estivale.

Les maladies des protéas

Les protéas sont peu attaqués par les ravageurs mais en revanche, sils ont très sensible à un champignon pathogène : le phytophthora.  Pour se prémunir de cette contamination, il est d'usage de pulvériser, lorsqu'il fait chaud (condition favorisant le développement du champignon) un fongicide systémique préventif, l'Aliette (non biologique), très utilisé pour la protection des conifères.

À découvrir

  • Telopea speciosissima, communément appelé Waratah , emblème de l'Australie
  • Protea cynaroides 'Little princess', qui forme un jolie petit arbuste, haut de 1 m et large de  80 cm.

Lire aussi
Conseils de culture des poiriers Conseils de culture des poiriers

Tour d'horizon et conseils pour la culture des poiriers...

Le melon poire, conseils de culture Le melon poire, conseils de culture

Bernard BUREAU des pépinières HORTIFLOR nous donne des conseils de culture du melon-poire, un fruit original peu connu.

Le persil, conseils de culture Le persil, conseils de culture

Laurent BOURGEOIS de la pépinière AROM'ANTIQUE nous présente la culture du persil.

Le jujubier, conseils de culture Le jujubier, conseils de culture

Laurent OLLIVIER des Pépinières OLIVIER nous présente le jujubier 'Lang', sa culture et son entretien au jardin.

Vos commentairesAjouter un commentaire