Protéger les plantes méditerranéennes dans les régions du Nord

Les palmiers de Chine sont rustiques mais les 2 lauriers roses sont protégés
Les palmiers de Chine sont rustiques mais les 2 lauriers roses sont protégés

Avec la modification actuelle du climat, certaines acclimatations de plantes méditerranéennes deviennent possibles au Nord de la Loire. Un choix judicieux parmi les variétés les plus résistantes et une mise en place de protections efficaces aideront le jardinier à les préserver.

La prévention avant la protection

Les plantes méditerranéennes bénéficient d'un climat très doux en hiver, mais le revers de la médaille est un été très chaud et sec. Adaptées à cette sécheresse et à un soleil brûlant, elles ont bien du mal à tolérer l'ombre, l'humidité et le froid. Pour palier à ces soucis dans les régions septentrionales, installez-les à une exposition plein Sud très ensoleillée, dans un sol bien drainé qui ne retient pas l'humidité. En sol lourd et humide, la rusticité est encore réduite, méfiance !

Installez vos plantes méditerranéennes dans la zone la plus chaude du jardin bien à l'abri des vents dominants qui peuvent faire chuter la température de manière dangereuse. Il existe une différence entre les températures annoncées relevées sous abri et les températures ressenties qui peuvent se situer bien en dessous en cas de vent froid !

Une fois ces paramètres respectés vous pourrez par exemple envisager un olivier dans les régions du Nord, mais uniquement en sol très drainé. Dans ces conditions il supportera des températures négatives sans souci, une fois bien installé.

Choisissez des variétés rustiques parmi les diverses espèces méditerranéennes, les producteurs travaillent sur ce point, en créant des hybrides ou des plantes greffés plus résistantes au froid. Par exemple, 'Villa Romaine', un laurier rose capable de survivre à une température de -15°C, ou encore 'Ville de Carpentras, 'Italia' ou 'Cheyenne' que vous pourrez planter en pleine terre même si le mercure descend à -10°C.

Vous rêvez d'avoir un figuier, choisissez une variété auto-fertile et résistante au froid comme 'Brunswick', 'Dorée', 'Ronde de Bordeaux', ou 'Pastillière'. Elles tolèrent des températures négatives jusqu'à -15°C, mais toujours en sol très drainé !

La lavande ne vous est pas interdite non plus puisque Lavandula angustifolia ssp. angustifolia, la vraie lavande pousse au delà de 800 mètres d'altitude, zone où le froid sévit et même le gel ! Encore une fois, le sol devra juste être très drainé et l'exposition ensoleillée.

Si vous désirez planter dans les régions du Nord des plantes vraiment peu rustiques, préférez une plantation en pot. Vous pourrez alors hiverner les sujet déplaçables dans un abri très lumineux et hors gel. Citronniers, orangers, mimosa, plantes grasses y seront bien à l'abri et pourront à nouveau orner le jardin dès le mois de mai et la disparition des dernières gelées. Arrosez modérément, seulement lorsque le substrat sèche complètement et ne laissez jamais d'eau dans les coupelles en hiver.

Comment protéger les plantes méditerranéennes en hiver ?

1- Cas des plantes en pot

Commençons par les plantes en pots trop imposantes pour être déplacées dans un abri ou tout simplement celles qui doivent rester au jardin pour cause d'absence de local où les stocker.

Si les pots peuvent être bougés, réunissez vos plantes le long d'un mur exposé plein sud et au soleil. Au sol, vous aurez pris soin de poser les pots sur des caillebotis en bois pour les isoler du carrelage ou de la terre gelée. Enlevez toutes les coupelles pour éviter que l'eau ne stagne dans les pots et n'accentue le phénomène de gel. Entourez les pots de papier à bulles.

Maintenez les feuillages avec de petits liens flexibles pas trop serrés pour que l'air puisse circuler, puis couvrez les parties aériennes avec un voile d'hivernage. Vous pourrez doubler le voile en cas de froid vraiment très prononcé.

Dès que les températures augmentent et qu'il fait soleil, ouvrez les voiles pour faire pénétrer l'air et la lumière et arrosez si possible en fin de matinée si le substrat est sec. Les plantes auront alors le temps de pomper l'eau avant que la fraîcheur et le gel ne sévisse le soir. S'il gèle même en journée, n'arrosez pas et attendez le redoux. N'oubliez pas que les plantes grasses et les cactus ne devront en aucun cas être arrosés de fin septembre à début avril.

Si les pots ne peuvent pas être déplacés, et que les sujets sont très imposants (palmiers, hibiscus, yucca...) vous pouvez appliquer les même protections sur place. Pour les plantes possédant un tronc ou un stipe, il est possible d'entourer ces parties aériennes solides de paille ou de feuilles mortes maintenues par un filet avant de placer le voile de protection.

2- Cas des plantes en pleine terre

En pleine terre, les plantes doivent être protégées de diverses manières selon les aléas climatiques.

Un épais paillage mis en place en automne protégera les racines du gel efficacement s'il fait au moins 20 cm d'épaisseur. Choisissez un paillage aéré comme du BRF ou des coques de coco qui ne conservera pas trop d'humidité contrairement aux résidus de tonte.

Couvrez ensuite les parties aériennes avec une ou deux couches de voile d'hivernage maintenu par du raphia sans trop écraser le feuillage. Là encore, vous pouvez utiliser de la paille en complément autour des troncs.

Que faire si mes plantes gèlent malgré les protections ?

Si les températures baissent vraiment, qu'elles sont accompagnées de pluies constantes ou de neige et de vent glacial, il y a de fortes chances qu'elles soient tout de même atteintes. Ne soyez pas trop vifs en besogne, et attendez quelques temps ! Des parties aériennes brûlées, liquéfiées ou détruites, ne signent pas forcément l'acte de décès de la plante ! Patience, la plante risque de repartir de la souche dès les premiers beaux jours voire un peu plus tard fin mai/début juin.

Lire aussi
Comment protéger une plante exotique l'hiver ? Comment protéger une plante exotique l'hiver ?

Difficile de ne pas succomber à une belle plante exotique dans son jardin, mais si vous n'habitez pas une région au climat doux, une protection hivernage s'impose ! Nous prendrons ici, l'exemple...

Comment protéger son bananier en hiver ? Comment protéger son bananier en hiver ?

Touche exotique au jardin, le bananier du Japon est relativement rustique pour peu que l'on prenne quelques précautions pour sa protection en hiver dans les régions nord ou le climat peut être très...

Comment protéger son olivier en hiver ? Comment protéger son olivier en hiver ?

Avoir un bel olivier dans son jardin est une fierté, mais cet arbre majestueux a besoin de protection surtout durant les premières années lorsque les hivers sont rigoureux. Rusticité de l'olivier...

Des plantes méditerranéennes dans son jardin Des plantes méditerranéennes dans son jardin

Les jardins bordant la méditerranée ont un charme bien particulier ! Entre minéralité et plantes remarquables pour leur graphisme, ce type de jardin est très apprécié pour les parfums qui en...

Vos commentairesAjouter un commentaire