A LA UNE »
Cyprès ou thuya ?

Prunier Reine-Claude, Prunier d'Italie

La reine-claude est l’une des meilleures prunes en fruit frais. Le prunier reine-claude, décliné sous diverses variétés, est généreux, prospère et peu exigeant en climat français. Il aime les hivers froids et nécessite un autre prunier pollinisateur. Choisissez bien votre variété !

Prunier Reine-Claude, Prunier d'Italie, Prunus domestica subsp. italica

Botanique

N. scientifique Prunus domestica subsp. italica
Famille Rosacées
Origine Europe, Asie
Floraison mars, avril
Fleurs blanc
Typepetit arbre fruitier ou arbuste sauvage
Végétationarbustive
Feuillage caduc
Hauteur4 à 10 m

Planter et cultiver

Rusticité très rustique, jusqu'à -24 °C
Exposition ensoleillée à mi-ombre
Soltolérant
Acidité acide à basique
Humidité normal
Utilisationpar deux, bord de potager, verger
Plantationde novembre à mars
Multiplicationgreffe, semis
Prunier Reine-Claude, Prunier d'Italie, Prunus domestica subsp. italica

Le prunier reine-claude ou prunier d’Italie, Prunus domestica subsp. italica, est sans doute le type de prunier le plus apprécié en France, introduit il y a 500 ans en provenance d’Arménie du temps de François 1er, il porte le nom de sa femme. Prunus domestica subsp italica est un petit arbre appartenant à la grande famille des Rosacées, comme le pommier ou les rosiers.

La reine-claude, verte, jaune, parfois aux joues roses, ou même violette, est un fruit d’une excellente texture, qui se décolle au moins en partie du noyau donc facile à cuisiné et avec une saveur sucrée et acidulée à la fois. Elle est plus compliquée à commercialiser que les prunes asiatiques, car sensible aux chocs et à l’humidité. Cette prune fragile aux manipulations, a tendance à être cueillie immature, puis réfrigérée pour le commerce. Elle est incomparablement plus savoureuse lorsqu’elle est cueillie à maturité, c’est pourquoi il faut planter un prunier reine-claude (ou 2) dans son jardin.

Description du prunier reine-claude

Le prunier reine-claude est très rarement franc de pied, non greffé. Cependant, il semblerait que des noyaux de certaines variétés aient une descendance assez fidèle, mais il faudra attendre environ 7 ans pour en goûter la première prune.

Le prunier reine-claude est donc vendu greffé à mi-tige et forme un godet plus ou moins large ou greffé en haute-tige, formant alors un tronc à hauteur d’homme et une ramure arrondie au-dessus. Bien que la forme haute (ou de plein vent) donne des arbres plus esthétiques et plus longévifs, elle demande plus d’espace, et la ramure arrondie s’étendant de 3 à 4 m en tout sens, la cueillette des fruits est plus compliquée (haute).

La forme en godet offre une cueillette aisée et prend moins d’espace dans le jardin.

Le prunier reine-claude forme donc un tronc unique, s’il produit des rejets à la base du tronc, ceux-ci devront être ôtés, car ce sont des gourmands.

Il fleurit abondamment courant mars avril, ses fleurs sont blanches, visitées par les insectes, notamment bourdons, abeilles domestiques ou abeilles sauvages. Bien que certaines variétés soient dites autofertiles, la récolte est bien plus abondante si il ya un autre prunier pollinisateur d’une autre variété (reine-claude, mirabelle ou autres types de prunes) fleurissant simultanément.

Pour bien comprendre

  • reine-claude est un type de prune.

  • Il existe plusieurs variétés de reine-claudes : d’Oullins, dorée, etc.. 2 pruniers reine-claude d’Oullins sont deux arbres avec une génétique identique, multipliés par greffage (même clone) ils ne font donc pas la pollinisation croisée qui permet une meilleure production. Par contre, il y a bien fécondation croisée entre reine-claude d’Oullins et reine-claude dorée.

  • pour compliquer les choses, il existe parfois des clones différents au sein d’une même variété : exemple, clone 1119, clone 1330, clone 1380 chez la reine-claude dorée, capables donc de pollinisation croisée en eux.

Selon la variété, la prune reine-claude mûrit de mi-juillet pour les plus précoces à mi-septembre pour les plus tardives. Choisissez votre variété selon vos périodes de vacances, l’usage que vous ferez des prunes, et évidemment selon la facilité à les trouver dans les pépinières. Le porte-greffe peut également avoir son importance selon votre type de sol.

Quelques variétés de reine-claudes

Reine Claude Dorée, considérée comme l’une des meilleures en fruit frais car très sucrée. Grosse, peau jaune et chair verte, assez juteuse. Elle mûrit à partir de mi-août. Cette variété nécessite un deuxième prunier qui servira de pollinisateur, tel qu’une Mirabelle de Nancy, reine-claude de Bavay, reine-claude d’Oullins...

Reine-claude d’Oullins, avec moins de goût, mais productive et autofetile, est mieux adaptée aux conserves et pâtisseries. Elle produit à partir de fin juillet.

Reine-claude de Bavay, prunier autofertile et très vigoureux, avec une floraison précoce (attention aux gelées tardives) qui fructifie en septembre. Cette reine-claude verte est bonne, sa chair plus ferme se détache bien du noyau.

Reine-claude d’Althan produit de mi-aout à septembre : prune jaune et mauve, excellente au goût et de texture, un peu allongée. Cet arbre vigoureux doit être pollinisé par reine-claude dorée, d’Oullins, Violette… ou un autre prunier.

Reine-claude d’Écully, proche de la reine-claude d’Oullins.

Reine-claude de Chambourcy, très sucrée et tardive, elle produit à mi-septembre.

Reine-claude de Juillet, l’une des plus précoce, dorée, fardée de rose, à chair très juteuse.

Reine-claude de Moissac, autofertile, verte, excellente, car ferme, sucrée et bien acidulées. L’arbre est vigoureux et à tendance un peu fastigiée.

Reine-claude Violette, juteuse et savoureuse, très sucrée, qui se décolle du noyau. Cette variété n’est pas autofertile, elles peuvent être plantées en compagnie par exemple de mirabelle prune d’Ente, ou d’autres reine-claudes.

Reine-claude Diaphane, jaune/rose un peu translucide, d’excellente saveur, juteuse et se détachent du noyau, qui fructifie à partir de début août.

Comment cultiver le prunier reine-claude ?

Les pruniers reine-claude sont très robustes et peu exigeants. Il demande une exposition ensoleillée et un hiver assez froid, entre 800 et 900 heures sous 7 °C, soit une trentaine de journées froides. Ils sont très rustiques, et bien adaptés au climat français sauf dans le sud de la France. Ils sont tolérants pour le type de sol, avec une préférence pour les terres argilo-calcaires. Leurs racines sont assez superficielles, et préfèrent donc obtenir des précipitations assez régulières.

Plantés autant que possible à partir d’un arbre à racines nues en novembre (ce qui reprend le mieux) ou à partir de fruitier en pot de novembre à mars, ils sont soigneusement installés dans une large jauge, paillés et tuteurés. Cette première année de plantation, il faudra arroser toutes les semaines en été.

Un arbre greffé commence à fructifier 2 à 3 années après la plantation. Ensuite, le prunier aura tendance à produire abondamment seulement une année sur deux (variétés alternantes).

Espèces et variétés de Prunus

350 espèces sont réparties dans ce vaste genre, dont un grand nombre de fruitiers

  • Prunus laurocerasus, le laurier cerise
  • Prunus lusitanica, le laurier du Portugal
  • Prunus incisa, Cerisier japonais
  • Prunus padus, Cerisier à grappes, Bois puant
  • Prunus amygdalus, Amandier (Amande)
  • Prunus armeniaca, abricotier
  • Prunus avium, Merisier
  • Prunus cerasus, Cerisier (Cerise)Prunus persica, Pêcher (Pêche),
  • Prunus serrulata, Cerisier du Japon
  • Prunus spinosa, Épine noire, Prunelier
Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
Prunier domestique, Prunus domestica Prunier domestique, Prunus domestica

La prune n'est jamais meilleure que cueillie sur l'arbre, et le prunier Prunus domestica, se décline en centaines de variétés bien que les rayons de fruits n'en proposent que 4[...]

Mirabellier, Prunier à mirabelles, Prunus domestica ssp. syriaca Mirabellier, Prunier à mirabelles, Prunus domestica ssp. syriaca

Le mirabellier est un prunier fruitier rustique, solide et productif. Ses prunes dorées ou parfois rouges sont petites, mais savoureuses, utilisées en cuisine comme en fruit frais. Ce prunier se[...]

Prunier d'ente, Pruneau d'Agen, Prunus domestica 'Agen' Prunier d'ente, Pruneau d'Agen, Prunus domestica 'Agen'

Le prunier d'ente est un fruitier vigoureux et productif adaptable presque partout en France. Très connu pour sa transformation en pruneau d'Agen, la prune d'ente est également délicieuse fraîche,...

Prunier quetsche, Quetschier, Prunus domestica Prunier quetsche, Quetschier, Prunus domestica

Les quetsches sont des variétés de prunes de Damas. Bleues, allongées, acidulées et fermes, elles sont remarquables à utiliser en cuisine, en pruneau, ou se dégustent en fruit frais. Les[...]

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • DANIELE (Normandie )
    Vous parlez de "semis" pour la multiplication d'un prunier Reine claude. J'aimerai avoir plus de détails car mon prunier a beaucoup souffert du vent et je voudrais bien le reproduire à l'identique avant qu'il ne meure. Merci par avance
    Répondre à DANIELE
    Le 29/02/2020 à 12:05