Questions fréquentes sur le lilas

Son parfum incomparable est associé à l'arrivée tant attendue du printemps. Mauves, roses, blanches ou bleutées, ses inflorescences en grappes attirent tous les insectes pollinisateurs. Facile de culture, le lilas fait partie des arbustes incontournables dans un jardin !

Questions fréquentes sur le lilas
Questions fréquentes sur le lilas

Retrouvez dans cette FAQ vos questions les plus fréquentes sur le lilas, sa culture et son entretien...

À quelle famille botanique appartient le Lilas ?

Le lilas appartient au genre Syringa qui compte une vingtaine d'espèces et fait partie de la famille des Oléacées.

Syringa vulgaris est originaire d'Orient tout comme Syringa persica, le lilas de Perse une espèce moins connue mais tout aussi parfumée. Le lilas est un arbuste au feuillage caduc qui peut atteindre de 1,5 à 7 mètres de hauteur selon les espèces et les variétés.

Comment arroser le lilas ?

Une fois bien installé en pleine terre (plus de 3 ans), le lilas peut résister à quelques épisodes de sécheresse surtout lorsqu'il s'agit de l'espèce type Syringa vulgaris, les cultivars sont plus sensibles au manque d'eau.

Les années qui suivent la plantation, le sol devra rester frais durant toute la belle saison. Paillez-le copieusement pour conserver son humidité. Attention à la sécheresse hivernale dans les régions du Sud sur les sujets récemment plantés !

En pot, le substrat ne devra jamais sécher complètement durant la belle saison, mais ne devra pas demeurer détrempé. En hiver, réduisez les arrosages au strict nécessaire.

Comment cultiver le lilas en pleine terre ?

Le lilas n'est pas un arbuste difficile quant à la nature du sol tant que celui-ci demeure drainé. Les terrains caillouteux et calcaires ne le rebutent pas, bien au contraire ! Il apprécie une exposition très ensoleillée mais peut tout à fait tolérer la mi-ombre dans les régions méridionales.

L'espèce type Syringa vulgaris tolère bien mieux la sécheresse que ses cultivars qui ont besoin d'un sol toujours frais, surtout au cœur de l'été, un épais paillage du pied aidera à le maintenir.

Comment multiplier le lilas ?

Le plus simple pour multiplier les espèces drageonnantes est de prélever les rejets en automne, en les détachant du pied-mère avec une bêche et un sécateur. Il suffira de les replanter dans une autre partie du jardin immédiatement et d'arroser régulièrement s'il ne pleut pas suffisamment pour assurer la reprise.

Le bouturage est facile à réaliser. Les boutures 'à talon' ou 'à crossette' (en 'T') sont les techniques les plus adaptées pour le lilas. Ce type de bouturage se pratique en été.

Prélevez une extrémité de tige secondaire semi-lignifiée portée par un rameau sain dont vous conserverez une petite partie (écorce pour la bouture à talon, section de deux centimètres pour la bouture en 'T'.

Placez la bouture dans un godet contenant un mélange de terreau ou de sable, voire un substrat 'Spécial semis et boutures' du commerce après n'avoir laissé que les deux feuilles du sommet. Arrosez et placez la bouture à l'ombre dans un emplacement abrité du vent.

Dès les premiers signes de reprise, rempotez dans un plus grand pot et dans un substrat plus riche. Conservez ainsi jusqu'à l'automne de l'année suivante, il sera alors temps de planter votre lilas au jardin !

Comment planter le lilas en pot ?

Le rempotage du lilas se fera de préférence après sa floraison en fin de printemps.

  • Choisissez un bac ou un pot d'au moins 40 cm en tous sens percé en son fond.

  • Ménagez une couche de matériau drainant au fond du pot (pouzzolane, graviers, billes d'argile...) pour assurer un bon drainage car le lilas déteste avoir les racines constamment détrempées.

  • Composez un mélange de terreau, de terre de jardin (si elle est à tendance calcaire c'est encore mieux), de sable de rivière et de compost pour y installer votre arbuste.

  • Laissez le collet de la plante affleurer 3 cm sous la partie supérieure du pot.

  • Tassez bien autour du pied de la plante.

  • Arrosez et rectifiez la hauteur de substrat si nécessaire.

Comment planter un lilas en pleine terre ?

Choisissez un emplacement bien ensoleillé pour planter votre lilas.

  • Hydratez la motte dans une bassine d'eau à température ambiante après l'avoir extraite de son contenant.

  • Creusez un trou d'une taille égale à deux fois le volume de la motte en tous sens.

  • Incorporez du compost bien décomposé et des granules d'engrais bio à la terre, ajoutez un peu de cendres de cheminée si vous en avez. Si la terre est très argileuse, mélangez quelques pelletées de sable de rivière.

  • Versez ce mélange au fond du trou et réglez la hauteur de terre pour que le collet de la plante affleure juste sous la surface du sol.

  • Rebouchez en maintenant l'arbuste à la verticale.

  • Tassez bien autour du pied.

  • Arrosez copieusement.

  • Formez une cuvette pour retenir l'eau au pied du lilas.

Comment tailler le lilas ?

La floraison future interviendra sur les pousses de l'année précédente, la taille sera donc effectuée juste après la floraison printanière et de manière délicate !

En supplément de la taille des fleurs fanées (Cf. 'Doit-on couper les fleurs fanées du lilas ?'), une taille des parties aériennes peut être envisagée mais uniquement sur les sujets déjà bien installés (3 ou 4 ans).

Cette taille aura pour but de dégager un peu le centre de l'arbuste en coupant les branches mortes ou qui se croisent afin de laisser pénétrer la lumière et de favoriser la ventilation naturelle.

Si un vieux lilas devient moins florifère et se dégarnit de la base, il sera possible d’exécuter une taille drastique de toutes les parties aériennes. Coupez à ras les branches mortes et les plus anciennes. Rabattez les autres à 30 cm du sol. Cette taille sera pratiquée seulement en hiver durant la période de repos, bien avant le débourrement (ouverture des bourgeons). Évidemment, la floraison sera compromise au printemps mais le vieux lilas retrouvera une nouvelle jeunesse.

Certaines espèces et variétés ont une tendance à l'extension par rejets (drageons). Vous pouvez les tailler le plus près possible du pied mère, sachez toutefois que ce type de taille stimule l'apparition des drageons.

Doit-on couper les fleurs fanées du lilas ?

Cela ne constitue pas une obligation sur les variétés non remontantes mais il est possible de couper les inflorescences fanées pour des raisons esthétiques. Taillez au dessus du premier gros bourgeon juste sous la hampe florale. Coupez en biseau net dans le sens opposé au bourgeon afin que l'eau ne s’attarde pas sur celui-ci.

Taillez les variétés remontantes (qui refleurissent en automne) systématiquement après la floraison en coupant simplement le pédoncule de la grappe, cela stimulera la seconde floraison, car l'arbuste ne dépensera pas son énergie à produire des graines.

Est-il possible de cultiver un lilas en pot ?

Il est tout à fait possible de cultiver un lilas en pot, choisissez alors un variété à faible développement comme Syringa meyeri 'Palibin' aux fleurs roses, S. julianae 'Red Pixie' à la floraison pourpre, 'Bloomerang Pink' un hybride à la floraison rose remontante, ou pour les amateur de teintes bleutées Syringa persica 'Laciniata'.

En pot, il faudra être particulièrement vigilant sur les arrosages, le substrat ne devra jamais sécher sur plus de 3 cm en surface. Attention aussi à une exposition trop brûlante dans les régions du Sud, préférez placer le pot dans une zone ombragées aux heures les plus chaudes de la journée en été.

Pensez à nourrir le lilas en pot avec un engrais bio liquide (en suivant les conseils du fabriquant) ou de type mélange de corne broyée et de sang séché tous les 3 mois de mars à septembre.

Le lilas des Indes fait-il partie du même genre que le lilas commun ?

Non, le lilas des Indes (Lagerstroemia indica) fait partie du genre Lagerstroemia et de la famille des Lythracées. Comme son nom latin ne l'indique pas, il est originaire de Chine et non d'Inde comme l'on pourrait le croire.

Il s'agit d'un arbre pouvant atteindre 3 mètres de hauteur pour autant d'étalement. Il fleurit en été et n'est pas rustique contrairement au lilas classique.

Le lilas est-il rustique ?

Oui toutes les espèces de lilas sont rustiques jusqu'à -15°C voire plus en terrain bien drainé, il peut donc être introduit dans la majorité des jardins.

Attention : le lilas des Indes (Lagerstroemia) qui ne fait pas partie du genre Syringa (Cf. 'Le lilas des Indes fait-il partie du même genre que le lilas commun ? ') n'est pas rustique, il ne sera planté que dans les régions les plus douces.

Quelle est la meilleure période pour planter le lilas ?

Le début de l'automne est la meilleure période pour planter le lilas, cependant l'hiver et le début du printemps constituent aussi d'autres possibilités de plantation.

Attention, si vous plantez le lilas au printemps, attendez la fin de la floraison et soyez particulièrement vigilants sur les arrosages durant tout l'été.

Quelles sont les espèces et variétés de lilas les plus intéressantes ?

Parmi les nombreuses espèces et les innombrables cultivars voici une petite sélection qui n'est pas exhaustive :

  • Syringa Vulgaris autrement connu sous les noms de 'lilas français' ou 'lilas commun' se décline en de multiples cultivars sélectionnés pour la teinte de leurs fleurs. L'espèce type porte des panicules de fleurs couleur lilas très parfumées.

    Du côté des cultivars, 'Souvenir de Louis Spaeth', 'Prince Wolkonsky' et 'Charles Joly' présentent des grappes de fleurs pourpres, 'Captain Baltet', 'Double bleu' et 'Firmament' déclinent de belles tonalités de bleu, 'Belle de Nancy', 'Belle de Moscou' ou 'Katerine Havemeyer' resplendissent en rose, alors que 'Madame Lemoine' reste la star incontestée des lilas blancs.

  • Syringa patula 'Miss Kim' est un cultivar gracieux et de petit encombrement (1,5 m en tous sens), idéal pour les petits jardins. Les grappes de fleurs très fournies en petites fleurs rose pâle délicieusement parfumées gardent un côté très aérien.

  • Syringa meyeri 'Flowerfesta White' forme un buisson d'1,25 m en tous sens. Il est idéal en pot ou dans les jardins de ville. La floraison blanche printanière et parfumée est remontante en septembre/octobre. Notez que cette obtention récente est disponible en bleu et rose.

  • Syringa microphylla est une espèce intéressante pour son port buissonnant compact (2 m en tous sens) et sa floraison en grappes de longue durée (d'avril à juin) parfois remontante de septembre à fin octobre. 'Superba' est particulièrement facile de culture et se couvre de fleurs roses.

Quelles sont les maladies les plus communes chez le lilas ?

Très vigoureux, le lilas n'est vraiment atteint que par la brûlure bactérienne qui se manifeste par des feuilles tachées de noir et des pousses qui noircissent. Coupez jusqu'au bois sain toutes les parties atteintes, arrosez avec une décoction d'ail et pulvérisez du purin de prêle.

Quels sont les principaux ravageurs du lilas ?

Otiorhynques, cantharides et teigne du Lilas (une chenille) sont les parasites les plus fréquents. Pulvérisez du purin de fougère en prévention tous les 15 jours.

Lire aussi
Questions fréquentes sur la tomate Questions fréquentes sur la tomate

La tomate est une des plantes les plus cultivées au potager. Rouges, jaunes, vertes, noires ou blanches, il en existe de multiples sortes ! Vous trouverez ici, les questions les plus[...]

Lilas à feuilles de persil, Lilas lacinié, Syringa x laciniata Lilas à feuilles de persil, Lilas lacinié, Syringa x laciniata

Le lilas à feuilles de persil, ou lilas lacinié, Syringa laciniata, est une espèce botanique de lilas originaire d'Asie, d'Afghanistan entre autre. On peut le rencontrer aussi parfois sous le[...]

Questions fréquentes sur l'oignon Questions fréquentes sur l'oignon

Cru ou cuit l'oignon est un légume très apprécié mais qui soulève beaucoup de questions. Cette FAQ vous aidera à répondre à la majorité d'entre-elles et même à celles auxquelles[...]

Questions fréquentes sur le potager Questions fréquentes sur le potager

Tout, vous saurez tout sur le potager ! De la dimension idéale à la meilleure époque pour le mettre en place, de la rotation des cultures au paillage, vous trouverez ici[...]

Vos commentairesAjouter un commentaire