La résistance au froid des plantes

Certaines plantes sont parfaitement parées pour résister au froid. Au fil du temps, elles ont développé des stratégies d'adaptation à leur milieu afin d'affronter la saison hivernale en toute sérénité.

Les narcisses sortent de la neige
Les narcisses sortent de la neige

Adaptation au rythme saisonnier

Certains signaux permettent aux plantes d'entrer progressivement en période de dormance et de se préparer en douceur contre l'hiver. Tout d'abord le raccourcissement des jours qui sonne l'alerte puis la baisse progressive des températures. Les plantes rustiques ont alors le temps de se préparer tranquillement à l'hiver.

Les signes de l'adaptation au froid

Certaines plantes comme les bulbeuses stockent des réserves en profondeur dans le sol qui permettront au bourgeon en dormance de repartir à la belle saison. Sans parties aériennes qui risqueraient de geler ces plantes se protègent ainsi, bien à l'abri du sol.

D'autres végétaux comme les arbres et arbustes à feuillage caduc perdent leurs feuilles afin de mieux résister au froid. Généralement ces plantes ont de larges feuilles qui offriraient une large surface au gel, la sève chargée de cristaux de glace risqueraient des les faire 'griller' et de faire au passage éclater le bois, un risque trop important pour ces végétaux qui ont trouvé la parade en se séparant de leur feuillage. La sève descend alors au niveau des racines car elle n'a plus besoin d'alimenter les feuilles. La chute des feuilles permet aussi de limiter les besoins en eau des plantes car c'est par cet organe qu'elle s'évapore essentiellement. Le sol souvent gelé en hiver ne reçoit que très peu d'eau, la plante a donc dû s'adapter en limitant l'évaporation par les feuilles. En outre, la nature étant bien faite, les yeux dormants présents sur l'arbre se couvrent dès l'automne d'écailles protectrices qui sauront les préserver du gel.

Les végétaux a feuillages persistants emploient quant à eux d'autres techniques. Les feuilles sont généralement plus petites, coriaces, écaillées ou vernissées pour mieux résister. Dans les cas extrêmes, elles se sont transformées en aiguilles comme sur la majorités des conifères. Ce type de feuillage contient très peu d'eau et il est aussi moins sensible au phénomène d'évaporation. Les besoins en eau seront donc moindre.

La sève de ces plantes se modifie légèrement en hiver pour devenir plus épaisse grâce à la concentration de minéraux et de sucres, elle risquera donc moins de geler et a plante est protégée.

Les plantes spécifiquement adaptées au froid

En zone montagnarde, on constate que la morphologie des plantes est souvent différentes. La végétation est généralement très compacte, prostrée, proche du sol pour avoir moins de prise au vent. Le feuillage est coriace ou très réduit, et forme des coussins. Toutes ces formes permettent aux plantes de mieux supporter le froid hivernal qui perdure de longs mois dans ces zones parfois hostiles.

Lire aussi
Du thé froid aux plantes vertes Du thé froid aux plantes vertes

Donner du thé froid aux plantes vertes comme le ficus, qui adore ça !!

Techniques d'hivernage : résister aux attaques du froid Techniques d'hivernage : résister aux attaques du froid

Florian DUROUSSET de la pépinière BIO JARDINS nous expose différentes méthodes pour permettre aux plantes les plus fragiles de lutter contre le froid.

Les palmiers résistant au froid Les palmiers résistant au froid

Philippe COURTUISON des pépinières de la PALMERAIE ZEN qui est spécialisée dans la production de palmiers nous présente les palmiers résistants au froid.

Froid et ressenti Froid et ressenti

En hiver, la sensation de froid est parfois bien plus prenante que la température réellement annoncée ou relevée sous abri. Plusieurs paramètres entrent en compte notamment la force du vent[...]

Vos commentairesAjouter un commentaire