La taupe, un animal étonnant

Jérome DORMION de Taup'Green nous parle de la taupe

Je m'abonne 

La vie d'une taupe

La taupe, Talpa europea, est insectivore ; elle se nourrit à 90% de vers de terre et apprécie également les limaces. C'est une gloutonne ; si elle ne mange pas pendant 12 heures, elle meurt.

Il lui est donc nécessaire de creuser sans cesse des galeries avec ses deux pattes avant surdimensionnées, à la recherche de nourriture.

Elle creuse durant 4 heures puis se repose les 4 heures suivantes dans un nid, souvent situé sous un arbre à l'abri de l'humidité.

Une journée par an, la femelle se laisse approcher par le mâle pour s'accoupler. Ensuite, elle élève seule sa portée. Au bout de 2 / 3 ans les jeunes taupes partiront un peu plus loin, à la conquête de nouveaux terrains. À chacune son territoire : comptez entre 300 et 700 m2 par taupes, en fonction de la nourriture disponible.

La taupe est présente dans la plupart des jardins, et, bien qu'active toute l'année (elle n'hiverne pas), on ne la voit que très rarement. Les meilleures chances de l'observer sont au printemps ou à l'automne.

L'intelligence d'une taupe

La taupe est un animal étonnant, tant par son intelligence à déjouer quasiment tous les pièges, que par son énergie.

Certes elle est myope, mais son ouïe et son odorat sont très développés : elle peut sentir un ver de terre à plusieurs centimètres.

La queue, couverte de vibrisses (poils sensitifs) est toujours en contact avec le haut de la galerie afin de détecter les vibrations du sol.

Son pelage est droit, ce qui lui permet d'avancer ou de reculer facilement dans les galeries.

La taupe possède des dents très aiguisées qui au fil des années s'usent. Au bout de 4 / 5 ans, les dents ont quasiment disparu : la taupe meurt.

Idées reçues concernant le piégeage des taupes

  • Contrairement à ce qui se dit, la taupe n'est pas hémophile. Inutile de déposer des objets tranchants dans les galeries.
  • La taupe est capable de nager sous l'eau plusieurs minutes ; inutile d'essayer de la noyer.

Un réseau complexe de galeries

Il existe quatre type de galeries qui se repèrent par la succession de taupinières :

  • les principales, qui longent toujours quelque chose : une allée, un mur, une haie, un grillage. Ce sont les plus empruntées, c'est donc dans ces galeries que se posent les pièges ;
  • les secondaires, qui sont creusées pour trouver la nourriture (galeries de chasse) ;
  • les galeries de profondeur (sous les grosses taupinières), qui servent d'abri frais lorsque le sol est sec et d’accès au garde manger ;
  • les galeries de surface (des monticules ras étalés), creusées en février / mars par les mâles en ruts (la taupe fait 5 à 6 petits par ans), puis par les toutes jeunes taupes sans force. Les taupes ne repassent que très rarement dans ces galeries.

Astuce : la terre des taupinières est très fine. Utilisez-là pour remplir vos jardinières.

Le saviez-vous ?

  • L'origine du mot « bosser » pourrait venir de la bosse que forme la taupinière.
  • La taupe était chassée dans les années 30, pour sa fourrure que l'on utilisait pour confectionner des manteaux (800 taupes pour un manteau), hauts de forme, gants... qui étaient exportés aux États-Unis.

Lire aussi
Questions fréquentes sur la taupe Questions fréquentes sur la taupe

La taupe, petit animal inoffensif, fait partie de la biodiversité du jardin. Parfois gênante lorsqu'elle forme de nombreux monticules sur la pelouse, elle doit pourtant être préservée car elle...

La taupe La taupe

De la taupe vous ne connaissez surement que les monticules de terre laissés çà et là au beau milieu de votre jardin mais essayons de la connaître un peu mieux.

Le furet, un petit animal fort sympathique Le furet, un petit animal fort sympathique

Petit animal fort sympathique, le furet fait de plus en plus d'adeptes en tant qu'animal de compagnie. Joueur, facétieux, affectueux et plein d'énergie, il demande la présence de son maître[...]

Courtilière, Taupe-grillon, Gryllotalpa gryllotalpa Courtilière, Taupe-grillon, Gryllotalpa gryllotalpa

Dégâts Responsable : Gryllotalpa gryllotalpa, la courtilière un insecte autrement nommée 'taupe-grillon'. Dégâts : Les plantes potagères meurent d'un coup. Les tiges sont coupées à ras du sol,...

Vos commentairesAjouter un commentaire