Maceron perfolié, Maceron de Crêtes

Maceron perfolié, Maceron de Crêtes, Smyrnium perfoliatum

Botanique

Nom latin  : Smyrnium perfoliatum
Origine  : Europe méridionale
Période de floraison : mai à juillet
Couleur des fleurs  : jaune-vert
Type de plante : plante herbacée
Type de végétation : bisannuelle
Type de feuillage  : persistant
Hauteur : 30 à 60 cm

Planter et cultiver

Rusticité  : rustique, -15°C
Exposition  : soleil, mi-ombre
Type de sol : pas trop compact
Acidité du sol  : neutre à  basique
Humidité du sol  : assez frais
Utilisation : légume ancien, plante potagère, espèce indigène
Plantation, rempotage : printemps, automne
Méthode de multiplication : semis

Smyrnium perfoliata, le maceron perfolié, est une plante bisannuelle appartenant à la famille des Apiacées. Le maceron perfolié est originaire d’Europe méridionale, cette plante est indigène en France, mais distribuée naturellement seulement en Alpes maritimes et en Provence où elle est d’ailleurs sous statut de protection. Le maceron perfolié, tout comme Maceron olusatum est une plante potagère un peu délaissée, mais que l’on redécouvre actuellement. S’il s’emploie de la même manière, beaucoup considèrent que son gout est plus doux, plus fin et ses feuilles plus tendres. Beau et utile, il trouve naturellement sa place en permaculture.

Description du maceron perfolié

Smyrnium perfoliatum est une plante au cycle bisannuel : la première année, elle germe et produit un feuillage qui permet le développement d’une racine épaisse. Cette racine épaisse est une réserve d’énergie qui sera dépensée entièrement lors de la mise en fleur et la production de graines l’année suivante. Le smyrnium perfolié meurt donc après avoir fleuri.

Le maceron perfolié forme une rosette dense de feuilles basales, grandes, mais très divisées comme celles d’un céleri. Par contre, les feuilles supérieures de la tige florale sont simples, plutôt arrondies, très caractéristiques avec leurs larges 2 oreillettes qui embrassent la tige en se recouvrant. La tige est pleine, et s’élève de 30 à 60 cm.

Les inflorescences sont des ombelles de fleurettes jaune anisé, plutôt décoratives et très attirantes pour les insectes pollinisateurs, notamment abeilles et syrphes.

La carotte du smyrnium perfolié est plutôt épaisse et courte. Les graines sont allongées et aplaties, noirâtres.

Comment utiliser le maceron perfolié ?

Smyrnium perfoliatia s’utilise de la même manière que le gros persil de Macédoine. Tout se consomme dans cette plante : les feuilles, les boutons, les fleurs, les jeunes tiges, et les racines.

Les graines ont un goût prononcé, un peu piquant, que l’on peut utiliser comme le poivre.

Les jeunes pousses et les feuilles se mangent crues ou cuites. Comme le maceron perfolié germe généralement avant l’hiver, cela permet de profiter de ses feuilles au gout du céleri au cœur de l’hiver.

Les grandes feuilles, consommées en légume, gagnent à être blanchies à l’eau bouillante, pour en atténuer le gout.   Elles sont parfois aussi enroulées et liées dans un carton, ce qui les fait blanchir comme des endives. Ainsi privées de chlorophylle, elles sont plus tendres.

Les racines se récoltent en automne et se conserve au frais, pour être consommées en début d’année, ce qui permet au gout de s’affiner et à la pulpe de s’attendrir.

Cultiver le maceron perfolié

Smyrnium perfoliata est une plante qui apprécie une exposition ensoleillée à mi-ombre et un sol qui ne se dessèche pas complètement en été. Il est facile à cultiver, si ce n’est sa germination parfois aléatoire. Étant plutôt ornemental, on peut se permettre d’en laisser quelques semis spontanés venir à maturité dans les massifs : ses fleurs jaunes acidulées s’harmonisent avec presque tous les autres coloris et cela permet d’en récolter des graines fraiches chaque année.

La culture potagère peut être conduite de 2 manières selon que l’on veuille récolter les racines ou les feuilles :

  • Le semis de printemps allonge la période végétative avant le froid de l’hiver qui induit la montée en fleur. Elle permet donc de produire de plus grosses racines qui seront sorties de terre avant l’hiver.

  • Le semis de fin d’été, ou d’automne en pépinière est davantage porté sur la récolte de jeunes feuilles, les fleurs et les graines, puisqu’alors le maceron perfolié fleurira d’avril à juin de l’année suivante.

Espèces et variétés de Smyrnium

Une dizaine d’espèces dans ce genre

  • Smyrnium olusatrum, le maceron  gros persil de Macédoine
Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
Chou Romanesco et crêtes de coq au zeste de citron Chou Romanesco et crêtes de coq au zeste de citron

Supprimer les feuilles vertes et séparer une à une les fleurettes du chou Romanesco. Les laver en les faisant tremper dans de l'eau froide additionnée d'une cuillère à soupe de vinaigre. Poser une...

Les dangers du jardinage Les dangers du jardinage

Gare aux outils de jardinage que nous laissons souvent traîner ici ou là, lorsque l'on a des enfants. Savez-vous que ce type d'accident est parmi les plus courant en France. Bien évidemment , on...

Le jardinage urbain Le jardinage urbain

Marre de la grisaille de nos villes ! Qu’à cela ne tienne, pourquoi ne pas créer un jardin sur le balcon, la terrasse ou même sur le toit des immeubles. Les citadins ont besoin de ce retour à...

Le jardinage avec les enfants Le jardinage avec les enfants

Le contact des enfants à la nature est spontané et intuitif. Naturellement portés à aller à la découverte des petites bêtes, des plantes, de l’eau et de la terre, les enfants éprouveront un...

Vos commentairesAjouter un commentaire