A LA UNE »
Histoires de Frêne

Le bouturage de racines

Méthode très simple se pratiquant en hiver, le bouturage de racines est pourtant méconnu. Voyons comment procéder.

La pivoine herbacée se multiplie par bouturage des racines
La pivoine herbacée se multiplie par bouturage des racines

Bouturage de racines : mode d'emploi

Ce type de bouturage vous permettra d'obtenir un sujet en tous points identique au pied mère. Il se pratique en hiver, par beau temps et hors gel sur les plantes vivaces.

Matériel nécessaire :

  • Fourche bêche ;
  • Gants ;
  • Sécateur ;
  • Caissette ;
  • Mélange léger « spécial semis » ou tourbe + sable

Comment procéder ?

  • Munissez-vous d'une fourche bêche et plantez son fer tout autour de la plante à bouturer puis soulevez-la délicatement pour laisser apparaître les racines périphériques sans pour autant briser les grosses racines centrales.

  • Choisissez une belle racine du diamètre d'un crayon, saine et exempte de tâches suspectes ou de feutrage blanc.

  • Coupez la racine en tronçons de 4 à 10 cm selon la taille de la plante.

  • Remettez immédiatement la plante mère en terre et arrosez par temps sec.

  • Dans une caissette percée en son fond, versez votre mélange léger composé de tourbe et de sable ou, pour plus de facilité, choisissez un mélange « spécial semis » tout prêt du commerce.

  • Tassez la surface.

  • Humidifiez le substrat puis placez les tronçons de racines à l'horizontale sur le substrat.

  • Recouvrez-les d'une couche de mélange de 2 cm.

  • Si votre bouture de racine comporte un morceau de tige, placez-la alors à la verticale et dans le bon sens.

  • Placez la caissette sous châssis maintenu hors gel, ou mieux encore dans une véranda non chauffée.

  • Veillez à ce que le mélange reste humide sans jamais être détrempé.

  • Pensez à étiqueter vos boutures.

Le repiquage en pots individuels se fera en mai.

Quelles plantes est-il possible de bouturer par les racines ?

Choisissez des plantes vivaces à racines charnues comme l'acanthe, la misère, la molène, la pivoine ou encore la gaillarde et l'anémone du Japon. Les arbuste émettant des drageons seront la cible privilégiée de ce type de bouturage, parmi eux, le lilas, le Rhus, le Kerria japonica mais également le mûrier ou le framboisier.

Lire aussi
Planter un scion en racines nues Planter un scion en racines nues

Cécile BOUETARD des pépinières HUCHET nous explique comment bien planter un scion en racines nues d'arbre fruitier

Plantation et tuteurage d'un arbre en racines nues Plantation et tuteurage d'un arbre en racines nues

Céline BOUETARD des pépinières HUCHET nous conseille sur la plantation et sur le tuteurage d'un arbre en racines nues

Comment planter un rosier à racines nues ? Comment planter un rosier à racines nues ?

L'automne est la période idéale pour la plantation des rosiers à racines nues. Que vous les achetiez à un producteur, en pépinière ou par correspondance, ne tardez pas à les[...]

La plantation d'un arbuste à racines nues La plantation d'un arbuste à racines nues

Quand la végétation est en dormance, de fin octobre à la mi-mars, il est alors temps de planter les arbustes à racines nues. Mais que signifie exactement ce terme ?[...]

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Emilie (Haute Marne)
    Vos boutures replantées pourront elles l'être dans la terre de n'importe quelle région, avec le même succès ? Ou y aura t il des échecs ? Donnez nous votre conseil également quant au mélange de bouturage-maison ! Un grand merci.
    Répondre à Emilie
    Le 19/08/2016 à 14:40