Les treillages

Un rosier grimpe sur le mur à l'aide d'un treillage
Un rosier grimpe sur le mur à l'aide d'un treillage

Le treillage est un aménagement idéal pour palisser des végétaux le long d'un mur et ainsi exploiter la verticalité de l'espace. Il en existe de nombreuses sortes sur le marché. Petit tour d'horizon...

Les différents types de treillages

Le treillage est un panneau généralement fait de losanges entrecroisés ou de carrés sur lesquels vont grimper les plantes. Il se fixe solidement à un mur ou peut aussi exister en version auto-portée incluant une grande jardinière. Dans ce cas, il servira à délimiter une zone particulière du jardin mais pourra aussi trouver sa place contre un mur.

Le treillage se décline en de nombreux matériaux et formes :

Le plus simple, en bois, se replie sur lui-même en accordéon pour un transport et un stockage plus aisé. Le bois utilisé est alors du pin, voire du bambou. Ce type de treillage n'est pas très cher à l'achat. Préférez toujours un treillage en bois imputrescible comme le chêne, les bois exotiques ou le robinier pour une durée de vie plus longue. Vous en trouverez en panneaux de plus ou moins grandes hauteurs et largeurs selon vos besoins. Ce type de treillage existe aussi en PVC vert ou blanc et il reste peu coûteux.

Les esthètes préféreront sans conteste les treillages en acier ou en fer forgé, ajourés à souhaits, voire décorés de volutes, de figures géométriques ou d'évocations végétales. Très ornementaux, ils peuvent constituer une décoration murale à part entière et il serait presque dommage de les couvrir de plantes. Mis en valeur la nuit par un éclairage judicieux, ils apportent une note très élégante au jardin.

Voilà pour les formes classiques, passons maintenant aux treillages en forme de 'V' qui sont bien utiles pour palisser des plantes se développant plus vers le haut comme les rosiers ou les haricots d’Espagne.

Certains treillages prennent une forme d'arche arrondie au centre évidé ; Ils sont idéaux pour encadrer une petite fontaine s'écoulant d'un mur ou pour y ficher un miroir qui donnera de la profondeur au jardin.

Comment fixer un treillage ?

Il est très important de ne pas trop coller votre treillage au mur afin de ménager une lame d'air entre celui-ci et la plante. Ceci permettra d'éviter que les conditions idéales pour les parasites et maladies ne soient réunies.

La meilleure méthode pour fixer un treillage consiste à l'installer sur cales. Pour cela, préfigurez in-situ son positionnement futur et marquez les 4 angles.

Coupez de petits tasseaux de 5 cm d'épaisseur et fixez-les au mur à l'aide de vis et de chevilles pour assurer la structure.

Il ne vous restera plus qu'à fixer votre treillage sur la structure ainsi préparée toujours à l'aide de vis. La lame d'air entre le mur et la plante sera ainsi bien présente et le treillage fixé solidement !

Lire aussi
La plante au bon endroit La plante au bon endroit

Si les plantes ont des qualités d'adaptation hors du commun, planter une exotique en montagne ou un résistant à l'intérieur c'est contre nature ! Soleil, vent, type de sol, froid, arrosage... en...

Comment protéger une plante exotique l'hiver ? Comment protéger une plante exotique l'hiver ?

Difficile de ne pas succomber à une belle plante exotique dans son jardin, mais si vous n'habitez pas une région au climat doux, une protection hivernage s'impose ! Nous prendrons ici, l'exemple...

L'ortie, une plante à tout faire L'ortie, une plante à tout faire

Sa mauvaise réputation lui a valu pendant des années un arrachage systématique dans nos jardins. Considérée comme une mauvaise herbe, qui plus est urticante , l'ortie regorge pourtant de trésors...

La division d'une plante La division d'une plante

Non, il ne s'agit pas là de problèmes mathématiques mais bien d'une pratique de jardinage ! La division des souches, des touffes ou des racines est une méthode qui permet de multiplier une plante...

Vos commentairesAjouter un commentaire