Érable plane, Érable blanc, Faux sycomore, Érable de Norvège

Érable plane, Érable blanc, Faux sycomore, Érable de Norvège, Acer platanoïdes

Botanique

N. scientifique Acer platanoïdes
Famille Aceracées
Origine Europe, Asie
Floraison mai
Fleurs vert-jaune
Typearbre
Végétationvivace
Feuillage caduc
Hauteur20 à 30 m

Planter et cultiver

Rusticité rustique, -24 °C
Exposition ensoleillé à mi-ombre
Soltrès tolérant
Acidité acide à basique
Humidité normal
Utilisationen isolé, alignement coupe-vent, espèce citadine
Plantationautomne et printemps
Multiplicationsemis, boutures, marcotte aérienne
Érable plane, Érable blanc, Faux sycomore, Érable de Norvège, Acer platanoïdes

Acer platanoïdes, l’érable plane, est un grand arbre appartenant à la famille des Acéracées devenue aujourd’hui les Sapindacées. L’érable plane est originaire d’Europe et d’Asie, c’est une espèce indigène en France, plutôt montagnarde, mais présente également en plaine sur la moitié est de la France. L’érable plane est une essence forestière, mais également une excellente espèce post-pionnière qui joue son rôle dans la recolonisation des forêts. Très tolérant en culture, l’érable plane est également cultivé comme ornemental, représenté par quelques variétés très décoratives.

Description de l’érable plane

Acer platanoïdes est un arbre de haute stature, au tronc droit qui peut rejeter de souche. Son houppier est ovoïde, parfois irrégulier. Il est capable de vivre 200 ans et atteint à maturité une hauteur de 30 à 40 m. sa croissance juvénile est rapide.

Les feuilles sont grandes, palmées et plates, dentées, ressemblant à celles du platane, elles sont divisées en 5 lobes très pointus. Jeunes rameaux et feuilles sont opposés.

Les fleurs s’épanouissent groupées en corymbe jaune vert. La floraison est visible, car elle intervient en avril-mai, avant le feuillage, et fait jaunir tout l’arbre. Les fleurs sont extrêmement mellifères. Elles se transforment en samares, de grosses graines ailées dispersées par le vent.

La sève, légèrement laiteuse contient du sucre, et on peut en extraire le sirop d’érable, bien qu’il en moins forte concentration que chez l’érable à sucre (Acer sacchalinum).

Quelques variétés d’érable plane

Acer platanoïdes ‘Princetn Gold’, est une forme dorée. Les feuilles sont jaune vif au printemps puis vert acide ensuite. Il rougit à l’automne. Il préfère une exposition ensoleillée le matin et l’après-midi, mais ombragée aux heures les plus chaudes.

Acer platanoïdes ‘Crimson King’, montre un feuillage pourpre, presque noir et un port pyramidal. ll est moins vigoureux que l’espèce type, ce qui peut être un avantage dans un jardin.

Acer platanoïdes ‘Drummondii’ montre des feuilles vert clair, relevées d’un large liseré blanc, parfois rose. Ce feuillage très clair n’est pas toujours stable. Il faut prendre soin de couper chaque branche avec les feuilles entièrement vertes.

Acer platanoïdes ‘Globosum’ est un cultivar compact qui forme une boule arrondie et régulière, un véritable petit parasol végétal. Il prend de belles teintes automnales.

Comment planter l’érable plane ?

Acer platanoïdes est tolérant aussi bien pour la nature que le ph du sol. Il se montre très résistant à la sécheresse une fois bien enraciné. Il supporte même les sols pauvres, calcaires et la pollution urbaine, mais pas les embruns.

Il est transplanté de novembre à mars, et même jusqu’à mi-printemps si l’arbre est en pot.

Acer platanoides prend sa place dans les jardins comme arbre isolé au milieu de la pelouse, car ses racines superficielles ne laissent pas vraiment d’autres plantes se développer alentour. L’abondance de graines qui se ressèment spontanément peut être un problème, mais dans une moindre mesure que chez l’érable sycomore.

Comment multiplier l’érable plane ?

Le semis est très facile. Les graines ont besoin d’une stratification froide, plantée à l’automne, elles germent naturellement au printemps.

Les cultivars sont reproduits par bouturage, greffe ou marcotte aérienne.

Les boutures, longues de 3 nœuds, sont prélevées à la fin du printemps, presque entièrement effeuillées, et traitées à l’étouffée. Avec un peu d’hormones, elles s’enracinent dès l’été.

Les marcottes aériennes reprennent presque à coup sûr et sont émancipées au bout de 12 mois. Une branche est écorcée sur plusieurs cm de largeur, saupoudrée d’hormone d’enracinement et enrobée de terreau maintenu humide. Le tout est entouré de plastique transparent, ce qui permet de surveiller le taux d’humidité et l’apparition de racines.

Espèces et variétés de Acer

Le genre comprend environ 150 espèces 

  • Acer palmatum, l’érable japonais le plus répandu
  • Acer italicum, l’érable à feuilles d’obier
  • Acer griseum, au magnifique tronc
  •  Acer campestre, érable champêtre
  • Acer capillipes, petite espèce avec une écorce en peau de serpent
  • Acer pseudoplatanus, érable sycomore
  • Acer rubrum, l’érable rouge
  • Acer shirasawanum, érable du Japon
Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
Érable sycomore, Acer pseudoplatanus Érable sycomore, Acer pseudoplatanus

L'érable sycomore, Acer pseudoplatanus, est un grand arbre appartenant à la famille des Acéracées. Il est distribué largement en Europe ainsi qu'en Asie Mineure. C'est une espèce montagnarde de...

Erable gris, érable à écorce de papier, érable à cannelle, Acer griseum Erable gris, érable à écorce de papier, érable à cannelle, Acer griseum

Lorsqu'on aime les arbres, on ne peut pas rester insensible au charme de cet érable ; tout chez lui en fait une espèce unique, particulièrement son écorce et son feuillage.[...]

Érable champêtre, Acer campestre Érable champêtre, Acer campestre

Acer campestre, l'érable champêtre est un arbre de taille modeste appartenant à la famille des Acéracées. L'érable champêtre est une espèce européenne, relativement commune partout en France sauf...

Erable de Crête, Acer sempervirens Erable de Crête, Acer sempervirens

L'Acer sempervirens, dont les synonymes sont nombreux (A. orienale, A. creticum, A. heterophyllum ou A. humile) est avec Acer paxii le seul érable persistant. Cette caractéristique, étonnante chez...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Diane (Québec)
    J'ai besoin de votre information au sujet de l'érable plane. Mon voisin en a planté un, il y a 15 ans (et je n'étais pas d'accord) à 9 pieds de ma maison, de mon solage. Ses racines ont atteints mon solage. Que dois-je faire ? Est-ce que c'est nuisible voire dangereux pour notre fondation de maison ? Merci
    Répondre à Diane
    Le 06/08/2019 à 16:04