Pavier blanc, Marronnier nain

Pavier blanc, Marronnier nain, Aesculus parviflora
Pavier blanc, Marronnier nain, Aesculus parviflora

Botanique

Nom latin  : Aesculus parviflora
Synonyme  : Aesculus macrostachya
Famille  : Hippocastanacées
Origine  : Etats-Unis
Période de floraison : juillet
Couleur des fleurs  : blanc
Type de plante : arbuste, petit arbre
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : caduc
Hauteur : 3 à 5 m

Planter et cultiver

Rusticité  : rustique, -19°C
Exposition  : soleil à mi-ombre
Type de sol : limono argileux, riche
Acidité du sol  : moyennement acide à moyennement basique
Humidité du sol  : frais
Utilisation : massif, lisière, arbre isolé
Plantation, rempotage : printemps
Méthode de multiplication : boutures, semis

Aesculus parviflora, le marronnier nain, encore appelé pavier blanc est un arbre de petite taille de la famille des hippocastanacées. Le pavier blanc est originaire des zone boisée ouvertes du sud-est des États-Unis. Parmi les marronniers, Aesculus parviflora est un nain, et il est d’autant plus intéressant en isolé dans les jardins, qu’il se pare d’une floraison impressionnante et de riches couleurs automnales.

Description du marronnier nain

Aesculus parviflora est un arbre aux troncs multiples, drageonnant, avec une silhouette plus large que haute. De croissance relativement rapide, il n’excède pas 4 m de hauteur, tandis qu’il s’étale sur 5 m. Les feuilles du pavier blanc sont opposées, longuement pétiolée, composées de 5 à 7 grands folioles au bout arrondi. Les bourgeons de ce marronnier ne sont pas collants comme ceux du marronnier d’Inde.

La silhouette ramassée du marronnier nain se couvre en été de nombreux épis de fleurs, d’un blanc crémeux, dressés. Si prises individuellement, les fleurs du pavier blanc sont petites, elles sont regroupées en chandelle de 30 cm, hérissées de très longues étamines, comme des goupillons. Les fleurs attirent les papillons. Fécondées, elles se transforment en fruits ronds et lisses de de 3 cm, renfermant une grosse graines.

Les feuilles d’Aesculus parviflora prennent une belle teinte jaune en automne avant de tomber. C’est une espèce spectaculaire à planter en isolé ou en bordure de pelouse, idéale pour les petits jardins.

Culture du pavier blanc

Le marronnier nain, bien que peu répandu, est facile de culture. Il aime les sols limoneux relativement riches, qui ne se dessèchent pas en été. Le pavier blanc préfère une exposition semi-ombragée, éventuellement le plein soleil, si le sol reste suffisamment frais. Il ne supporte pas la sécheresse en été, tant que son système racinaire est très développé.

Aesculus parviflora est implanté en automne, avec un bon apport de compost qui va booster sa reprise. Durant le premier été, les arrosages en profondeur sont indispensables à sa reprise, de même qu’un paillage de débris végétaux qui va maintenir la fraicheur du sol. Durant les années qui suivent, le pavier blanc est arrosé pendant les périodes trop sèches, ou s’il montre des feuilles qui grillent en périphérie.

Taille du pavier blanc

Aesculus parviflora montre un port naturellement étalé, mais il peut être intéressant d’enlever certaine branches malingres, malades ou qui se croisent malencontreusement afin de dégager un port bien dessiné. On ne garde donc que les belles branches vigoureuses, qui vont s’épaissir. Cette taille intervient au printemps, avant le débourrage des feuilles.

De même certains drageons sont à ôter, pour conserver une belle silhouette.

Multiplication du marronnier nain

Le pavier blanc à tendance à produire quelques drageons, qu’il est facile de prélever à l’automne lorsque les feuilles sont tombées, et qu’il ne gèle pas encore.

Les graines du pavier blanc germent facilement, si elles sont fraiches de l’année, et conservées humide. Un marron de d’Aesculus parviflora séché perd son pouvoir de germination. Les grosses graines sont donc plantées dès l’automne.

Espèces et variétés de Aesculus

Une vingtaine d’espèce dans ce genre
Aesculus hippocastaneum, le marronnier d’Inde
Aesculus flava, le pavier jaune
Aesculus pavia, le marronnier rouge
Aesculus parviflora var Serotina ‘Rogers’, aux très longues chandelles

Nos fiches
Lire aussi
Les jardins du Quai Louis Blanc (72) Les jardins du Quai Louis Blanc (72)

Entre histoire et modernité... Si la ville du Mans est plus connue pour ses spécialités culinaires ou sa course de 24 heures, c’est aussi une ville riche en histoire. Le vieux Mans, la...

Le mur végétal par Patrick BLANC Le mur végétal par Patrick BLANC

Véritable fresque vivante, le mur végétal imaginé par Patrick BLANC est basé sur une nouvelle technique de culture qui permet de végétaliser n'importe quelle surface verticale en s'affranchissant...

La larve du hanneton (vers blanc) La larve du hanneton (vers blanc)

Souvent présente dans la terre du potager ou même dans le compost, la larve de hanneton s'avère d'une voracité hors norme. Les dégâts sont alors conséquents. Voyons comment la reconnaître et...

Le vinaigre blanc a plus d'un tour dans son sac Le vinaigre blanc a plus d'un tour dans son sac

Le vinaigre blanc constitue un produit miracle et peu onéreux qui remplacera avec succès certains produits d'entretien mais aussi certains cosmétiques à la maison, ainsi que de nombreux produits...

Vos commentairesAjouter un commentaire