A LA UNE »
Histoires de Frêne

Armoise commune, Armoise citronnelle

L’armoise commune, Artemisia vulgaris, est une plante vivace indigène utilisée en condiment ou comme plante médicinale. Il est toujours utile d’avoir dans son jardin un plant de cette robuste sauvageonne très peu exigeante.

Artemisia vulgaris, Armoise commune, Armoise citronnelle

Botanique

N. scientifique Artemisia vulgaris
Synonymes Artemisia affinis, Artemisia coarctata, Artemisia officinalis
Origine Europe, Asie, Afrique du Nord
Floraison août, septembre
Fleurs jaunâtres ou rougeâtres, mais assez insignifiantes
Typeplante vivace
Végétationherbacée
Feuillage caduc
Hauteur70 à 200 cm

Planter et cultiver

Rusticité rustique, jusqu'à -15 °C
Exposition ensoleillée à mi-ombre
Soltolérant
Acidité légèrement acide à basique
Humidité frais à sec
Utilisationcondiment, plante médicinale, huile essentielle
Plantationautomne, printemps
Multiplicationdivision, semis
Artemisia vulgaris, Armoise commune, Armoise citronnelle

Artemisia vulgaris, l’armoise commune est une plante vivace herbacée appartenant à la famille des Astéracées. Elle est assez commune en France, croissant en friche, bords de chemin ou sur les zones ouvertes non cultivées. Sa distribution s’étend en Europe, Asie et même en Afrique du Nord.

Utilisée comme plante médicinale depuis toujours, l’armoise commune est aussi une plante condimentaire. Elle est donc soit tolérée dans un coin de jardin si elle vient naturellement, son feuillage étant somme toute assez décoratif, soit plantée, robuste en culture et ne demandant aucun soin particulier.

Description de l’armoise commune

Artemisia vulgaris est une plante herbacée à épaisse souche rhizomateuse. Elle produit une ou plusieurs tiges striées rougeâtres, rigides et épaisses, ramifiées sur toute la hauteur : chaque tige prenant un port pyramidal, d’une hauteur moyenne de 120 cm. Les feuilles alternes sont profondément divisées plusieurs fois en lobes lancéolés dentés. Le limbe est gris pâle au revers et vert foncé, mais duveteux sur le dessus. Par rapport à l’armoise annuelle, les feuilles froissées de Artemisia vulgaris sont très peu odorantes.

Les involucres sont petits et tomenteux, éparpillés au bout de chaque branche, grisâtres en boutons. Les minuscules fleurs sont jaunâtres ou parfois rougeâtres. Bien que pollinisées par le vent cette plante attire la petite faune sauvage : ses feuilles nourrissent entre autres plusieurs petits papillons.

Les fleurs s’épanouissent de juin à août, et montent en graines d’août à octobre.

L’armoise commune est hémicrytphyte : ses tiges meurent complètement en fin de saison.

Comment cultiver l’armoise commune ?

Dans le jardin, l’armoise commune peut être semée directement en place sur un sol nu et travaillé avant l’hiver ou au printemps ; elle peut être aussi plantée à partir de plante en pot en fin d’été ou au printemps.

Peu exigeante, l’armoise commune s’accommode de tout sol pas trop acide et d’une exposition ensoleillée à mi-ombre.

Elle s’installe dans la durée (sauf peut-être en terre trop mouillée) et ne se ressème que si ses multiples graines rencontrent une terre nue hospitalière. Dans un jardin bien rempli, elle restera donc sagement à sa place et ne demande aucun soin si ce n’est d’ôter ses tiges fanées en fin de saison.

Son port pyramidal et son feuillage assez décoratif permettent de l’intégrer facilement dans un massif de hautes plantes.

Usage de l’armoise commune en cuisine

Les feuilles de l’armoise commune, un peu amères, sont utilisées crues ou cuites comme aromate facilitant la digestion, notamment des plats un peu gras. Elles peuvent aussi aromatiser un riz gluant. Dans certains pays, les jeunes pousses printanières sont utilisées comme un légume.

Du fait des ses nombreux principes actifs, l’armoise n’est utilisée qu’en petite quantité dans la cuisine.

L’armoise commune en tant que plante médicinale

Artemisia vulgaris est une plante officinale réputée pour de multiples usages : digestive, vermifuge, antiseptique, antispasmodique, expectorante, purgative, stimulante… utilisée aussi pour les différents problèmes de menstruation, mais déconseillée aux femmes enceintes.

Ses feuilles sont cueillies avant la floraison et séchées pour être conservées.

Espèces et variétés de Artemisia

520 espèces dans ce genre :

  • Artemisia absinthum, absinthe
  • Artemisia annua, Armoise annuelle, Armoise chinoise, Gin Ghao
  • Artemisia genipi, Génépi noir
  • Artemisia umbelliformis, génépi jaune
  • Artemisia dracunculus, estragon
  • Artemisia abrotanum, aurone
  • Artemisia ludoviciana, belle armoise blanche très ornementale
  • Artemisia afra, Armoise d’Afrique
Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
Armoise annuelle, Armoise chinoise, Absinthe douce, Gin Ghao, Artemisia annua Armoise annuelle, Armoise chinoise, Absinthe douce, Gin Ghao, Artemisia annua

Artemisia annua, l'armoise annuelle est une plante aromatique et médicinale majeure qui se ressème chaque année. Elle est facile à cultiver, même dans un sol pauvre du moment qu'elle peut[...]

Armoise d'Afrique, Absinthe africaine, Artemisia afra Armoise d'Afrique, Absinthe africaine, Artemisia afra

Artemisia afra, l'armoise d'Afrique, arbustive et assez rustique, est une plante médicinale et aromatique souvent utilisée en simple tisane. Elle est aussi ornementale : son beau feuillage est...

Armoise, Artemisia Armoise, Artemisia

Les armoises sont des sous-arbrisseaux ou des plantes herbacées qui se regroupent en plus de 200 espèces répendues essentiellement en Europe, Amérique du nord ainsi qu'en Asie. Nombreuses...

Callune, Bruyère commune, Calluna vulgaris Callune, Bruyère commune, Calluna vulgaris

Calluna vulgaris, la bruyère commune, est un sous- arbrisseau persistant de la famille des Ericacées. Cette bruyère, unique dans son genre Calluna, est répandue en Europe ainsi qu'en Asie, dans[...]

Vos commentairesAjouter un commentaire