Kurrajong nain, Sterculie nain

Kurrajong nain, Sterculie nain, Brachychiton bidwidii

Botanique

Nom latin  : Brachychiton bidwidii
Synonyme  : Brachychiton paradoxus var bidwillii
Famille  : Malvacées
Origine  : Australie
Période de floraison : printemps
Couleur des fleurs  : rouge rosé
Type de plante : plante à caudex, pachycaule
Type de végétation : arbustif
Type de feuillage  : caduc
Hauteur : 2 à 4 m 

Planter et cultiver

Rusticité  : peu rustique, -6°C
Exposition  : soleil
Type de sol : drainant
Acidité du sol  : acide à neutre
Humidité du sol  : normal à sec
Utilisation : conteneur, bonsaï, plante méditerranéenne
Plantation, rempotage : printemps
Méthode de multiplication : semis

Brachychiton bibwilli, le kurrajong nain est un petit arbre appartenant à la famille des Malvacées, cousin des Mauves et des hibiscus. Il est originaire des forêts tropicales de l’est de l’Australie. L’espèce est assez variable en fonction de son origine géographique. On peut qualifier le kurrajong nain d’arbre-bouteille.En effet, Brachychiton bidwilli est une plante à caudex, ou pachycaule: ses tiges s’épaississent pour faire des réserves d’eau. Il est cultivable en extérieur en pleine terre en climat méditerranéen, mais supporte très bien également la culture en pot.

Description de Brachychiton bidwillii

Cet arbre adulte montre un tronc épais et renflé à la base, assorti à d’épaisses racines tubéreuses, qui ajoutent encore du volume à la réserve d’eau. Relativement compact, le kurrajong nain, se limite entre 2 et 4 m de hauteur pour une couronne de même taille.

Sa hauteur peut être cependant maintenue bien plus basse, pour une culture en pot car il se taille à l’envie sans difficulté: le tout étant de ne pas tailler de branches trop épaisses, mais plutôt de tailler chaque pour que l’ensemble reste esthétique. Certains poussent l’art de la taille jusqu’au bonsaï.

Les feuilles sont caduques. Elles sont grandes et palmatilobées, montrant un beau limbe vert prononcé. Les feuilles sont assez variables, plus ou moins lobées, divisées en 3 à 5 lobes. Les feuilles sur les plantes âgées sont généralement moins profondément lobées.

Les fleurs apparaissent par bouquets assez denses du printemps jusqu’en début d’été. Elles accrochent particulièrement le regard car elles se développent contre le bois, avant l’apparition des feuilles, et parfois curieusement aussi en bas du tronc. Chaque fleur dure quelques jours. Elles montrent un calice campanulé d’un rouge profond tirant sur le rose. Les fleurs mâles se différencient des fleurs femelles dans un même bouquet. Lors d’une culture en intérieur, une fécondation manuelle au pinceau permet d’obtenir la fructification, et ainsi des graines.

Les fruits sont grands et longs, ils pendent. Lorsqu’ils s’ouvrent pour libérer les graines, les gousses ressemblent alors à de petites barques. Les fibres qui entourent les graines peuvent s’avérer irritantes au contact.

Culture du kurrajong nain

Brachychiton bibwillii est de culture relativement facile. Il résiste aux gelées jusqu’à -6 °C, une fois bien installé. Pour une implantation extérieure, il est mis en terre au printemps, en soignant le drainage avec un lit de gravier sous la couche de sol. Le sol peut être d’acide à neutre, avec une exposition ensoleillée. Pour les jeunes pieds, une protection hivernale est justifiée, âgé, le kurrajong nain est plus résistant.

En conteneur, Brachychiton bibwillii se plait en véranda, en serre froide, ou dans une pièce très claire. Le pot est choisi assez grand pour permettre aux énormes racines d’être à l’aise. Le sol choisi est un terreau pas trop riche mélangé à un peu de sable.

Brachychiton bidwillii est très résistant à la sécheresse, mais un arrosage suivi en été permet une croissance plus régulière. En pot, il faut laisser la terre sécher entre deux arrosages copieux. L’hiver sera une période moins arrosée, avec des températures plus fraiches.

Une taille régulière et modérée après la floraison permet au tronc de s’épaissir tout en limitant la hauteur. Certains kurrajongs nains sont vendus greffés, car cela permet de profiter rapidement de la floraison. Cependant ces plantes seront moins épaisses de la base, et se ramifient difficilement.

Multiplication du Brachychiton bidwillii

Le semis est facile. Les graines germent dans un sol humide et à la chaleur. Le sol est gardé humide tout le premier mois de la plantule, le temps pour celle-ci de produire quelques réserves d’eau.

Espèces et variétés de Brachychiton

20 espèces dans ce genre :
Brachychiton aerifolius,  la sterculie à feuille d’érable
Brachychit discoclor, espèce massive de 24 m
Brachychiton populneus, le kurrajong
Brachychiton rupestris,  la sterculie des rochers

Lire aussi
Bien choisir son lapin nain Bien choisir son lapin nain

Les animaleries et certaines jardineries proposent régulièrement de petites boules de poils prêtes pour l'adoption. Craquant à souhait, un lapin nain peut apporter beaucoup de joie au sein d'une...

Bien nourrir son lapin nain Bien nourrir son lapin nain

Les lapins nains sont de petits compagnons merveilleux, qui, pour être en bonne santé, ont besoin d'une nourriture variée. Au delà des granulés industriels et mélanges tout prêts, apprenez à...

Un lapin nain au jardin Un lapin nain au jardin

On le croit fragile et vulnérable, mais le lapin nain peut tout à fait vivre toute l'année au jardin. Heureux de cette liberté, il pourra gambader tout à son aise, creuser et déguster des pousses...

Le cerisier nain du Japon, conseils de culture Le cerisier nain du Japon, conseils de culture

Jérôme BLIN des Pépinières DAUGUET nous conseille sur la culture du ceriser du Japon, Prunus incisa. Comment le planter ? Comment l'entretenir ? Comment le tailler ? Un cerisier ornemental Le...

Vos commentairesAjouter un commentaire