Latanier, Sabal nain

Latanier, Sabal nain, Sabal minor

Botanique

Nom latin  : Sabal minor
Synonymes  : Sabal adansonii, Sabal louisiana, Sabal minima, Chamaerops louisiana
Origine  : Sud-est des États-Unis
Espèces proches : Sabal etonia, Sabal miamiensis
Période de floraison : été
Couleur des fleurs  : crème
Type de plante : palmier
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : persistant
Hauteur : 2 à 3 m

Planter et cultiver

Rusticité  : rustique, -15°C
Exposition  : mi-ombre à ensoleillé
Type de sol : riche et humifère, fertile
Acidité du sol  : faiblement acide à neutre
Humidité du sol  : normal à frais
Utilisation : extérieur, véranda, serre, tissage des feuilles
Plantation, rempotage : printemps
Méthode de multiplication : semis

Généralités

Sabal minor, le sabal nain ou latanier, est un petit palmier originaire d’Amérique du Nord. Le genre Sabal comprend une quinzaine d’espèces et appartient à la famille des Arécacées. Le sabal nain, fait partie des palmiers les plus rustiques. Bien qu’il grandit bien mieux lorsqu’il dispose d’été chaud et long, il serait l’un des palmiers capables de s’acclimater dans la moitié nord de la France.

Description du sabal nain

Sabal minor est un petit palmier. Il est généralement acaule, puisque son stipe est souterrain, bien que parfois il émerge de terre pour former un tronc court portant la base des anciennes feuilles. Il croît lentement, d’autant plus quand le climat n’est pas très chaud, et atteint à maturité 2 à 3 m de hauteur.

Sa couronne porte 5 à 10 feuilles. Ses palmes arrondies, de 1 à 2 m d’envergure, sont faites de folioles soudées sur la moitié, puis divisées ensuite, leur pétiole est long de 0,50 à 1 m.

Sabal minor est mature au bout de 10 ans et fleurit en grappes de petites fleurs blanchâtres. Elles sont autofertiles et produisent des graines.

Comment cultiver le latanier ?

Sabal minor est assez facile à vivre, il est tolérant sur le type de sol, supportant éventuellement même une terre un peu lourde. Par contre il demande un sol fertile, et apprécie un dépôt de compost frais autour de son stipe chaque année. On lui offre une situation ensoleillée dans la moitié nord, ou mi-ombre dans la moitié sud de la France, mais surtout abrité du vent. Une cour fermée, l’abri d’un mur ou une place au centre d’une cuvette de végétation peuvent lui permettre de disposer d’une accumulation de chaleur supplémentaire, bénéfique pour sa croissance. Il apprécie des apports d’eau réguliers.

Il doit être transplanté au jardin au printemps après les derniers froids, et être très régulièrement arrosé les deux premières années pendant la saison de croissance.

Le latanier est rustique jusqu’à -15 °C, et même supporte des pointes à -20 °C lorsqu’il est installé depuis longtemps. Il faut cependant éviter qu’il n’ait trop d’eau qui coule au creux de sa couronne en hiver. On peut éventuellement lui mettre une protection contre la pluie.

Comment optimiser l’acclimatation de Sabal minor dans une région un peu limite ?

Les jeunes plants qui n’ont pas encore développé de stipe sont plus fragiles au gel. Il faut donc les faire croitre en serre froide, avant de les planter en extérieur. Les sabals nains sont donc plantés lorsqu’ils ont déjà un stipe (même souterrain).

Les deux à trois hivers suivant, une protection permet au sabal nain de passer plus facilement l‘hiver : il peut être enveloppé d’un voile, ou au moins protégé des précipitations. Un paillage épais de feuilles peut être placé pour l’hiver, donc les excès seront ôtés au printemps. Au bout de quelques années, Sabal minor, bien enraciné, devient plus rustique.

Il peut être fertilisé par des engrais pour palmiers seulement jusqu’en avril, car les trop jeunes feuilles de fin de saison ne résisteront pas au froid de l’hiver.

Multiplication de Sabal minor

Il ne se reproduit que par semis. Les graines semées en pot profond mettent quelques mois à germer. Il faut maintenir la terre toujours un peu humide. Les jeunes palmiers sont repiqués individuellement dès que possible. Ils détestent avoir leurs racines perturbées.

Espèces et variétés de Sabal

Le genre comprend un quinzaine d'espèces

Lire aussi
Bien choisir son lapin nain Bien choisir son lapin nain

Les animaleries et certaines jardineries proposent régulièrement de petites boules de poils prêtes pour l'adoption. Craquant à souhait, un lapin nain peut apporter beaucoup de joie au sein d'une...

Bien nourrir son lapin nain Bien nourrir son lapin nain

Les lapins nains sont de petits compagnons merveilleux, qui, pour être en bonne santé, ont besoin d'une nourriture variée. Au delà des granulés industriels et mélanges tout prêts, apprenez à...

Un lapin nain au jardin Un lapin nain au jardin

On le croit fragile et vulnérable, mais le lapin nain peut tout à fait vivre toute l'année au jardin. Heureux de cette liberté, il pourra gambader tout à son aise, creuser et déguster des pousses...

Le cerisier nain du Japon, conseils de culture Le cerisier nain du Japon, conseils de culture

Jérôme BLIN des Pépinières DAUGUET nous conseille sur la culture du ceriser du Japon, Prunus incisa. Comment le planter ? Comment l'entretenir ? Comment le tailler ? Un cerisier ornemental Le...

Vos commentairesAjouter un commentaire