Câprier commun, Câprier épineux

Câpres et fleurs de l'ile de Pantelleria, Italie

Botanique

Nom latin  : Capparis spinosa
Origine  : Europe du sud et nord de l'Afrique, Himalaya
Période de floraison : mars à mai
Couleur des fleurs  : blanc
Type de plante : plante méditerranéenne
Type de végétation : arbustive
Type de feuillage  : persistant
Hauteur : 1 à 2 m

Planter et cultiver

Rusticité  : rustique -7°C
Exposition  : ensoleillée
Type de sol : pauvre et caillouteux
Acidité du sol  : neutre à basique
Humidité du sol  : normal à sec
Utilisation : potée, massif, plante condimentaire, plante médicinale
Plantation, rempotage : printemps, automne
Méthode de multiplication : bouturage, semis

Capparis spinosa, le câprier épineux est un arbrisseau de la Famille des Capparacées. Le câprier est distribué du pourtour méditerranéen jusqu’aux montagnes de l’Himalaya à plus de 3000 m, et croît naturellement en France en climat méditerranéen, dans les milieux caillouteux et chaud, voire dans les rochers, ou au milieu d’un vieux mur. Il est couramment cultivé pour ses câpres, un condiment de choix, mais c’est aussi un arbuste ornemental.

Description du câprier commun

Le câprier commun forme un arbrisseau plus large que haut qui développe une souche ligneuse. Ses tiges souples et arquée s’allongent sur plus d’un mètre et retombent très gracieusement lorsqu’il pousse en surplomb. Les feuilles alternes et rondes, sont vert glauque, elles semblent rangées régulièrement de part et d’autre des tiges. Les pétioles sont nantis de 2 épines qui tombent par la suite. La sous-espèce Capparis spinosa ssp. inermis est une sous-espèce sans épines.

A mi-printemps, les fleurs se développent à l’aisselle des feuilles, le long des tiges. Bien qu’elles soient fugaces, elles ne manquent pas de charmes avec leur corolle large de 4 pétales blancs à rosés d’où jaillit un faisceau de longues étamines blanches. Elles sont parfumées. Les fruits sont longuement pédonculé, ovales à allongés, de 4 à 5 cm.

Culture de câprier commun

Capparis spinosa est une plante thermophile : il demande une exposition le plus ensoleillée possible, avec beaucoup de chaleur. Le sol doit être très drainant, de caillouteux à rocailleux, pauvre en matière organique. Il exige un de ph neutre à basique et supporte le calcaire.

Il est pleinement rustique jusqu’à -7 °C. Dans les régions au climat doux, il sera implanté en automne, mais si le froid hivernal est un peu limite, il sera planté au printemps, puis protégé par un paillis chaque hiver. Parfois recépé par le gel, il est capable de repartir de souche. Une fois bien implanté, il est résistant à la sécheresse, mais avant cela, il demande à être arrosé la première année de culture.
Le câprier commun peut être planté en massif, ou maintenu en conteneur, mais il est magnifique lorsqu’il cascade d’une position haute : talus, rocaille, muret..

Au printemps, il peut être taillé assez bas pour l’obliger à produire plus de longues branches jeunes.

Récolter les câpres

Les carpes ou câprons, sont les boutons de fleur. Ils sont récoltés au matin, au stade juste avant qu’ils ne commencent à se colorer. Ils sont ensuite conservés dans le vinaigre.

Autres usages du câprier

Les câpres, outre leur gout intéressant, sont censées aiguiser l’appétit et soulager les douleurs de l’estomac. On leur accorderait une action contre le développement de la cataracte.

Les jeunes tiges sont parfois consommées cuites, comme les asperges.

Les racines et l’écorce ont un effet désinfectant sur le tube digestif, et sont également diurétiques.

Multiplier le câprier commun

Capparis spinosa se reproduit par bouturage ou semis. Les graines sont extraites du fruit et semées dès que possible à la chaleur.

Les boutures sont prélevées en juillet-aout sur du bois mi-mûr. Elles sont maintenues à l’étouffé dans un sol sablonneux un peu humide.

Espèces et variétés de Capparis

250 espèces environ
Caparis tomentosa, originaire d’Afrique
Capparis decidua, aux fleurs orange
Capparis flexuosa, aux très longues étamines
Capparis grandiflora, originaire d’Indes Capparis spinosa ssp inermis, sans épines

Lire aussi
Le lombric, ver de terre commun Le lombric, ver de terre commun

Le ver de terre commun ou lombric commun (embranchement des annélides, famille des Lumbricidés) est un grand travailleur, il joue un rôle fondamental dans la biologie de notre sol. Un grand...

Le crapaud commun, un batracien utile pour votre jardin Le crapaud commun, un batracien utile pour votre jardin

Le printemps approche, lentement mais sûrement, et, pour certains, il est pour demain, après-demain; seules la température, l'humidité et la luminosité déclencheront le réveil après 3 à 4 mois de...

Frêne commun, Fraxinus excelsior : fiche botanique Frêne commun, Fraxinus excelsior : fiche botanique

Fiche botanique consacrée au frêne commun, Fraxinus excelsior Le frêne commun se trouve partout en France excepté dans le sud-est. On peut en trouver du nord Picardie à la Champagne en passant par...

Châtaignier commun, Castanea sativa : fiche botanique Châtaignier commun, Castanea sativa : fiche botanique

Fiche botanique consacrée au châtaignier commun, Castanea sativa Originaire du bassin méditerranéen, le châtaignier est présent dans de nombreuses régions françaises, cependant il est rare dans le...

Vos commentairesAjouter un commentaire