Giroflée jaune, Murailler, Violier, Ravenelle

Giroflée

Botanique

Nom latin  : Erysimum cheiri
Synonymes  : Cheiranthus cheiri
Famille  : Brassicacées, Crucifères
Origine  : Europe
Période de floraison : printemps
Couleur des fleurs  : jaune, orange, pourpre, brun
Type de plante : fleur
Type de végétation : bisannuelle, vivace éphémère
Type de feuillage  : caduc
Hauteur : de 20 à 80cm

Planter et cultiver

Rusticité  : rustique
Exposition  : soleil
Type de sol : ordinaire, léger, bien drainé
Acidité du sol  : neutre
Humidité du sol  : normal
Utilisation : rocaille, massif, fleur coupée
Plantation, rempotage : printemps
Méthode de multiplication : semis en mai, bouturage au printemps
Maladies et ravageurs : les limaces, le mildiou

La Giroflée jaune, Erysimum cheiri est une plante répandue naturellement de l’Europe jusqu’en Asie centrale. On la rencontre au fil de nos promenades, sur des friches rocailleuses ou s’accrochant à un vieux mur, capable de produire une belle plante avec si peu de racines ! Pour nos jardins, de nombreuses variétés aux coloris chaleureux et avec de plus grosses fleurs sont à notre disposition.

Description de la giroflée jaune, Erysimum cheiranthus

La giroflée jaune, Erysimum cheiri appartient à la famille des Brassicacées, celle des choux, (anciennement crucifères) et porte les fleurs à 4 pétales, caractéristiques de cette famille. C’est une plante dite vivace à vie brève, que l’on considère souvent comme bisannuelle, lorsqu’on la cultive au jardin.

La plante peut atteindre 60 cm de haut, elle porte des branches ramifiée qui se lignifient (forment du bois). Les feuilles alternes sont en forme de glaive, plus ou moins feutrées de blanc, elles ont une couleur qui va du vert sombre au gris bleuté. La couleur des fleurs est elle-même variable, jaune pur, orange, bronze, ou bicolore. Les variétés horticoles ont amené d’autres couleurs intéressantes comme le rouge écarlate ou le rose soutenu (var. ‘Covent Garden’). Quatre pétales larges forment une fleur plate et odorante de 3 à 6 cm de large, les fleurs apparaissent au sommet de chaque tige, tôt au printemps, attirant les insectes pollinisateurs. La plante possède une racine pivotante, et globalement son système racinaire est peu développé par rapport au volume de la plante.

Comment cultiver la giroflée jaune, Erysimum cheiranthus ?

La giroflée Erysimum cheiranthus se plait dans un sol drainant, elle offre des couleurs vives qui habillent les parterres ensoleillés, même s’ils sont très secs. Mais ses racines étant fragiles, elle supporte assez mal le repiquage. Donc pour implanter cette plante dans votre jardin, le semis sera la méthode la plus indiquée. Le plus simple étant le semis direct à l’automne : vous semez les graines sur une terre nettoyée en surface. La floraison sera petite la première année, mais importante la seconde année. Rabattre les tiges défleuries permet d’allonger la floraison, mais il faut prendre soin de laisser quelques fleurs former des siliques : les gousses allongées qui renferment les graines, afin d’assurer la descendance.

Vous pouvez ensuite laisser chaque année les plantes se ressemer naturellement ou si vous voulez maitriser davantage leur emplacement, récolter ces graines lorsque le fruit est sec mais pas encore ouvert.

Pour un semis de printemps, il est nécessaire que les graines soient stratifiées, donc elles doivent subir les dernières gelées.

La troisième année, la plante ne meure pas forcément mais devient dégingandé et perd de son intérêt.

Comment multiplier la ravenelle, Erysimum cheiranthus ?

Si vous avez obtenu des variétés particulières auxquelles vous tenez, il est possible de faire des boutures avec les rameaux supérieurs de la plante quand elle est défleurie. Comme le repiquage est déconseillé, tentez le bouturage en place en veillant à arroser régulièrement. La règle est d’en faire une quantité suffisante pour que quelques-unes reprennent, en ne laissant que 2 feuilles par bouture.

Le saviez-vous ?

Les fleurs de la ravenelle dégagent une forte odeur rappelant le clou de girofle, ce qui lui a valu le nom de giroflée. Cette fleur est utilisée en parfumerie.

Espèces et variétés de Erysimum

Le genre comprend plus de 70 espèces
Erysimum cheiri 'Brune de Dresde' aux fleurs rouges

Lire aussi
La giroflée de printemps La giroflée de printemps

Marcel DELHOMMEAU de la péplinière FUCHSIA-DELHOMMEAU nous parle des giroflées de printemps Les giroflées présentées nous rappelle les jardins de nos grands-mères avec leur odeur particulière....

La plante au bon endroit La plante au bon endroit

Si les plantes ont des qualités d'adaptation hors du commun, planter une exotique en montagne ou un résistant à l'intérieur c'est contre nature ! Soleil, vent, type de sol, froid, arrosage... en...

Comment protéger une plante exotique l'hiver ? Comment protéger une plante exotique l'hiver ?

Difficile de ne pas succomber à une belle plante exotique dans son jardin, mais si vous n'habitez pas une région au climat doux, une protection hivernage s'impose ! Nous prendrons ici, l'exemple...

Le retour du printemps pour notre plante exotique Le retour du printemps pour notre plante exotique

Cet article fait suite à la fiche Protéger efficacement une plante exotique en hiver ou nous avions pris comme exemple la protection d'un jeune bananier, que nous retrouvons ici... Au début du...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Laurence Saintot
    Et bien j'en ai dans mon jardin je crois ....je me demandais ce que c'était et votre photo vient de me donner ma réponse ....merci....je vous enverrai une ou deux photos dès qu'elles seront bien fleuries....
    Répondre à Laurence Saintot
    Le 01/05/2013 à 07:33
  • Yvette Laure Leroy
    Trouve-t-on des giroflées (violier) au Québec ?
    Répondre à Yvette Laure Leroy
    Le 27/02/2012 à 04:37