Palmier nain, Palmier de Méditerranée

Palmier nain, Palmier de Méditerranée, Chamaerops humilis

Botanique

Nom latin  : Chamaerops humilis
Origine  : Sud de l'Europe, bassin méditerranéen
Espèces proches : Chamaerops cerifera
Période de floraison : fin du printemps, début d'été
Couleur des fleurs  : jaune
Type de plante : palmier
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : persistant
Hauteur : 2-3 m. (très vieux sujets jusqu'à 8 m).
Toxicité : Attention aux pointes des feuilles basses et pointues

Planter et cultiver

Rusticité  : -12°C
Exposition  : soleil, mi-ombre
Type de sol : sol drainant (sableux, caillouteux)
Acidité du sol  : neutre
Humidité du sol  : normal à sec
Utilisation : isolé en massif ou dans une pelouse
Plantation, rempotage : printemps
Méthode de multiplication : semis ou division de la touffe au printemps
Maladies et ravageurs : le papillon palmivore

Petit palmier très ornemental apprécié pour sa rusticité, sa résistance à la sécheresse et aux embruns, le Chamaerops humilis fait partie de la famille des Arécacées. Il est originaire des zones sèches et sableuses du Sud de l'Europe plus particulièrement du bassin méditerranéen.

Ses grandes feuilles palmées de 40 à 80 cm de diamètre, vertes, argentées ou bleutées selon la variété, se déploient au sommet d'un ou plusieurs stipes couverts de fibres marrons entrelacées laissant apparaître la base des anciennes feuilles tombées de façon naturelle. Le Chamaerops présente un port trapu et dépasse rarement les 2,5 mètres de hauteur.

Un Chamareops humilis dans mon jardin ?

Ce palmier, nous l'avons vu, possède de nombreux atouts dont celui de pouvoir être cultivé au Nord de la Loire sans avoir à se soucier des éventuelles gelées car cette espèces résiste jusqu'à -10°.

A partir de -12°, les feuilles peuvent néanmoins être détruites mais il y a de fortes chances pour que votre palmier reprenne dès les premiers beaux jours et ce, même si le cœur a été atteint.

Des rejets se formeront alors à la base de la plante ; surtout ne la coupez pas avant de lui avoir laisser sa chance !

Conditions de culture du palmier nain

Le Chamaerops humilis n'a pas son pareil pour donner une petite touche exotique au jardin. En arrière plan d'une rocaille ensoleillée, bien centralisé sur une pelouse, ou dans un patio abrité, il est le sujet idéal pour tout ceux qui rêvent d'un palmier sans jamais avoir osé en installer un par peur du froid.

Plantez le chamaerops au printemps en plein soleil. Ce palmier très facile de culture et d'entretien ne requiert pas un sol très fertile bien au contraire : un sol léger, bien drainé voire sablonneux et une des conditions primordiales à sa réussite.

Plantez votre palmier en situation bien abritée des vents dominants, près de l'angle d'un mur, derrière une haie ou une palissade pour le protéger au maximum.

La première année, veillez à arroser votre chamaerops fréquemment surtout en été par temps sec, le temps que le système racinaire s'installe bien. Dès l'automne, paillez le pied afin de le protéger du froid.

Dans les zones montagneuses, le chamaerops devra être cultivé en jardin d'hiver, appartement ou en serre, car malgré sa rusticité, il ne supporte pas un gel fort et prolongé durant de longues semaines. Vous pourrez toutefois le sortir dès que le printemps sera bien installé en l'habituant progressivement aux rayons directs du soleil.

La multiplication se fait par semis au printemps. Laissez tremper les graines dans un verre d'eau tiède quelques jours puis semez en mini serre chauffée ou dans une caissette disposée sur un radiateur, dans un mélange léger constitué de ¾ de sable pour ¼ de terreau. La germination peut être lente (jusqu'à 3 mois) mais une fois celle-ci enclenchée, les choses pourront très vite s’accélérer. Placez alors les plantules dans des pots individuels à l'abri des intempéries jusqu'au printemps suivant ou elles seront installées en pépinière. Attendez au moins trois ans avant d'envisager une plantation en pleine terre pour que la plante ait un système racinaire suffisamment développé.

Espèces et variétés de Chamaerops

Le genre comprend moins de 3000 espèces
Chamaerops humilis l'espèce type
Chamaerops cerifera mais feuillage plus large, de couleur vert bleuté et développement plus lent

Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
Savoir choisir son palmier Savoir choisir son palmier

Florian DUROUSSET de la pépinière bio jardins nous parle de la bonne manière de choisir un palmier Cela commence par définir l'emplacement final du palmier car au nord on ne placera peut-être pas...

Le rotin, un palmier grimpant Le rotin, un palmier grimpant

Sous l'appellation commune de 'palmier à rotin' se cachent de nombreuses espèces tropicales de palmiers grimpants à fort développement. Ces plantes étonnantes sont utilisées dans de nombreux...

Charançon rouge du palmier, Rhynchophorus ferrugineus Charançon rouge du palmier, Rhynchophorus ferrugineus

Le charançon rouge est un coléoptère originaire des îles indonésiennes et de l'Inde méridionale. Il détruit sur ses terres d'origine les plantations de cocotiers ; il est donc considéré comme...

Papillon du palmier, Paysandisia archon Papillon du palmier, Paysandisia archon

Le papillon du palmier (Paysandisia archon) est un insecte de fort belle envergure (10 cm), faisant partie de la famille des Lépidoptères. Ce papillon est très coloré. Les ailes antérieures sont...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Cochain (Royan 17)
    Mon palmier nain est vert, planté dans une jardinière pleine de terreau. Je voudrais le transplanter dans un trés grand pot plastique. Quand et que puis je faire pour réussir ?
    Répondre à Cochain
    Le 22/02/2016 à 18:56