Gaillarde

Fleur de gaillarde, Gaillardia

Botanique

Nom latin  : Gaillardia
Origine  : États-Unis (centre et Sud) et Amérique du Sud
Période de floraison : de juin à septembre
Couleur des fleurs  : jaune, orange, rouge
Type de plante : fleur
Type de végétation : annuelle, vivace
Type de feuillage  : caduc
Hauteur : de 20 cm jusqu'à 90 cm selon les espèces

Planter et cultiver

Rusticité  : rustique
Exposition  : soleil
Type de sol : bien drainé, ordinaire, même pauvre
Acidité du sol  : neutre
Humidité du sol  : normal à sec
Utilisation : bordure, massif, rocaille, fleur coupée
Plantation, rempotage : printemps
Méthode de multiplication : semis sur couche chaude au printemps, division des touffes, boutures de racines.
Maladies et ravageurs : les limaces pour les jeunes plants, oïdum

Le nom commun de cette fleur, gaillarde, s’inscrit dans une sémantique de gaité, robustesse et vigueur, des qualités qui lui correspondent particulièrement bien, pourtant les Gallardia furent baptisées en l’honneur de Mr Gaillard de Charentonneau. La première gaillarde fut échantillonnée par Meritwether en 1807 et nommée par Frederick Purch en 1813.

Le genre Gaillardia représente une trentaine d’espèces américaines dont la plupart sont distribuées en Amérique du Nord et au Mexique, 2 espèces cependant sont présentes en d’Amérique du Sud. Elles appartiennent à la famille des Astéracées comme le tournesol ou la marguerite. Seules quelques espèces sont cultivées aux jardins, mais disponibles sous de nombreux cultivars, tous plus gaies les uns que les autres.

Dans quelles circonstances utiliser des gaillardes ?

Planter des gaillardes, c’est l’assurance d’une longue floraison de « marguerites » aux couleurs chaudes. Ce sont d’excellentes plantes fleuries pour le jardin comme pour la culture en conteneur. Elles sont particulièrement utiles pour fleurir un massif très ensoleillé sur un sol difficile, car sec et pauvre, également pour fleurir rapidement un jardin nouveau (après construction), ou réaliser le cache-misère d’un sol perturbé. Elles tolèrent les fortes chaleurs.

En sol plus riche ou mieux arrosé, elles seront d’autant plus vigoureuses et florifères. En revanche, ce elles ne supportent pas, ce sont les sols lourds ou humides en permanence.

Les variétés, naines et compactes, ou hautes, de couleur très vive, trouvent leur place dans les mixed-border, jardin informel et même prairies fleuries. Elles ne demandent que peu de soins.

Les gaillardes vivaces se plantent à partir de plantes en godet au printemps. Les annuelles se sèment, mais sont parfois vendues sous forme de plantes à repiquer au printemps également.

Les différentes espèces de gaillardes les plus cultivées

Parmi les gaillardes annuelles 

Gaillardia pulchella et/ou Gaillardia pulchella var picta, la gaillarde peinte

Cette gaillarde annuelle est extrêmement floribonde et de croissance rapide. Des semis hâtés au printemps sont capables de fleurir dès le mois de mai. Mais surtout, c’est une plante idéal pour jardinier paresseux ou trop occupé, car d’une part elle donne de bons résultats en semis direct et d’autres parts, elle peut se débrouiller toute seule d’année en année, puisque si on la laisser fructifier, elle se réensemence spontanément d’une année sur l’autre. Cela ne convient vraiment bien qu’aux amateurs de jardins un peu libres. Ces semis permettent de profiter de la variabilité de l’espèce et d’obtenir d’intéressantes combinaisons de couleurs en mélanges.

Attention cependant, les jeunes plantes ont la mauvaise idée de ressembler un peu au pissenlit : le risque est important de les sarcler dans un geste trop rapide. Avec un peu d’observation et de l’expérience cependant, le jardinier les différencie par l’aspect et non pas la forme des feuilles : les feuilles de la gaillarde sont beaucoup plus poilues.

Variétés :

  • Gaillardia pulchella var picta apporte une belle diversité de couleurs en grandes fleurs plates : les cultivars les plus courants sont 'Indian Chief Red’ et ‘Picta Mixed'
  • Gaillardia pulchella var laurenziana, présente des ligules tubulaires, donc des fleurs plus doubles ou rappelant la forme de bleuet : cultivars de série Lorenziana 'Sunshine', ‘Gaity Double Mixed’ et ’Double Tetra Fiesta’ qui est tétraploïde. ex ‘Red Plum’ ou ‘Yellow Plum’

Gaillardia amblyodon, la gaillarde annuelle rouge

Gaillardia ambyoldon est originaire du Texas. C’est une annuelle, assez proche de l’espèce Gaillardia pulchellus. Elle a une hauteur moyenne de 60 cm, et une floraison un peu plus tardive. Cette superbe annuelle produit des capitules ligulés rouge sombre, pourpres ou cuivrés, maintenue par des tiges bien rigides.

Parmi les gaillardes vivaces

Gaillardia aristata, la gaillarde aristée ou à feuilles lancéolées

La gaillarde aristée est une plante vivace qui vit 4 à 5 ans. Elle arbore le plus souvent des fleurs en forme de marguerites bicolores rouge et jaune. Elle se montre très rustique à condition que le sol soit drainant, et que la terre ne s’imbibe pas d’eau en hiver.

Les quelques variétés horticoles proposent des plantes plus compactes, aux larges inflorescences, jaunes ou orange avec un disque central plus sombre. Ex ‘Amber Wheels' arbore de larges marguerites plates, mais un peu chiffonnées, jaune d’or au cœur ocre.

Gaillardia x grandiflora ou gaillarde à grandes fleurs

Hybride entre la gaillarde aristée et la gaillarde peinte, les gaillardes à grandes fleurs sont les plus cultivées et pour cause, elles cumulent les qualités de leurs deux parents, la rusticité et la pérennité de l’une avec la floribondité et les coloris et formes variées de l’autre. Cette plante vivace est aussi bien plus vigoureuse, mais en contrepartie de sa floribondité l’use rapidement, elle ne vit que quelques années.

Gaillardia X grandiflora se décline donc en de nombreux cultivars  (liste non exhaustive)

  • La série Arizona  offre des plantes basses, aux fleurs bien plates et bicolores : ‘Arizona Sun’, ‘Arizona Abricot’, ‘Arizona Red Shades’.
  • La série Goblin ou Kobold regroupe les anciennes variétés. Le cultivar 'Golden Goblin' à l’intérêt de se réensemencer spontanément.
  • Les gaillardes ‘Bourgogne’ ou ‘Burgunder’, grandes et rouge sombre sont aussi fidèles au réensemencement.
  • La série ‘Fanfare’ : ‘ Fanfare Blaze’, ‘Fanfare Citronella’, fanfare Regal, ont d’étonnantes ligules tubulaires.
  • La série ‘Sunset’ rassemble des plantes compactes, bien formées, aux grandes marguerites simples et bicolores

Comment conserver ses gaillardes à grandes fleurs plus longtemps au jardin ?

Pour limiter son épuisement, bien que ce ne soit pas indispensable, les têtes juste défleuries peuvent être coupées au fur et à mesure. La plante se fatigue donc moins, car elle ne produit pas de graines. Une autre méthode consiste à rabattre les tiges florales en septembre et ne pas la laisser fleurir en automne. Cependant, pour conserver son cultivar préféré de gaillarde à grandes fleurs, il faut le diviser au printemps régulièrement (tous les 2 ans).

Le semis est possible, mais à part quelques cultivars connus pour cela, les plantes issues de semis ne sont pas identiques à leurs parents.

Semis et récolte des graines de gaillardes

Les graines sont récoltées avec des gants, car les têtes défleuries sont piquantes, lorsque les graines se détachent facilement du capitule.   Conservées au frais et au sec, elles supportent le stockage et conserve une bonne capacité à germer pendant 3 ans.

Les gaillardes germent facilement à 20 °C. le semis peut être entrepris tôt au printemps en intérieur, ou plus tard en serre ou dehors. Une fois la germination accomplie, les plantules peuvent connaitre des températures plus basses pour leur croissance. Elles sont rustiques.

Pour l’espèce Gaillardia pulchella, certaines plantules germent dès l’automne et passe l’hiver pour fleurir précocement, c’est pourquoi elle réussit si bien en semis spontané, car les semis s’étalent sur la fin d’été/automne et tout le printemps. Mais les graines récoltées pour un semis en pot seront semées de préférence au printemps.

Espèces et variétés de Gaillardia

Le genre comprend 30 espèces

  • Gaillardia aristata, espèce très haute présentant des fleurs à fleurons rayonnants jaunes,
  • Gaillardia X grandiflora, hybride à grandes fleurs jusqu'à 15 cm de diamètre,
  • Gaillardia pulchella, espèce annuelle dressée buissonnante, fleurons pourpres entourés de jaune ou de rouge.
Lire aussi
Installation d'un arrosage automatique pour le potager Installation d'un arrosage automatique pour le potager

Mr Collinet habitant à Marseille : Je souhaite mettre en place dans mon jardin un arrosage automatique (goutte à goutte) pour le potager. Comment faut-il faire ? Les 3 principales contraintes...

Un potager au balcon Un potager au balcon

Nulle raison de se priver de la joie de récolter des légumes frais cultivés de façon naturelle sous prétexte que vous ne possédez qu'un simple balcon. A la fois décoratif et utile, cet aménagement...

Le calendrier du potager Le calendrier du potager

Ce tableau donné à titre indicatif présente les périodes de semis, de repiquage et de récolte pour les principaux légumes et pour un climat moyen (type Ile-de-France). Pour chaque espèce, il existe...

Débuter un potager Débuter un potager

Des légumes fraîchement cueillis et regorgeant de saveur qui n’en a pas rêvé ? Sautez le pas en créant votre potager : plaisir des sens garanti ! Le choix de l’emplacement Plusieurs...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Aygues31 (Midi Pyrénées)
    Pour ces fiches de plantes, on ne trouve que rarement un conseil sur les époques possibles des semis et/ou de repiquage.
    Répondre à Aygues31
    Le 22/07/2016 à 13:37
  • Colette Bourdages
    La Gaillarde fut planté dans notre jardin en mémoire d'un papa Yvon et dont les qualités de la fleur: " généreuse, peu exigeante, robuste et vigoureuse" sont à l'image de ce père tant aimé: par la joliesses des fleurs aux couleurs chaudes au charme campagnard, il saura en rayonner dans notre jardin...dans chacun de nos " aujourd'hui!!!!
    Répondre à Colette Bourdages
    Le 07/07/2013 à 17:45
  • Zineb Filali
    Bell fleure
    Répondre à Zineb Filali
    Le 31/01/2013 à 12:01