Acroclinium à fleur de camomille

Acroclinium à fleur de camomille, Rhodanthe anthemoides

Botanique

N. scientifique Rhodanthe anthemoides
Synonymes Acroclinium athemoides, Helichrysum anthemoides, Helipterum anthemoides
Origine Est de l'Australie
Floraison début du printemps jusqu'à l'été
Fleurs blanc
Typeplante vivace, plante alpine, plante de rocaille
Végétationherbacées
Feuillage semis-persistant
Hauteur30 cm

Planter et cultiver

Rusticité rustique jusqu'à -7°C
Exposition mi-ombre
Soldrainant
Acidité légèrement acide à légèrement basique
Humidité normal, pas de sécheresse
Utilisationrocaille, pente, jardin de gravier, massif, potée
Plantationautomne, printemps
Multiplicationdivisions, semis, boutures
Acroclinium à fleur de camomille, Rhodanthe anthemoides

Rhodanthe anthemoides, l’acroclinium à fleurs de camomille est une plante herbacée vivace appartenant à la famille des Astéracées. l’acroclinium (de son ancien nom latin) à fleurs de camomille est une espèce montagnarde originaire de l’est de l’Australie. Elle croît dans les crevasses ou accrochée aux falaises.   L’accroclinium à fleurs de camomille est plutôt une plante alpine, elle dessine un adorable coussinet couvert de petites marguerites très précoces. Les acrocliniums sont considérés comme les immortelles d’Australie.

Description de l’acroclinium à fleurs de camomille

Rhodanthe anthemoides est une petite plante basse formant un coussinet dense. Elle mesure de 25 à 30 cm de hauteur et s’étale sur 30 à 60 cm. L’espèce est plutôt variable, c’est pourquoi nombre de cultivars sont préférés pour la culture et la propagation. Les fines tiges et les feuilles de Rhodanthe anthemoides sont plus ou moins duveteuses, vert à blanchâtre. Les feuilles sont alternes, linéaires à étroitement lancéolée, longues de 1,5 cm et large de 2 mm. Les tiges florales sont fines et raides, bien dressées. Ce feuillage est aromatique.

Les fleurs sont regroupées en un capitule solitaire, une petite marguerite large de quelques centimètres, composée d’une quarantaine de fleurs centrales fertiles jaunes et entourées de bractées papyracées imbriquées, les plus externes étant brunes à rouges, tandis que les plus proches des fleurs fertiles sont blanches, très lumineuses une fois le capitule épanoui. L’acroclinium à fleurs de camomille se couvre de charmantes « fleurs » immortelles semi-doubles.

Les cultivars proposés à la culture sont sélectionnés pour leur forme, floribondité et la taille de leurs capitules ; certains sont même rouges en bouton comme Rhodanthe anthemoides ‘Paper Baby’ ou ‘Paper Cascade’.

Comment cultiver l’acloclinium à fleurs de camomille ?

Rhodanthe anthemoides se plait dans un sol pas trop riche et drainant. Plante de montagne, elle accepte de croitre en sol très minéral, sablonneux ou caillouteux, d’un ph moyen, légèrement acide à légèrement basique. Rhodanthe anthemoides est rustique jusqu’à -7°C. Elle sera cultivée en extérieur dans les régions aux hivers doux, elle peut éventuellement être protégée par une cloche en hiver ailleurs.

Sa nature alpine la rend également sensible aux trop hautes températures en été, ainsi qu’à la sécheresse. Elle doit être arrosée régulièrement et sera bien plus à l’aise dans une exposition à l’est, qui permet un ensoleillement presque complet l’hiver, mais le matin seulement en été.

La plante est installée de préférence au printemps, juste dans la terre du jardin ordinaire (si elle n’est pas trop argileuse) allégée avec un peu de terreau et de sable ou gravier.

Une fois la première floraison fanée, couper toutes les tiges permet d’en obtenir une seconde. Cette dernière peut-être laissée venir à graines, car si Rhodanthe anthemoides trouve les conditions adéquates, elle se ressème spontanément. En revanche, la descendance peut apporter de la variabilité : il faudra se débarrasser des individus les moins beaux.

Comment multiplier Rhodanthe anthemoides  ? 

Le bouturage est facile : les boutures sont faites avec la base des tiges. Celles-ci sont prélevées au plus bas sur la plante, débarrassées de leurs feuilles basses et trempées dans un verre d’eau, dont l’eau sera changée très régulièrement ; les boutures s’enracineront en quelques semaines. Dès l’apparition des premières racines, les boutures sont rempotées, mises à l’étouffée pendant une semaine, puis découvertes.

Les graines germent après une stratification froide, soit 6 semaines minimum à 4 °C ou un hiver dehors ;   elles sont alors semées en automne et germent au printemps.

Espèces et variétés de Rhodanthe

Une quarantaine d’espèces comprises dans le genre  

  • Rhodanthes et Helipterum
  • Rhodanthe chlorocephala ssp rosae, l’acroclimuim rose
  • Rhodanthe manglesii, petit tapis pour zone séche
Lire aussi
Camomille romaine, Camomille noble, Grande camomille, Chamaemelum nobile Camomille romaine, Camomille noble, Grande camomille, Chamaemelum nobile

Chamaemelum nobile, la camomille noble ou camomille romaine, est une plante vivace de la famille des Astéracées. Présente sur les landes et pelouses sablonneuses européennes, la camomille romaine...

Les bienfaits de la camomille Les bienfaits de la camomille

La camomille est une plante médicinale aux multiples vertus. Grande camomille, camomille allemande ou romaine, apprenons à mieux les connaître et les utiliser.

Matricaire odorante, Fausse camomille, Matricaria discoidea Matricaire odorante, Fausse camomille, Matricaria discoidea

La matricaire (Matricaria discoïdea) est une plante herbacée annuelle faisant partie de la famille des Astéracées. La fausse camomille serait originaire d'Amérique du Nord puis se serait répandue...

Fleur de cire, Fleur de porcelaine, Hoya carnosa Fleur de cire, Fleur de porcelaine, Hoya carnosa

Hoya carnosa, la fleur de porcelaine est une plante volubile de la famille des Asclépiadacées. Il est originaire des forêts tropicales ou subtropicales d'Asie. Cela fait de lui une excellente[...]

Vos commentairesAjouter un commentaire