Clématite à grandes pétales

Clématite à grandes pétales, Clematis macropetala 'Markhamii'

Botanique

N. scientifique Clematis macropetala
Famille Renonculacées
Origine Nord de la Chine, Sibérie, Mongolie
Floraison mars, avril, mai
Fleurs bleu, rose, blanche
Typeplante grimpante à rampante
Végétationplante vivace
Feuillage caduc
Hauteur2 à 3 m

Planter et cultiver

Rusticité très rustique, -34°C
Exposition ensoleillée
Solhumifère et drainant
Acidité légèrement acide à basique
Humidité frais à normal
Utilisationpergola, mur, haie, petit arbre
Plantationprintemps, automne
Multiplicationboutures
Taillelimaces, escargots sur les nouvelles pousses
Clématite à grandes pétales, Clematis macropetala 'Markhamii'

Clematis macropetala est une plante grimpante appartenant à la famille des Renonculacées. Cette espèce de clématite, botanique, est assez proche de Clematis alpina. Ce sont des espèces aux fleurs fines et retombantes qui changent agréablement des clématites horticoles à grandes fleurs. Originaire du nord de la Chine, de Sibérie et de Mongolie, Clematis macropetala est très rustique et ne craint pas les gelées tardives. Sa floraison est précoce et généreuse, pleine de charme.

Description de la clématite à grandes pétales

La clématite macropetala est une espèce au feuillage caduc, de petit développement. Si elle peut grimper de 2 à 3 m, elle préfère souvent rester plus basse et ramper sur le sol ou s’accrocher au pied d’un arbuste un peu dénudé. Les feuilles, finement découpées, ont 3 à 5 folioles d’un vert tendre. La floraison débute en avril et se poursuit jusqu’en mai, avec parfois une remontée plus tard en été sur les nouvelles tiges. La forme botanique montre une fleur pendantes, à 4 tépales longs et pointus, et un cœur blanc pur très fourni en étamines. Ces clochettes offrent beaucoup de délicatesse et se succèdent en une longue floraison, abondante et légère. Les formes doubles sont de véritables petits bijoux.

Les fruits qui succèdent aux fleurs sont également décoratifs, car plumeux et soyeux, ils accrochent la lumière. Ceux qui succède à la floraison d’été persistent longtemps en hiver, superbes lorsqu’ils sont recouverts de givre.

Cultiver la clématite macropetala

Malgré son aspect léger et délicat, Clematis macropetala est une plante solide et facile à cultiver. Elle préfère une orientation bien ensoleillée, qui la fera fleurir très abondamment, mais croît également en ombre légère ou à mi- ombre. Elle peut grimper mais aime aussi ramper, se développer sur les buissons bas, cascader d’un talus ou du haut d’un muret de soutènement. Sa culture est possible en grand conteneur, moyennant des arrosages réguliers et sans excès.

Elle est aussi intéressante pour enjoliver le pied dénudé d’un arbuste, par exemple d’un Hibiscus syriacus, ou d’un magnolia.

Clematis macropetala est planté dans un sol drainant, bien ameubli sur 40 cm minimum en tout sens, de préférence très humifère. La motte de la clématite est installée horizontalement à 10 cm sous la surface de la terre.

Comme tous ses congénères, Clematis macropetala aime avoir le pied ombragé et la tête au soleil. Une pierre, tuile ou ardoise, ou une plante vivace en vis-à-vis du soleil ainsi qu’un paillage épais sur les racines permettent au sol de rester plus frais.

Tailler Clematis macropetala

Une taille légère après la première floraison, oblige votre clématite macropetala à s’étoffer plus rapidement. Cette taille ne sera faite qu’à partir de la deuxième année, lorsque que la reprise de la plante est assurée. Plus sévère, une autre méthode consiste à tailler toutes les tiges de Clematis macropetala près de la base tous les ans, toujours après la floraison de printemps. Elle ne montre ainsi toujours que de jeunes tiges, et peut être utilisée en couvre-sol.

Multiplication

Clematis macropetala peut être marcottée. Le bouturage se fait au printemps et en début d’été. Les boutures de 2 à 3 entrenœuds, sont maintenues à l’étouffé sous plastique. Elles s’enracinent en 3 à 6 semaines. Elles ne seront plantées en place qu’au printemps suivant.

Espèces et variétés de Clematis

Le genre comprenant plus de 200 espèces. La plupart grimpantes
Clematis armandii, persistante et parfumée,
Clematis alpina, aux fleurs légères et retombantes
Clematis rehderiana, aux fleurs campanulées
Clematis hieracifolia, une vivace herbacée…
Clematis montana, vigoureuse et à petites fleurs
Clematis patens, ‘Docteur Ruppel’, solide cultivar aux fleurs roses
Clematis macropetala 'Markhamii' ou Markham’s Pink’, à fleurs roses doubles
Clematis macropetala ‘Maidwen Hall’, d’un bleu plus foncé
Clematis macropetala ‘White Swan’, aux fleurs blanches
Clematis macropetala, ‘Blue Lagoon’, fleurs doubles, bleu foncé
Clematis macropetala ’Eximia’, à la délicieuse teinte lavande

Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
Clématite vigne-blanche, Clématite des haies, Herbe aux gueux, Clematis vitalba Clématite vigne-blanche, Clématite des haies, Herbe aux gueux, Clematis vitalba

La clématite vigne-blanche, Clematis vitalba, appartenant à la famille des Renonculacées, est une espèce de clématite indigène en France. Elle déploie ses longues branches en s'accrochant sur les...

Clématite brûlante, Clématite flamme, Clématite poivrée, Clématite odorante, Clematis flammula Clématite brûlante, Clématite flamme, Clématite poivrée, Clématite odorante, Clematis flammula

La clématite brûlante est une clématite indigène, de la famille des Renonculacées que l'on rencontre relativement couramment en garrigue méditerranéenne, dans les milieux chauds et caillouteux,...

Clématite de Noël, Clematis cirrhosa Clématite de Noël, Clematis cirrhosa

Clematis cirrhosa, la clématite cireuse ou clématite de noël, est une plante grimpante appartenant à la famille des Renonculacées. Elle est d'origine méditerranéenne, et peut se rencontrer en...

Clématite des montagnes, Clematis montana Clématite des montagnes, Clematis montana

Clematis montana, la clématite des montagnes, est une plante grimpante appartenant à la famille des Renonculacées. Originaire de Chine et de l'Himalaya, la clématite des montagnes, très rustique,...

Vos commentairesAjouter un commentaire