Cordyline australe

Cordyline australis

Botanique

Nom latin  : Cordyline australis
Synonyme  : Dracaena australis
Famille  : Agavacées
Origine  : Nouvelle-Zélande
Période de floraison : mai, juin
Couleur des fleurs  : blanc
Type de plante : arbre à feuillage terminal
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : persistant
Hauteur : jusqu'à 10 m

Planter et cultiver

Rusticité  : rustique dans les régions au climat doux, en pot ailleurs
Exposition  : soleil, mi-ombre
Type de sol : riche en humus, bien drainé
Acidité du sol  : neutre
Humidité du sol  : normal à frais
Utilisation : isolé, pot, bac, serre froide
Plantation, rempotage : printemps
Méthode de multiplication : semis au printemps au chaud
Taille : pas de taille nécessaire
Maladies et ravageurs : les cochenilles, les araignées rouges

Très présente dans le Sud de la France, la Cordyline sait parfaitement donner un petit côté exotique au jardin grâce à sa silhouette élancée faisant penser à un palmier. Les variétés panachées ou pourpres sont spectaculaires en sujets isolés.

Un look mi-palmier/mi-yucca

Originaire de Nouvelle Zélande, la Cordyline australis ou Dracaena australis fait partie de la famille des Agavacées. Pouvant atteindre 10 mètres de hauteur pour 4 mètres d'étalement, la Cordyline australis, perchée sur son tronc rigide, ressemble à un palmier ou à un yucca.

Les feuilles lancéolées assez linéaires peuvent atteindre 90 cm de longueur. La couleur varie du vert clair au jaune/vert pour l'espèce type, en passant par de nombreuses panachures, jaunes, crèmes ou roses pour les cultivars. La variété 'purpurea' présente des feuilles plus larges et totalement pourpres.

Toutes les Cordylines ont un fort pouvoir ornemental et pourront être installées en sujet isolé au jardin, en fond de rocaille ou même en bac sur une terrasse. En été, des panicules très aériennes de plus de 1 mètre de longueur composées de petites fleurs blanches souvent odorantes ajoutent encore à sa beauté.

Conseils de culture

La Cordyline australis est une des espèces les plus rustiques du genre, elle pourra donc être plantée en pleine terre dans les régions privilégiées où le gel ne sévit pas trop fort et trop longtemps. Partout ailleurs une culture en grand pot ou en bac sera nécessaire.

Plantez la cordyline australe en plein soleil ou à la mi-ombre dans une terre riche et bien drainée car la plante ne supporte pas d'avoir les racines constamment humides. Choisissez un endroit bien abrité du vent surtout pour les espèces panachées, légèrement plus fragiles.

Les arrosages devront être réguliers en été mais très parcimonieux en hiver. Ajoutez un peu de compost au pied de la plante chaque printemps et renouvelez la couche en automne.

Dans les régions plus fraîches, n'oubliez pas de pailler copieusement le pied de la Cordyline et de la recouvrir d'un voile d'hivernage surtout les premières années ou en cas de gelées persistantes.

Partout ailleurs, installez la plante dans un grand bac de terreau dont le fond aura été bien drainé pour éviter le pourrissement racinaire. Installez les sujets au feuillage vert au soleil et ceux aux feuillages panachés à la pleine lumière tamisée, dans une serre, une véranda, un jardin d'hiver ou même un appartement lumineux. Arrosez deux fois par semaine en période de croissance et faites un apport d'engrais bio une fois par mois. En hiver arrosez tous les quinze jours.

Dès les beaux jours, vous pouvez sortir la plante au jardin pour qu'elle y passe l'été, il ne faudra pas oublier de la rentrer en automne avant les premiers froids.

Multiplication

La multiplication se fait en mini-serre chauffée par semis de graines préalablement trempées 24h dans de l'eau tiède. Le substrat devra être très léger (2/3 sable et 1/3 de terreau) et maintenu à une température d'au moins 18° pour que la germination soit effective.

Espèces et variétés de Cordyline

Le genre comprend une quinzaine d'espèces

  • Cordyline australis, l'espèce type au feuillage uni vert
  • Cordyline australis 'Albertii' au feuillage rainuré vert clair
  • Cordyline australis 'Purpurea' au feuillage pourpre
  • Cordyline australis 'Variegata' au feuillage aux bords crèmes
Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
Le lupin indigo, Baptisia australis Le lupin indigo, Baptisia australis

Thierry DENIS de la pépinière LES JARDINS DU MORVAN nous présente le Baptisia australis, une espèce de lupin Le Baptisia australis est une espèce de lupin qui comme tous les lupins pousse...

Création d'un jardin Création d'un jardin

Exemple de création de jardin par Rossano BARBONE Voici un jardin que j'ai réalisé pour une grande entreprise de vin prestigieux. Le dessin de ce jardin de 250 m2 a été guidé par différents points...

Un jardin tout en longueur Un jardin tout en longueur

Une demande de Nicolas Mulet J'ai un terrain qui est tout en longueur 20 m sur 80 m avec une légere pente. Notre proposition d'aménagement Platanus x acerifolia Cercis siliquastrum Sophora japonica...

Un jardin à mi-ombre Un jardin à mi-ombre

Une demande de Gilles Petit Je viens de créer un jardin d'ornement sur une des facades ( 4 fenêtres se partagent le mur à 1m20) de ma maison (Longueur de 8 mètres sur 1 à 2 m de largeur) , exposé...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Virgule22 (Bretagne Nord)
    Lorsque nous avons déménagé, les cordylines ont jauni lorsque nous les avons transplantés alors nous les avons coupés à la base du tronc et depuis, la base a triplé et il est devenu gigantesque!
    Répondre à Virgule22
    Le 13/05/2016 à 19:55
  • Corinne (Bretagne bord de mer)
    J'ai une cordyline de pleine terre de 7ans (4mm de haut environ )qui souffre : feuilles jaunissent et tombent en grande quantité. le terrain est plutôt poussant, léger et bien drainé d'autres sujets de la même espèce poussent très bien à qq dizaines de m autour. Que faut-il faire? merci
    Répondre à Corinne
    Le 03/03/2014 à 17:47
    Jeanal (La foret fouesnant)
    Je rencontre le même problème sur trois pieds, il y en à un que je dois dépiauter sans arrêt il est pratiquement jaune et j'ai l'impression que le coeur est en train de pourrir. Que faut-il faire pour le sauver ? J'avais pensé traiter avec un produit qui détruit les bestioles sur les végétaux...
    Répondre à Jeanal
    Le 01/06/2015 à 20:20