Figuier de Barbarie (figue de Barbarie), Figuier d'Inde

Figuier de Barbarie, Figuier de l'Inde
Figuier de Barbarie, Figuier de l'Inde

Botanique

Nom latin  : Opuntia ficus-indica
Origine  : Mexique
Période de floraison : printemps
Couleur des fleurs  : jaune
Type de plante : arbuste succulent
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : très petites feuilles qui tiennent pas longtemps
Hauteur : 5 m
Toxicité : Gare aux épines sur les figues

Planter et cultiver

Rusticité  : rustique dans les régions au climat doux, plante gélive ailleurs
Exposition  : plein soleil
Type de sol : sableux, caillouteux, bien drainé
Acidité du sol  : neutre
Humidité du sol  : sec
Utilisation : haie défensive, bac
Plantation, rempotage : printemps
Méthode de multiplication : séparation des raquettes
Maladies et ravageurs : la pourriture par excès d'eau

Devenu très répandu dans les paysages méditerranéens dont il orne les pente rocheuses, le figuier de Barbarie est une plante succulente de culture facile qui ne requiert qu'un entretien restreint et, cerise sur le gâteau, produit de délicieux fruits à la fin de l'automne.

Une belle Mexicaine

Le figuier de Barbarie (Opuntia ficus-indica) fait partie de la vaste famille des cactacées et du genre non moins vaste des Opuntias qui englobe près de 250 espèces et d’innombrables variétés et cultivars.

Originaire d'Amérique Centrale et notamment du Mexique, le figuier de Barbarie est le plus célèbre représentant de la famille des oponces. Acclimaté des le XVe siècle en Europe, il se naturalise peu à peu sur les côtes méditerranéennes et ce, jusqu'en Afrique. Ce cactus de taille importante sert de nos jours de haies défensives dans certains pays.

Un port arborescent

Opuntia ficus-indica est un cactus imposant qui peut atteindre une hauteur de 5 mètres dans son pays d'origine. Un tronc ligneux se forme alors et porte des articles ovales, légèrement allongés pouvant atteindre 45 cm de longueur pour 20 cm de largeur, que l'on nomme communément « raquettes ». Ils sont parsemés d'aréoles gris/blanc portant des glochides jaunes, très délicats à retirer une fois dans la peau. Les aiguillons à proprement parler peuvent être de tailles et de nombres variables, ou même être absents.

De belles fleurs jaunes apparaissent en été qui laisseront bientôt la place à de gros fruits bien charnus et comestibles.

Une culture très facile

Le Figuier de Barbarie mérite d'être cultivé en pleine terre dans les région où l'hiver n'est pas trop froid et humide ; il pourra alors se développer pleinement. Choisissez un emplacement très ensoleillé, à l'abri des vents violents et situé sur un terrain pentu pour assurer un bon écoulement de l'eau. La terre devra être assez riche mais toujours très bien drainée. Une fois bien installé et si l'hiver n'est pas trop humide, ce cactus peu supporter de brève gelées. Pensez à son développement futur lors de sa plantation car avec l'âge, le sujet risque de devenir imposant !

Dans les région moins clémentes, cultivez Opuntia ficus-indica dans un grand pot en terre cuite, rempli d'un mélange composé d'1/3 de sable de rivière, d'1/3 de terreau et d'1/3 de terre de jardin. Le fond du pot devra être bien drainé avec une couche de gravier égale à 20 % du volume total du substrat. Installez votre plante en pleine lumière et arrosez une fois par semaine de façon copieuse de mai à septembre. Ajoutez un peu d'engrais une fois tous les quinze jours à l'eau d'arrosage. Durant cette période il est possible de sortir votre cactus au jardin, en l'exposant progressivement au plein soleil, vous pourrez ainsi avoir le plaisir de le voir fleurir. Dès les premiers frimas rentrez-le à l'abri et stoppez tous les arrosages jusqu'au printemps suivant.

Pour multiplier le figuier de Barbarie : rien de plus simple ! Il suffit de détacher bien proprement un article, à l'aide d'un couteau affûté et préalablement désinfecté et de le poser à plat sur du sable humide, il fera bien vite des racines. Vous pourrez alors le replanter directement au jardin ou l'installer dans un pot individuel et le cultiver comme un sujet adulte.

Le saviez-vous ?

Les espèces sans épines servent de fourrage pour le bétail en Amérique centrale.

Espèces et variétés de Opuntia

Le genre comprend plus de 200 espèces
Il existe des figuiers de barbarie avec ou sans épines, et aux fleurs de différentes couleurs.

Lire aussi
Bien choisir son figuier Bien choisir son figuier

Pierre BAUD des pépinières BAUD nous conseille sur le choix des figuiers. Il possède une collection de plus de 250 variétés Il faut savoir que les  figuiers peuvent être plantés au nord de Lyon, et...

Un figuier dans le Nord : c'est possible ! Un figuier dans le Nord : c'est possible !

Bonne nouvelle pour les jardiniers du Nord de la France : si vous aimez les figues et que vous appréciez cet arbre pour sa valeur ornementale et le doux ombrage qu'il procure en été, vous allez...

La taille du figuier La taille du figuier

Le figuier évoque la douceur des littoraux méditerranéens où il distille son parfum caractéristique. Pour assurer une bonne fructification et contenir sa vigueur, quelques gestes de taille...

Multiplier le figuier Multiplier le figuier

Le figuier nous rappelle les vacances en méditerranée où il dégage ses effluves discrets une fois la chaleur plombante de la journée passée. Pour le multiplier, il existe plusieurs méthodes, plus...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Comin christian (Aquitaine)
    Je suis tomber amoureux des figuiers de barbarie j'en posede plusieurs exemplaires que j'ai ramené du maroc et de la sicile .
    Répondre à Comin christian
    Le 04/01/2014 à 16:01
    Catherine (Vendée)
    J'ai moi aussi des cactus ramenés de Corse mais malheureusement plusieurs raquettes viennent de tomber. Y a-t-il une astuce pour éviter ce genre de désagrément ? Opuntiament.
    Le 09/07/2016 à 01:14
    Siméon (Madagascar)
    Le fruit du cactus est consommé par la population autochtone du Sud de Madagascar. Nous souhaitions tester l'adaptation de la culture et le côté nutritionel des variétés de cactus dans le pays. Pourriez vous nous aider là dessus ?
    Le 17/07/2015 à 11:41