Arbre de Franklin

Fleurs de l'Arbre de Franklin, Franklinia alatamaha

Botanique

N. scientifique Franklinia alatamaha
Famille Théacées
Origine Géorgie
Floraison fin de l’été
Fleurs blanche
Typearbre à fleur
Végétationvivace
Feuillage caduc
Hauteur4 à 6 m

Planter et cultiver

Rusticité rustique, -19°C
Exposition ensoleillée
Soldrainant, profond et fertile
Acidité acide à neutre
Humidité normal, craint l’humidité
Utilisationarbre isolé
Plantationautomne
Multiplicationsemis, marcottage
Fleurs de l'Arbre de Franklin, Franklinia alatamaha

Franklinia alatamaha, l’arbre de Franklin est un petit arbre très rare originaire de Géorgie en Amérique du nord. Appartenant à la famille des Théacées, l’arbre de franklin est une unique espèce dans le genre Franklinia, il est du point de vue botanique proche des camélias.

Disparu de sa Géorgie d’origine à cause des déforestations, Franklinia alatamaha ne subsiste qu’en culture. Il est peut-être de culture délicate ou bien simplement ses conditions de vie sont encore mal définies. Cependant l’arbre de Franklin mérite qu’on lui accorde une place au jardin : il est de petite taille, son beau feuillage s’enflamme à l’automne, et sa floraison est remarquable.

Description de L’arbre de Franklin

Franklinia alatamaha est un arbre de petite taille à la croissance lente. Il présente soit un tronc unique, soit des troncs multiples et mesure à maturité 4 à 6 m de hauteur. Ses feuilles sont grandes, allongées, lisses et luisantes, en forme de massue. Le feuillage est magnifique et prend une couleur rouge-orangée à l’automne avant de tomber.

Les fleurs sont blanches à 5 larges pétales arrondis se chevauchant, leur cœur est orangé avec de nombreuses étamines. Les fleurs mesurent 8 cm de diamètre et durent particulièrement, longtemps, souvent jusqu’au milieu de l’hiver. Fécondées par les abeilles, les fleurs produisent des fruits ronds lignifiés contenant quelques graines plates.

Culture de Franklinia alatamaha

L’arbre de Franklin demande une exposition ensoleillée dans les régions plus fraiches et mi- ombre dans les régions les plus sèches. Il a besoin de chaleur estival pour fleurir, tout en restant protégé des vents trop froids de l’hiver. L’idéal est une situation protégée du nord.

Il est reconnu comme résistant à des hivers à -19°C, cependant parfois les fortes gelées lui font perdre la partie haute des branches, ce qui ne l’empêche pas de repartir au printemps. Sa croissance est lente.

Franklinia alamahata a besoin d’un sol drainant, il ne supporte pas l’humidité autour des racines, qui favorise la pourriture. Il faut lui éviter les sols lourds et compacts qui retiennent l’eau, et si possible lui aménager une butte artificielle ou l‘installer en haut d’une pente.

Il aime un sol acide à neutre plutôt riches en humus. Un bon apport de terreau apporte richesse, un peu de sable horticole, le drainage, et de la terre de bruyère est utilisée s’il faut corriger l’acidité de la terre.

L’arbre de franklin est installé de novembre à mars, hors périodes de grosses gelées, de préférence avec un individu à racines nues, qui reprend mieux et plus rapidement. Franklinia met 5 à 6 ans avant de fleurir pour la première fois. Les jeunes arbres demandent quelques arrosages pendant les étés secs.

Bien que la dernière station connue de cet arbre se situe en Géorgie, on estime aujourd’hui que la culture de cet arbre donne de meilleurs résultats en pays plus nordiques.

Franklinia alatamaha, un arbre à sauvegarder

Disparu dans sa région d’origine, tous les arbres à Franklin sont issus de 2 individus dont les graines ont été récoltées par la famille Bartram au 18e siècle. Aujourd’hui, on compte environ 2000 individus répertoriés en culture à travers le monde. Il faut donc cultiver Franklinia alatamaha le plus possible, afin de préserver cette espèce. Tout jardinier cultivant cette belle espèce devient un conservateur.

Multiplication de l’arbre de franklin

Les boutures sont faciles à la fin de l’été et en automne.

La propagation par graines est bénéfique pour le statut de l’espèce en augmentant le nombre d’individus différents du point de vue génétique. Les graines doivent être semées très fraiches dès que le fruit s’ouvre. Elles ne doivent surtout pas sécher. Elles germent plus facilement après 30 jours de stratification à froid (30 jours semées dans du terreau humide et gardé à – de 4°C). Ou bien il faut tout simplement leur faire subir l’hiver en châssis froid, pour une germination au printemps.

Espèces et variétés de Franklinia

unique espèce du genre

Lire aussi
Arbre au caramel, arbre pain d'épice, arbre à gâteaux, katsura, Cercidiphyllum japonicum Arbre au caramel, arbre pain d'épice, arbre à gâteaux, katsura, Cercidiphyllum japonicum

L'arbre au caramel est un très bel arbre qui fait parti des grands classiques dont les amateurs ne sauraient se passer. Les feuilles caduques, de 5 à 10cm de long sont[...]

Arbre à miel, Arbre aux abeilles, Arbre aux cent mille fleurs, Tetradium danielii Arbre à miel, Arbre aux abeilles, Arbre aux cent mille fleurs, Tetradium danielii

Tetradium danielii est un arbre haut de 5 à 10 m en culture, mais de parfois plus de 15 m dans son aire naturelle. Il est caractérisé par un tronc assez bas[...]

Arbre aux pochettes, Arbre aux mouchoirs, Davidia involucrata Arbre aux pochettes, Arbre aux mouchoirs, Davidia involucrata

L'arbre aux pochettes est un arbre magnifique, adoré des jardiniers du monde entier. Il est le seul représentant de son genre. Il fait partie de la famille des Nyssaceae, connue[...]

Arbre bombardier, Bois diable, Pet du diable, Arbre dauphin, Sablier des Antilles, Hura crepitans Arbre bombardier, Bois diable, Pet du diable, Arbre dauphin, Sablier des Antilles, Hura crepitans

Hura crepitans est un arbre persistant appartenant à la grande famille des Euphorbiacées. Cet arbre de grand développement est issus des forêts tropicales humides américaines, dont entre-autres la...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Micloso (Morbihan - Bretagne)
    Cette année 3 boutons floraux pour la première fois.
    Répondre à Micloso
    Le 18/09/2019 à 00:30