Rose de carême, Hellebore orientale

Rose de carême, Hellebore orientale, Helleborus orientalis

Botanique

Nom latin  : Helleborus orientalis
Famille  : Renonculacées
Origine  : Caucase, Turquie et Grèce
Espèces proches : Helleborus x hybride
Période de floraison : février, mars
Couleur des fleurs  : blanches à pourpres
Type de plante : plante herbacée à fleurs
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : persistant à semi-persistant
Hauteur : 70 cm

Planter et cultiver

Rusticité  : rustique, -19°C
Exposition  : ombre à mi-ombre
Type de sol : riche et drainant
Acidité du sol  : neutre à basique
Humidité du sol  : normal
Utilisation : massif, fleurs coupées
Plantation, rempotage : printemps, fin d’été
Méthode de multiplication : division de la touffe, semis

Helleborus orientalis, la rose de carême, est une plante vivace de la famille de renonculacées, originaire d’Europe. C’est l’hellébore la plus cultivée actuellement dans les jardins, car outre sa grande et longue floraison de fin d’hiver qui annonce le printemps, sa croissance est relativement rapide. Elle peut former en quelques années de jolies bordures ou massifs. Elle est de plus grand développement que la rose de Noël, Helleborus niger, sa floraison est plus tardive et sa culture est plus aisée.

Description de la rose de carême

Helleborus orientalis est une hellébore de grand développement, atteignant jusque 80 cm de hauteur pour 150 c m d’étalement. Sa belle masse de feuilles coriaces, vert foncées forme une masse arrondie. Des rhizomes épais et souterrains produisent de grandes feuilles palmées, divisées et dentelées, de 20 à 40 cm de diamètre et porté par un fort pétiole. Ces feuilles sont persistantes, et décoratives toute l’année sauf si elles subissent un hiver trop dur sans couverture neigeuse.

Les tiges florales émergent du centre de la plante. Bien ramifiées, elles fleurissent au-dessus du feuillage, par groupe de 1 à 4 grosses fleurs en forme de coupe, aux pétales épais, s’inclinant plus ou moins vers le sol. Les fleurs sont de couleur extrêmement variable et durent de 5 à 8 semaines pendant lesquelles la teinte de la fleur évolue. La forme naturelle est blanche à rose, au cœur souvent moucheté de pourpre, et présente une couronne centrale d’étamines importante.

De nombreux cultivars ont vu le jour, apportant de la diversité dans les couleurs et la forme :

  • Helleborus orientalis ‘Double Ellen’ et ‘Double Queen’ sont des formes montrant une fleur double aux nombreux pétales bien développés. elles existent en plusieurs couleurs, de blanc pur à rose foncé. Helleborus orientalis ‘Tutu’ montre un cœur d’étamines pétaloïdes serrés et ondulés

  • Helleborus orientalis ‘Red Lady’ ou encore ‘Red hybrid’ sont parmi les hybrides les plus proche proches de la teinte rouge. Il existe bien sur ‘White Lady’ aux fleurs blanches, et ‘Pink Lady’, une forme rose.

  • Helleborus orientalis ‘Blue Metallic Lady’ est un remarquable hybride aux fleurs bleu ardoise. Cette forme peu courante est d’un coloris fascinant.

Culture de la rose de carême

Helleborus orientalus et ses hybrides sont certainement les hellébores les plus faciles à cultiver. On les installe à l’ombre ou à mi-ombre, dans une terre de préférence riche, ce qui implique d’apporter lors de la plantation du compost bien décomposé. Elle est plus résistante au manque d’eau que la rose de noël et trouve donc sa place dans tous les jardins. Pour bien profiter de son beau feuillage toute l’année, on la placera en zone protégée des vents glacés. La plante se développe en quelques années, et résiste aux limaces et pucerons.

Entretien :

  • Les feuilles anciennes abimées sont enlevées juste avant la floraison, ce qui met celle-ci encore davantage en valeur.

  • la plante donne de plus beau résultat lorsqu’elle est bien amendée. On peut la nourrir au printemps avec un peu d’engrais et à l’automne avec du terreau déposé en surface.

Comment multiplier l’hellebore orientalis ?

La rose de carême se ressème parfois spontanément, mais pour conserver les variétés hybrides, le mieux est de la diviser, d’autant que sa croissance est vigoureuse. La division peut se pratiquer au printemps après la floraison.

Espèces et variétés de Helleborus

Genre comprenant environ 15 espèces.
Helleborus niger, la rose de noël, Helleborus viridis, une indigène française aux fleurs vertes, Helleborus purpurascens, aux fleurs sombres
Helleborus orientalis 'Red Hybrids' aux fleurs rouges, Helleborus ‘White Lady’, blanches, Helleborus orientalis ‘double Ellen’, aux fleurs doubles

Nos fiches
Lire aussi
Histoire de la rose et du rosier (suite) Histoire de la rose et du rosier (suite)

Suite de l'histoire de la rose et du rosier ... » Histoire de la rose et du rosier En 1700, l’arrivée de rosiers de Chine et de Japon bouleversa la culture de la rose en France. En quelques...

Creer une nouvelle variété de rose Creer une nouvelle variété de rose

Si vous avez l'âme d'un apprenti sorcier et que vous aimez les surprises, n'hésitez pas à tenter de créer une nouvelle variété de rose. La technique demande un peu de savoir-faire et beaucoup de...

Histoire de la rose et du rosier Histoire de la rose et du rosier

Dans tout l’hémisphère nord, l’histoire de la rose remonte à la nuit des temps. Reine du jardin à juste titre, la rose est un joyau que les jardiniers ont façonné patiemment de...

Le bouturage du Laurier Rose Le bouturage du Laurier Rose

Emblème des jardins méditerranéens qu'il pare de son abondante et odorante floraison durant de long mois, le Laurier rose (Nerium oleander) est une plante facile à multiplier par bouturage. Une...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Barnhaven Primroses (Bretagne)
    A savoir que le nom 'Helleborus orientalis' est maintenant obsolète et qu'on doit maintenant les appeller Helleborus x hybridus mais c'est effectivement la même chose. On peut effectivement les diviser mais ils mettent souvent un peu de temps avant de refleurir.
    Répondre à Barnhaven Primroses
    Le 15/12/2014 à 13:20