Hellébore fétide, Ellébore

Hellébore fétide, Ellébore, Helleborus foetidus

Botanique

Nom latin  : Helleborus foetidus
Famille  : Renonculacées
Origine  : Europe
Période de floraison : mars, avril
Couleur des fleurs  : vert très pâle
Type de plante : plante herbacée à fleurs
Type de végétation : plante vivace
Type de feuillage  : persistant
Hauteur : 30 à 80 cm

Planter et cultiver

Rusticité  : très rustique, jusqu'à -27°C
Exposition  : ensoleillé à mi-ombre  
Type de sol : calcaire, argileux ou limoneux
Acidité du sol  : légèrement acide à basique
Humidité du sol  : normal
Utilisation : massif, fleurs coupées
Plantation, rempotage : printemps, fin d'été
Méthode de multiplication : semis, division

Helleborus foetidus, l’hellébore fétide, est une plante vivace appartenant à la famille des Renonculacées. Indigène, l’hellébore fétide est assez commun en France, sauf dans le Nord et en Bretagne. Il pousse naturellement en marge forestière, en lisière ou dans les clairières. Au jardin, c’est une plante tolérante, mais parfois longue à s’installer. Une fois bien enracinée, elle est très appréciable pour son beau feuillage persistant.

Description de l’hellébore fétide

Helleborus foetidus est un hellébore caulinaire. Il produit une tige épaisse et bien droite, vert-jaune, feuillée surtout dans sa partie supérieure. Ses larges feuilles sont composées de 7 à 11 folioles fines et lancéolées, disposées en éventails. Leur limbe est coriace, vert sombre. Ces belles feuilles forment une cime arrondie d’une cinquantaine de centimètres de diamètre. Ce feuillage est persistant et reste intéressant toute l’année.

Ces tiges mettent 1 à 3 années à se développer, puis suffisamment mature, elles développent une hampe florale apicale. Celle-ci commence à se voir dès janvier lorsque se développe un épi épais et vert très pâle qui se déroule en grandissant, contrastant sur le feuillage sombre. Les fleurs s’épanouissent de mars à avril. Elles ne s’ouvrent pas complètement et se maintiennent inclinées sur le côté, vert pâle, bordées d’un liseré rouge.

Ces fleurs sont mellifères. Elles sont fécondées par les insectes. Fécondées, les fleurs ne fanent pas, mais deviennent plus coriaces alors que 3 à 5 follicules remplis de fines graines se développent. Les graines sont dispersées par les fourmis.

Généralement la tige meurt à la fin de la fructification, mais déjà en cours de printemps, une ou deux nouvelles tiges rejettent de la souche.

Bien que qualifié de fétide, cet hellébore est assez peu odorant.

Comment cultiver l’hellébore fétide ?

Helleborus foetidus aime une exposition mi-ombre ou ensoleillée. Il préfère un sol à tendance calcaire, mais supporte les sols argileux ou limoneux, avec un pH légèrement acide à très basique. Il supporte les terrains assez secs, aussi bien que frais. Il est parfaitement rustique et serait très facile à cultiver si ce n’était sa croissance un peu lente et sa manie de mal supporter les transplantations. L’hellébore fétide est planté au jardin au printemps ou en fin d’été. Il demande parfois 1 à 2 ans pour s’installer.

L’hellébore fétide est capable de se naturaliser si les conditions de culture lui sont favorables. Les semis spontanés peuvent apparaitre assez loin de la plante mère puisque les graines sont dispersées par les fourmis.

Original, l’hellébore fétide ne passe pas inaperçu dans le jardin avec son feuillage sombre et bien dessiné : il met en valeur toute plante voisine bien colorée comme de la benoite rouge ou des narcisses, il contraste élégamment avec d’autres feuillages comme celui du myosotis du Caucase, ou s’utilise pour ombrer le pied d’une clématite.

Comment multiplier l’hellébore fétide ?

Le mieux est de trouver et de récupérer des petits semis spontanés. Sinon les graines fraiches germent facilement, laissées aux températures extérieures et dans une atmosphère et un sol frais.

Espèces et variétés de Helleborus

Genre comprenant environ 15 espèces.

  • Helleborus orientalis, le plus cultivé Helleborus viridis, un hellébore indigène français aux fleurs vertes
  • Helleborus purpurascens, aux fleurs sombres
  • Helleborus niger, la rose de noël
  • Helleborus angustifolius, l’hellébore de Corse
Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
Hellébore, portrait de famille Hellébore, portrait de famille

Tout le monde connaît la populaire rose de Noël mais il existe d'autres espèces ou hybrides qui méritent le détour ! Tout le monde connaît la populaire rose de Noël qui permet de décorer les tables...

La structure d'une fleur La structure d'une fleur

Comportant une énorme diversité de formes, de coloris, de parfums et de tailles, les fleurs ont pourtant toutes la même structure leur permettant d'abriter les organes sexuels et donc de produire...

A quoi sert une fleur ? A quoi sert une fleur ?

Qu'elles possèdent une exubérante beauté ou qu'elles soient très discrètes, les fleurs ont toutes la même fonction : celle d'abriter les organes reproducteurs de certaines plantes ayant évolué au...

L'eau de fleur d'oranger L'eau de fleur d'oranger

Merveilleuse fragrance se développant dans les pâtisseries ou les entremets, l'eau de fleurs d'oranger n'a pas son pareil pour sublimer les recettes de sa note toute en fraîcheur et en subtilité....

Vos commentairesAjouter un commentaire