Berce commune, Berce spondyle, Patte d'ours, Panais sauvage

Berce commune, Berce spondyle, Patte d'ours, Panais sauvage, Heracleum sphondylium

Botanique

Nom latin  : Heracleum sphondylium
Origine  : Europe, Asie
Période de floraison : juin à août
Couleur des fleurs  : blanche, parfois jaune
Type de plante : plante herbacée
Type de végétation : bisannuelle à vivace de courte durée
Type de feuillage  : caduc
Hauteur : 0,70 à 1,50 m

Planter et cultiver

Rusticité  : très rustique, jusqu'à -24°C
Exposition  : soleil, mi-ombre, ombre claire
Type de sol : sol riche et ordinaire
Acidité du sol  : légèrement acide à moyennement basique
Humidité du sol  : frais à humide
Utilisation : adventice, plante médicinale, mellifère, plante sauvage comestible, floraison ornementale
Plantation, rempotage : printemps
Méthode de multiplication : semis

Heracleum sphondylium, la berce commune ou berce spondyle, est une plante bisannuelle à vivace, appartenant à la grande famille des Apiacées. La berce commune est indigène en France, assez commune partout sauf sur la côte méditerranéenne, et distribuée plus largement en Europe et Asie. Elle se rencontre aux abords des forêts, sur le bord des chemins ou des fossés, dans les terrains ouverts et non cultivés. C’est une plante utile qui a sa place dans la flore sauvage ou dans un jardin, contrairement à la berce du Caucase qui est invasive.

Description de la berce spondyle

Heracleum sphondylium est une plante vivace, haute de 70 à 150 cm, au cycle bisannuel :

  • rosette de feuilles la première année
  • accumulation de réserves dans une racine épaisse
  • énorme tige florale l’année suivante. Elle peut cependant survivre éventuellement ensuite grâce à quelques rejets.

Ses feuilles basales sont amples, de l’ordre de 50 cm, pétiolées et au limbe divisé en 3 à 7 folioles de forme variable, souvent lobés. Ces feuilles pubescentes sont vert sombre au-dessus et blanchâtre au revers. Elle dégage une odeur forte au froissement. Les feuilles caulinaires ont un pétiole beaucoup plus court, inséré dans une gaine ventrue.

La tige est robuste, très cannelée et creuse. Elle est couverte de poils raides. Elle se ramifie pour produire de multiples ombelles de fleurs de juin à octobre. Chaque ombelle dispose de 15 à 40 rayons. Les fleurs sont blanches ou rosées, parfois j’aunes, et de forme irrégulière. Celles du contour ont de plus longs pétales dirigés vers l’extérieur. Elles sont fécondées par les insectes.

Les graines sont aplaties et ailées, elles murissent environ 1 à 2 mois après la floraison.

Toxicité : photo-réactive ou non ? La berce commune existe sous de nombreuses sous-espèces, celles présentes en France ne sont pas toxiques tandis que les sous-espèces transylvanicum, pyrenaicum, montanum, orsinii et alpinum sont photo-toxiques, comme la berce du Caucase ; la sève en contact avec la peau provoque des brûlures sous les rayons du soleil.

Quelles sont les conditions de vie de la berce spondyle ?

Heracleum sphondylium croît dans un sol de ph neutre à basique, riche en matière organique et qui reste frais mais sans être gorgé d’eau. La berce commune supporte le plein soleil, la mi-ombre et même une ombre lumineuse.

Dans un terrain non cultivé, la berce commune est indicatrice de sol riche et frais et au ph proche de neutre, qui ne se dessèche pas.

Usage et intérêt de la berce commune ?

La berce commune accompagne les Européens depuis des siècles, plus ou moins cultivée, récoltée pour ses qualités médicinales et nourricières. Elle porte donc de nombreux noms communs : patte d’ours, panais sauvage, fausse acanthe, herbe du diable, corne de chèvre…

Plante médicinale : La berce commune en tisane a un effet calmant sur le système digestif et la menstruation (antispasmodique). Elle est également émolliente.

Plante comestible : tout peut être consommé chez la berce spondyle. Les jeunes pousses de printemps se mangent comme des asperges. La plante est d’ailleurs très riche en vitamines C au printemps. Les pétioles des jeunes feuilles se mangent crus ou cuits. La racine, au gout assez fort, se cuisine (on en fait potage russe traditionnel) ou sert d’aromate. Les graines sont aromatiques.

Plante ornementale. : Sa silhouette robuste peut être utilisée pour donner du volume dans un massif. De plus, ses inflorescences sont vraiment délicates. Elle n’est pas particulièrement envahissante et si besoin, il suffit d’enlever les graines pour empêcher le semis spontané.

Plante favorable à la biodiversité. Heracleum sphondylium est très attractives pour les insectes, elle est de plus mellifère.

Espèces et variétés de Heracleum

Le genre comprend une soixantaine d'espèces

  • Heracleum lanatum, grande berce ou berce laineuse
  • Heracleum mantegazzianum,  la berce du Caucase ou berce de Mantegazzi
Lire aussi
La rocaille, une évocation sauvage La rocaille, une évocation sauvage

Le jardin de rocaille est une évocation reconstituée de la nature sauvage comme on la trouve en montagne dans les pentes caillouteuses, où les plantes colonisent le moindre interstice entre les...

La flore sauvage des rues La flore sauvage des rues

Faisant fi du béton, les plantes sauvages profitent de la moindre brèche dans le paysage urbain pour se faufiler et redonner vie à la grisaille environnante. Qui sont ces plantes ? Pourquoi le...

La myrtille, un fruit sauvage apprivoisé La myrtille, un fruit sauvage apprivoisé

Arbuste habitué des landes montagneuse, le myrtillier commun a donné naissance, après hybridation américaine, au myrtillier à gros fruits (Vaccinium corymbosum), facile à cultiver dans nos jardins....

Poirier sauvage, Pyrus pyraster : fiche botanique Poirier sauvage, Pyrus pyraster : fiche botanique

Fiche botanique consacrée au poirier sauvage, Pyrus pyraster Localisation du poirier sauvage Le poirier sauvage est un arbre fruitier présent dans toute la France, mais il est rare de le rencontrer...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Julie (Aquitaine)
    J'ai récemment mis une ruche dans mon jardin, je suis donc à la recherche de plantes mellifères, la pâte d'ours semble parfaite. Auriez-vous d'autre plante à me conseiller ? Merci
    Répondre à Julie
    Le 16/08/2018 à 08:49